Dossier Vintage : Gift Set Skeleton Warriors (Playmates Toys 1994)

 

« Tout reste à découvrir concernant nos jouets des années 80 et 90 ». Voilà une phrase que j’utilise souvent lors de mes interventions au sein du webzine FulguroPop et qui suggère une perspective heureuse, celle de la surprise. Nos forums de jouets et autres sites/blogs regorgent d’informations, de recensements ainsi que de listings en tout genre à propos de nos déclinaisons plastique d’enfance.

Plus les années passent, plus cette somme – ce capital même – de ressources est à prendre avec des pincettes car de nombreux éléments contradictoires ont fait surface au fil du temps. Que ce soit en termes de distribution, de packagings, de variantes ou encore de versions promotionnelles, nous avons eu plusieurs fois l’occasion de remettre en question quelques idées reçues ou encore d’étoffer certains dénombrements.

Aujourd’hui je souhaiterais partager une découverte concernant la licence Skeleton Warriors qui, je le pense, constituera possiblement une exclusivité sur notre sol Hexagonal. L’humilité et la mesure sont des « outils » – si j’ose dire – qui font partie de mon quotidien. Pour autant, la boite que vous allez observer dans cette production est à classer non seulement dans la catégorie des raretés absolues mais également selon le registre des curiosités.

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas été autant enthousiasmé par une découverte concernant nos jouets d’enfance. Même si l’année dernière les PLV Rock Lords ont illuminé mon esprit, j’avoue qu’un tel sentiment d’excitation intellectuelle – en lien avec nos déclinaisons plastique de jeunesse – ne m’avait pas envahi depuis l’aube de la décennie 2000. Bonne lecture à toutes et tous.

 

 

Le gift set s’inscrit dans une certaine tradition au sein du jouet vintage. Dans ce cadre précis, on pourrait définir cette configuration de la manière suivante : plusieurs jouets rassemblés dans un même conditionnement alors que parallèlement il a été possible – pour la plupart – de les acquérir individuellement via des packagings dédiés.

Ainsi le gift set représentera un « ensemble de jeu » à l’aura séduisante selon des conditionnements bien souvent très esthétiques, notamment via des proportions augmentées ou encore des artworks spécifiques. En ce sens, la licence originelle des Maîtres de l’Univers constitue probablement une ambassadrice de choix qui a largement glorifié le format du gift set.

De manière plus globale, le gift set au sein du jouet vintage est un concept « à l’américaine » – si j’ose dire – qu’il me semble d’ailleurs primordial de différencier du pack au sens standardisé du terme. En effet, le gift set est majoritairement constitué – comme mentionné il y a quelques lignes – de jouets ayant été commercialisés individuellement avec parfois un objet promotionnel fourni en tant qu’élément additionnel, comme par exemple une casette audio.

Par opposition, le pack contient plusieurs jouets qui n’ont pas été nécessairement vendus de manière individuelle. Selon cette définition, les véhicules G.I.Joe ou encore Visionaries accompagnés d’un pilote ne constituent en rien des gift sets. C’est précisément le principe de l’exclusivité qui définit ces ensembles à travers notamment des action figures que l’on ne peut pas obtenir en dehors de la configuration du pack.

 

Autre composante intrinsèque du gift set au sens large du terme, la dimension promotionnelle. En effet, il découle de cette conformation une volonté de valorisation – c’est-à-dire d’invitation à l’achat – parfois à travers l’ajout d’un ou plusieurs éléments « bonus » à l’aura engageante. D’ailleurs si on traduisait la désignation « gift set » de manière littérale, on obtiendrait possiblement la formule suivante : « coffret cadeau ».

Le concept est non pas de se diriger vers la gratuité mais plutôt vers un prix préférentiel pour un ensemble d’éléments, en l’occurrence des jouets. Il existe donc pour le format du gift set une interdépendance étroite entre le promotionnel, la tarification et la singularité du packaging qui rassemble les composants.

De manière plus spécifique, le gift set peut aussi être un moyen – entre autres – d’écouler des surstocks liés soit à une surproduction, soit à un insuccès commercial. Ceci dit, les quantités produites concernant les gift sets sont globalement de nature à être réduites. A partir de tous les éléments abordés jusque-là, je souhaiterais évoquer un gift set MISB propre à la gamme Skeleton Warriors, lequel regroupe l’action figure de Dagger ainsi que le Cheval de Guerre (Warhorse en VO).

 

 

Avant toute considération technique, je voudrais en amont – et avec honnêteté – préciser un point concernant ce gift set Skeleton Warriors. Lorsque je l’ai découvert pour la première fois, j’ai d’abord cru à un custom. En effet, le premier coup d’œil – assez furtif à ma décharge – ne m’a pas conduit à cliquer sur le visuel. Dans mon esprit et très spontanément, ça ne pouvait pas être un conditionnement officiel.

Quelques jours après cette aventure, j’identifie une nouvelle photographie de ce gift set Skeleton Warriors. Cette fois-ci – avec sagesse – je prends le temps d’agrandir le visuel. Après un examen assez attentif du boitage, j’en conclue qu’il s’agit d’un packaging Skeleton Warriors strictement officiel.

Ultérieurement, une recherche minutieuse et approfondie sur la toile m’a permis de retrouver la trace de quatre sources différentes concernant ce gift set Skeleton Warriors. Je gage qu’il ne s’agisse pas du même conditionnement pour chacun des visuels ce qui porterait donc à – au moins – cinq exemplaires en circulation si l’on compte celui que j’ai acquis.

Parallèlement, une mise en perspective de ces gift sets n’a pas révélé de variations particulières, que ce soit en termes de packaging ou bien d’action figure, précisément selon la fenêtre qui contient Dagger.

 

 

Première remarque d’ordre générique, il est surprenant que Dagger ait été fourni avec la déclinaison plastique du Cheval de Guerre. A titre personnel – mais surtout selon le background de l’œuvre Skeleton Warriors – il aurait été davantage judicieux de proposer l’action figure du Baron Dark au côté de son destrier cauchemardesque.

Selon les éléments explicités il y a quelques lignes, au moins une hypothèse pourrait être envisagée afin d’expliquer l’association « Dagger/Cheval de Guerre ». J’ai toujours présupposé que le canasson du Baron Dark ait possiblement connu un certain succès – toute proportion gardée – au sein de la gamme de jouets Skeleton Warriors. Il est vrai que son design – aussi réussi qu’effrayant – fait l’unanimité auprès des amateurs de jouets vintage.

En revanche, il est envisageable que l’action figure de Dagger n’ait pas été véritablement plébiscitée en raison notamment d’une imagerie renvoyant au nain dysmorphique. Si j’ajoute à ceci l’absence de DA Skeleton Warriors pour une partie du territoire européen – et donc par extension une carence en termes de boost commercial – on a peut-être alors un début d’explication quant à la présence de l’action figure de Dagger au sein de ce gift set Skeleton Warriors.

Résumons les choses ainsi : le potentiel succès du Cheval de Guerre aurait pu être associé à la déclinaison plastique de Dagger afin de valoriser/diffuser celle-ci selon des ventes davantage faiblardes vis-à-vis des autres action figures de la Légion Skeleton. En somme, nous pourrions être en présence d’une configuration promotionnelle au caractère compensatoire. A confirmer.

 

 

Une autre hypothèse pourrait être envisagée, celle qui consisterait à penser que Dagger eut été initialement pensé comme le compagnon – voir même l’écuyer – du Cheval de Guerre. Je ne souscris pas à cette option pour de multiples raisons. Aucun document conceptuel – à ma connaissance – ne fait état d’une telle association. Le support animé des Skeleton Warriors conjoint sans aucun doute possible le Cheval de Guerre et le Baron Dark.

Parallèlement, le conditionnement de ce gift set affiche des particularités propres à une distribution européenne. Ce point précis est à corréler à l’absence de support animé pour une partie de l’Europe et donc à une action figure de Dagger encore bien moins mise en relief qu’aux U.S.

 

 

Justement, le packaging de ce gift set Skeleton Warriors présente plusieurs éléments spécifiques au marché européen. D’abord un logo Landmark Entertainment Group de couleur bleue, par opposition à la version jaune pour les tirages d’outre-Atlantique.

A ceci s’ajoute le logo Ideal, distributeur officiel de la gamme Skeleton Warriors en Europe aux côtés de Giochi Preziosi pour l’Italie. Mais c’est sans compter une quintuple traduction textuelle – hors flashs jaunes – sur le front box, précisément pour les marchés ibérique (Espagne et Portugal), anglais, allemand et français.

 

 

Toujours d’un point de vue textuel, il est intéressant de souligner que le dénominatif Dagger n’apparait pas sur la face avant de la boite. En lieu et place, la formule générique « combatant Skeleton » sera utilisée. Celle-ci comporte une grossière faute d’orthographe puisqu’il manque un « t » au mot « combatant ».

Les flashs jaunes mentionnés précédemment indiquent quant à eux une destination européenne supplémentaire – laquelle se subdivise en trois – concernant la distribution de ce gift set : le Benelux. On notera que l’Italie est grande absente car – comme évoqué il y a quelques lignes – c’est la firme Giochi Preziosi qui sera en charge de la diffusion des jouets Skeleton Warriors au pays de Dante.

 

 

C’est d’ailleurs majoritairement – mais pas systématiquement – des packagings U.S. Skeleton Warriors qui seront reconditionnés – via la technique du sticker – pour le sol italien. Une configuration qui était déjà observable sur ce territoire quelques années auparavant, précisément à travers la distribution de la gamme de jouets originelle des Maîtres de l’Univers.

Par ailleurs, les flashs jaunes comportent la mention « New » traduite en six langues. Un terme qui évoque bien entendu les packagings U.S. Playmates Toys au lancement de la gamme de jouets Skeleton Warriors. Pour autant, ce gift set a probablement été vendu en Europe à minima dès 1995 – soit un an après l’arrivée des guerriers squelettiques sur le marché d’outre-Atlantique – et après la commercialisation des premiers jouets Skeleton Warriors sur le sol européen.

En effet, la référence numérique 68549 indique que ce gift set est – de manière chronologique et à cet instant – le dernier packaging Skeleton Warriors à avoir été potentiellement distribué en Europe, spécifiquement sur le sol Hexagonal. Je reviendrai sur ce point précis dans quelques lignes.

Par ailleurs, les autres conditionnements Skeleton Warriors estampillés C.E. – que nous avons notamment connus en France – n’affichent aucune mention « NewNouveau » dans les flashs jaunes. Concernant le gift set, il s’agit très certainement d’un modèle calqué sur le boitage U.S. du Cheval de Guerre.

 

 

En termes d’illustrations, le conditionnement de ce gift set Skeleton Warriors reprend majoritairement la charte graphique du packaging individuel relatif au Cheval de Guerre. Pour autant, des visuels spécifiques ont été ajoutés comme l’encadré en bas à droite de la boite.

Celui-ci met en scène les déclinaisons plastique de Dagger et du Cheval de Guerre, non sans un certain humour je dois dire. En effet, on a clairement l’impression que le guerrier squelettique a du mal à faire avancer le canasson cauchemardesque du Baron Dark. C’est en tout cas de cette manière que je perçois la scénette.

D’autre part, cette interprétation très personnelle du visuel fait bien entendu écho – d’un point de vue scénaristique – au background de Dagger selon le support animé des Skeleton Warriors.

 

 

De manière plus globale concernant ce front box, on soulignera l’artwork du Cheval de Guerre – très certainement réalisé par Neal Adams himself – présenté dans une zone à la superficie augmentée. L’illustration est exactement la même que sur le conditionnement individuel du canasson du Baron Dark mais pour autant, l’espacement apporte une respiration – si j’ose dire – qui valorise le visuel.

D’ailleurs lorsque l’on met en perspective le gift set avec le packaging exclusif du Cheval de Guerre, on se rend compte à quel point l’illustration du front box apparait compactée selon un agencement assez surchargé.

Parallèlement, il faut également mettre en lumière le design de la fenêtre qui renferme l’action figure de Dagger. L’encadrement aux formes judicieusement incisives laisse apparaitre – plutôt discrètement – une petite main squelettique que l’on aurait souhaité positionnée à l’inverse, c’est-à-dire le pouce orienté vers le haut.

La présence de cette petite main squelettique est en fait la réutilisation d’un concept graphique déjà existant sur les boites Skeleton Warriors, et ce peu importe le tirage, qu’il soit européen ou bien U.S.

 

 

En examinant le dos du conditionnement du gift set, on retrouve sensiblement les mêmes éléments que ceux détaillés jusqu’ici. La scénette évoquée précédemment – illustrant les déclinaisons plastique de Dagger et du Cheval de Guerre – devient l’illustration centrale du back box.

Les visuels latéraux – situés à gauche – du canasson du Baron Dark proviennent du packaging individuel, tout comme celui du Skullcycle, lequel a été imprimé à droite. Pour autant, deux illustrations qui semblent exclusives à ce gift set Skeleton Warriors ont été ajoutées. D’abord une jolie photo au caractère collégial mettant à l’honneur les action figures de la gamme dont Dagger placé sur le Cheval de Guerre.

L’ensemble de ces déclinaisons plastique semble contenir quelques samples mais rien n’est moins sur car le visuel utilisé sur la boite est extrêmement petit. Malgré cette contrainte, j’identifie tout de même que le Prince Lightstar a été associé de manière erronée à l’Evil-Eye Onizer. Pour rappel, cette arme fut officiellement attribuée à l’action figure du Dr. Cyborn.

 

 

Ensuite il faut souligner un visuel spécifique de Dagger. Le personnage est – par opposition au front box – nommé officiellement. On regrettera cependant que la photographie, aussi qualitative soit-elle, ne mette pas en lumière les accessoires de l’action figure. A cet instant précis, je ne sais d’ailleurs pas si ces derniers ont été intégralement fournis dans le conditionnement du gift set. Je gage que oui.

On mentionnera également – toujours concernant l’action figure de Dagger – que le protagoniste est associé à la description suivante : « Expert en espionnage de la Légion Skeleton ». Par opposition encore une fois au front box de ce gift set, le dos de la boite propose une dimension informative davantage travaillée.

 

 

De manière plus technique, je souhaiterais revenir sur l’illustration centrale du back box, laquelle met en scène l’action figure de Dagger aux prises avec le Cheval de Guerre. Ces deux déclinaisons plastique ne sont en rien des samples mais bien des versions définitives qui ont été commercialisées.

C’est un élément important à souligner, car il est tout de même singulier lorsque l’on s’intéresse – de manière générique – aux illustrations présentes sur les conditionnements de nos jouets d’enfance. Pour autant, c’est aussi un indicateur en termes de temporalité, qui s’oppose précisément à tous les autres packagings Skeleton Warriors – européens comme U.S – lesquels affichent seulement des samples.

 

 

On peut calquer également cette grille de lecture sur les autres visuels au dos de la boite du gift set. Les encadrés illustrant le Cheval de Guerre ainsi que le Skullcycle proposent uniquement des samples par opposition aux deux autres clichés très certainement spécifiques au gift set.

 

 

D’autre part, les parties latérales concernant la boite du gift set affichent quelques éléments remarquables. La présence d’un logo C.E. selon la souscription des jouets aux normes de sécurité européennes mais également un code-barres. Les références numériques de celui-ci indiquent que le conditionnement était – apriori – prévu pour le marché Hexagonal.

 

 

J’insiste sur ce point car assez spontanément, on pourrait penser que la dimension promotionnelle de ce gift set Skeleton Warriors aurait pu s’étendre à la catégorie du « mail away » via un système de concours/tirage au sort ou bien de collecte de points d’achat. Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas le cas.

 

 

En dernière instance, je souhaiterais partager quelques considérations personnelles concernant ce gift set Skeleton Warriors. L’action figure de Dagger présente dans mon exemplaire n’affiche aucunes variations qui sortent du cadre de celles déjà connues, comme mentionné il y a quelques paragraphes.

A titre personnel, j’aurais apprécié que l’encadrement de la fenêtre reprenne la charte graphique du visuel situé en bas à droite du front box, quitte à perdre un peu de relief. D’autre part, un design/contour réalisé intégralement en ossements aurait été également intéressant.

Plus globalement, le packaging de ce gift set Skeleton Warriors est très réussi. Il est harmonieux dans la manière dont ses chromatiques sont agencées. Les visuels sont, quant à eux, bien répartis – avec équilibre – selon un espace augmenté via le volume de la boite.

 

 

 

Un seul détail – infinitésimal – entrerait pleinement dans la catégorie des griefs. L’exemplaire du Cheval de Guerre utilisé pour la mise en scène avec l’action figure de Dagger comporte une omission : la petite pièce moulée dans un plastique bordeaux – sur laquelle la hache de combat vient se reposer lorsqu’elle se trouve en position horizontale – a tout simplement été oubliée lors du montage.

Autre remarque concernant ce visuel du Cheval de Guerre, les rênes affichent une couleur dorée mate. Cette particularité entre pleinement dans la catégorie des variations qui compte déjà – selon mes recherches – au moins deux versions de rênes : une déclinaison violette ainsi qu’une autre verte.

 

 

Epilogue

Que dire de plus ? Beaucoup de choses certainement – car j’attends des informations additionnelles concernant ce gift set Skeleton Warriors – mais parfois les mots sont insignifiants face à l’engouement que l’on peut ressentir vis-à-vis d’une découverte. Celle-ci me propulse littéralement plus de vingt ans en arrière – à l’aube de la décennie 2000 – selon une temporalité où les jouets de notre enfance resurgissaient massivement en nourrissant à la fois les souvenirs, la curiosité et les interrogations.

C’était également une période dorée, secrète, intimiste, indissociable de véritables passionnés – d’illuminés même – qui manipulaient quotidiennement des kilos de déclinaisons plastique. On a tendance à l’oublier à notre époque, mais c’est une condition strictement consubstantielle à une réelle connaissance de nos jouets d’enfance.

Concernant ce gift set Skeleton Warriors, l’émotion est bien là, qui plus est à travers un conditionnement dans un état de conservation absolument irréprochable. C’est une certitude, la licence des guerriers squelettiques est véritablement incroyable. Sa gamme de jouets dédiée – aussi restreinte soit-elle – arrive encore à nous surprendre autant d’années après sa naissance. Qui aurait dit qu’une ligne de toys comprenant seulement huit action figures, une créature et un véhicule – commercialisés j’insiste – compterait au moins un gift set ?

De manière formelle et sincère, pas moi. Ceci me conduit à un rêve, celui qui rendrait possible l’existence d’un ou plusieurs autres gift sets Skeleton Warriors. En effet, il est tout à fait envisageable que le Cheval de Guerre ait été associé à – au moins – une autre action figure appartenant à la licence des guerriers squelettiques. Mais c’est sans compter une énième utopie, celle incluant un Skullcycle au sein d’un gift set dédié. Ce serait tout simplement extraordinaire.

Par ailleurs, le gift set que j’ai présenté aujourd’hui est référencé, théorisé, détaillé et analysé – à cet instant – uniquement sur FulguroPop. C’est un véritable bonheur de savoir que le patrimoine des Skeleton Warriors est solidement ancré dans notre bel Hexagone. Je suis réellement heureux de contribuer – à mon microscopique niveau – à la capitalisation d’objets ainsi que de documents en lien avec nos guerriers squelettiques.

En ce sens, j’ai encore de nombreux celluloïds et jouets estampillés Skeleton Warriors à mettre en lumière au sein de FulguroPop. Je le ferai dès que possible. J’espère que cette petite parenthèse vintage fut agréable à parcourir et que l’enthousiasme qui l’accompagne aura été contaminant.

Rendez-vous d’ici peu afin de (re)découvrir ensemble un autre jouet Skeleton Warriors. Merci à toutes et tous pour vos lectures. Cette production est affectueusement dédiée à Mark, à Jérôme88 alias Blondin ainsi qu’à Ulysse.

18 comments

Blondin88 says:

Quelle claque cette boîte et cet article !
Bien joué le code-barres qui permet de sortir de la théorie du sample ou du gift set test (en plus de tous les autres détails).
Elle nous aura fait parler cette box 😉
Ulysse a kiffé la dédicace (autant que moi).
Merci Nicko 🙏

Nicko says:

Avec plaisir mon Blondin, c’est moi qui te remercie ! <3

C'est certain, ce gift set Skeleton Warriors aura généré de nombreuses discutions/théorisations. Je souhaite apporter une précision concernant ta remarque vis-à-vis du code-barres. Il existe de nombreux cas de samples MISB/MOC comportant un code-barres. La gamme de jouets Power Lords est un exemple parmi tant d'autres. L'idée que ce gift set Skeleton Warriors puisse être un sample de packaging - et non pas de jouets j'insiste - n'est pas à exclure totalement. A l'heure actuelle, plusieurs éléments me font penser le contraire. J'attends d'autres précisions provenant de l'étranger afin de valider formellement une appréciation.

KissFan says:

Très belle découverte Nicko ! Bravo !
Contrairement à toi, je n’ai pas eu de jouet Skeleton Warriors lors de leur commercialisation officielle en France à partir du milieu des années 90 (pas même un exemplaire acheté chez un déstockeur). Je n’ai en fait découvert la licence que bien plus tard, dans la deuxième moitié des années 2000.
A cette époque, le net offrait déjà pléthore de visuels aux plus curieux et ce grâce à des moteurs de recherche qui pour certains ont peut-être disparu aujourd’hui, remplacés par d’autres … A ce moment-là, aurais-je eu les yeux qui se posent sur ce gift set (ou éventuellement un autre gift set appartenant à cette gamme, comme tu évoques l’éventualité d’une telle existence) ? Je ne l’aurais pas mémorisé spontanément car je n’ai jamais eu dans mon parcours de collectionneur la fibre pour ces conditionnements spécifiques. Même pour les Maîtres de l’Univers, ma gamme référence, je n’en possède qu’un seul …
Mais je suis heureux de découvrir ce « référencement » actualisé si j’ose dire. Ta trouvaille me rappelle l’étonnement que j’ai ressenti en découvrant un samedi après-midi de juillet 2021, le petit dragon livré dans le blister de Shriek … commercialisé dans la « gamme » Warriors of Darkness.
Il manque à ton article un peu de précisions concernant les circonstances de la découverte de ce gift set réunissant Dagger et le Cheval de Guerre : hasard d’une recherche, mise en relation avec un fan de la licence (étranger auquel cas j’imagine) ou un acteur qui a participé à l’aventure de la gamme Paymates ? …

Dans l’Hexagone, je ne pense pas qu’il y ait des fans de la licence susceptibles de convoiter ce gift set spécifique. Je me rappelle qu’au lancement du topic dédié sur Eternia Antique, j’étais même le seul à m’intéresser à cet univers et à sa filiation avec les Maîtres de l’Univers.
Cette petite rareté a donc atterri entre les meilleures mains possibles ! Et puis la synchronisation de l’article avec la période d’Halloween est à souligner 🎃🎃💀💀

Nicko says:

Merci beaucoup Pascal pour ton message 🙂

Mes retrouvailles – si j’ose dire – avec la licence Skeleton Warriors se sont également opérées durant la seconde moitié de la décennie 2000. J’ai eu la chance d’observer des blisters Skeleton Warriors dans le Toy’R’Us de ma ville, précisément en décembre 1995. Cependant, je n’ai aucun souvenir concernant d’éventuels boitages en rayon, que ce soit concernant le Cheval de Guerre, le Skullcycle et bien entendu le gift set évoqué dans ma modeste production.

Selon ma propre expérience, je n’ai jamais croisé le moindre visuel du gift set comprenant Dagger et le Cheval de Guerre durant les années 2000 comme 2010. Je ne tire aucune règle de cette absence bien entendu car ce n’est pas parce que je n’ai pas vu ce gift set qu’il n’était pas pour autant visible. Pourtant j’ai écumé le net pendant presque deux décennies en classant, recensant et listant tout ce que je pouvais trouver à propos de nos guerriers squelettiques. Je n’ai strictement aucun souvenir de gift set Skeleton Warriors, c’est une certitude.

Par ailleurs, je souhaite garder pour l’instant secrètes les conditions d’obtention de ce gift set. Non pas qu’il y aurait un enjeu quelconque, une dimension exceptionnelle ou bien une volonté égoïste, surtout pas. Mais j’envisage de parler de ce sujet de manière détaillée dans un contexte précis. En revanche, je peux partager – avec plaisir – une information fraîchement acquise via le réseau par lequel j’ai pu me procurer le gift set. Celui-ci provient d’un stockage vieux de 25 ans. Le « lot » de jouets a été inhumé – si j’ose dire – au début des années 2020. Ceci rejoint d’ailleurs les trois autres sources que j’ai identifiées vis-à-vis du gift set. Elle sont effectivement toutes datées post 2020. D’autres éléments explicatifs viendront agrémenter ce premier « état des lieux » d’ici peu.

Pour rebondir sur ta remarque conclusive, ce gift set Skeleton Warriors ne peut être convoité puisqu’il était quasiment inconnu jusqu’ici, qui plus est selon une gamme de jouets qui n’a pas une très grande notoriété. Mais les choses changent comme je l’avais « prophétiquement » annoncé il y a plusieurs mois maintenant. Ce gift set est à ce jour la prise la plus complexe en termes de jouets officiels Skeleton Warriors et il sera bientôt inscrit dans la catégorie des pièces les plus recherchées. Ceci dit, je t’avoue que de telles considérations m’importent peu. Mon engouement pour la licence Skeleton Warriors et ses jouets est nourri par une volonté farouche de découverte, de compréhension ainsi que de partage et de valorisation.

Lanace says:

On ressent toute la passion ainsi que l’excitation générées par la découverte de ce gift set. Cela me rappelle mes lectures de certains topics sur les forums où la découverte et la théorisation faisaient le sel de ces espaces d’échanges entre véritables passionnés.
Merci pour cette capsule temporelle ainsi que les relents de nostalgie qui s’en dégagent frérot.
On s’émerveille encore aujourd’hui sur de nouvelles découvertes en faisant jouer notre imaginaire, rappelant ainsi la fonction première de nos jouets : le plaisir.

Nicko says:

Merci frangin <3

Je te rejoins complètement, j'ai été marqué par les années 2006, 2007, 2008 et 2009 via les forums français dédiés aux jouets. C'était une temporalité où ça fusait dans tous les sens. Les topics "arrivages'' ne désemplissaient pas à travers notamment des déclinaisons plastique vintage ainsi que des packagings dédiés plus superbes les uns que les autres. Au-delà de ces disponibilités qui semblaient - à cette époque - infinies, j'étais davantage stimulé par les discussions qui entouraient ces jouets de notre enfance, lesquelles donnaient place à des échanges parfois passionnants, de haute volée, via des intervenants qui - pour certains - ont marqué les mémoires. Il y a des noms indissociables de cette temporalité que nous n'oublierons pas, c'est certain.

A vrai dire, ces années me manquent beaucoup, et ce n'est pas de la nostalgie, non. Comme souligné dans ma modeste production, nous étions - au sein d'un microcosme - quelques amateurs de jouets vintage à être en ébullition vis-à-vis de découvertes très souvent incroyables. Qu'il s'agisse de variantes, de samples, de prototypes, d'éditions inconnues ou même de recast, un véritable monde prenait forme sous nos yeux, lequel était nourri par une histoire jalonnée de trouvailles. Et c'est précisément la stimulation intellectuelle, l'excitation, la magie découlant de ces découvertes qui m'ont marquées au fer rouge.

Au fil du temps, la source des trouvailles s'est peu à peu tarie, tout comme les découvertes qui allaient de paire. Depuis quelques années, ce sentiment de surprise évoqué précédemment s'est totalement raréfié. Aussi, en 2023, lorsqu'un gift set tel que celui que j'ai déniché pointe le bout de son nez, c'est littéralement une ressuscitation qui s'opère, celle de l'excitation, de la stimulation indissociable des "années forums'' que j'ai mentionnées.

Enfin, je souhaite réellement dissocier le fait de trouver des quantités ou bien du dead stock des découvertes qui comptent des configurations inconnues. J'inclus également les jouets vintage vus sur catalogues mais malheureusement jamais observés de manière "matérielle'' si j'ose dire. Ces moments de grâce où les choses font surface sont inestimables, d'autant plus à une époque comme la notre.

KissFan says:

Et c’est d’autant plus stimulant que même pendant les années forums, le thème Skeleton Warriors avait été délaissé … Je me rappelle de l’un de nos échanges Nicko où tu m’avais indiqué avoir eu peu voire pas de retour sur tes tentatives de booster les topics concernés. Je suppose que dans ces années-là, de nombreuses gammes plus célèbres cristallisaient les échanges. Mais voilà, quelques années ont passé, et les choses ont évolué ! Il ne faudrait pas qu’elles changent quand même trop vite au point d’impacter radicalement le marché de la collection autour de nos chers squelettes guerriers … Mon bon Nicko, je t’invite donc à proposer des articles autour des Skeleton Warriors de manière plus espacée dans le temps, à les entrecouper d’autres « Toyfocus » sur des sujets qui te sont chers, comme les Pop Funko consacrés aux super-héros Marvel 😜
Pour revenir sur le gift set lui-même, j’apprécie beaucoup le burst dans lequel est enfermé la figurine de Dagger, avec le petit détail qui tue, cette petite main de squelette qui se referme sur un côté. J’aime beaucoup le ciel qui surmonte l’illustration et le logement qui accueille Dagger, davantage nocturne, presque étoilé, dans l’esprit du début des épisodes de l’animé avec cette caméra qui plonge vers la planète Luminaire !! Merci encore de nous faire partager cette découverte !

Nicko says:

Pour être tout à fait précis Pascal, j’ai eu plusieurs discussions et même questionnements autour de la licence Skeleton Warriors sans avoir obtenu de réponses et sans ressentir d’engouement particulier. C’était à la toute fin de la décennie 2000. Pour autant, je ne me rappelle pas avoir apporté des éléments probants dans les topics dédiés. Mais cela commence à dater, il faudrait que j’aille vérifier. En revanche, je me souviens parfaitement avoir nourri des topics comme celui des SilverHawks ou bien des Power Lords, sans pour autant avoir eu un retour à la hauteur de mon implication. C’est un fait, les cartes noires européennes de nos aigles d’argent ou encore les blisters des guerriers extraterrestres sont restés longtemps au rang de gammes secondaires, lesquelles étaient dans l’ombre des grandes licences alors plébiscitées à cette époque : Les Maîtres de l’Univers, G.I.Joe, Cosmocats, Transformers ainsi que tout le die-cast fin 70 – début 80 à la sauce Popy, pour ne citer que ces références bien sûr.

Concernant la licence Skeleton Warriors, il restera toujours des « refuges » – si j’ose dire – où nos chers guerriers squelettiques seront appréciés avec sincérité à leur juste valeur. FulguroPop fait partie de ces lieux sacrés avec un traitement « à l’ancienne » de nos jouets d’enfance. Par ailleurs, le gift set Skeleton Warriors constitue une découverte exceptionnelle qui n’a pas généré un engouement véritablement majeur, ce à quoi je m’attendais bien entendu. C’est finalement une excellente chose, véritablement rassurante même, de se dire qu’une telle pépite puisse être appréciée en petit comité 🙂

C’est moi qui te remercie Pascal pour tes lectures ainsi que tes interventions toujours intéressantes.

KissFan says:

« En petit comité », ça inclut Benjamin que j’ai vu aujourd’hui en salon. Il a été ravi de la découverte. Je suis certain qu’il aurait été heureux d’ajouter une photo de ce gift set dans son ouvrage « Les Jouets de nos Greniers » mais je crois qu’il est déjà parti en impression car les objectifs de la campagne Ulule ont été atteints !
De mon côté, je prendrai connaissance avec plaisir des circonstances qui ont favorisé l’exhumation de ce gift set.
Pour revenir au personnage de Dagger, c’est en effet possible qu’il soit le moins plébiscité au sein de la Légion Skeleton … Mais, excepté toi, je n’ai pas mémorisé les sensibilités des collectionneurs français de la gamme (mes exemples en tête sont ceux de collectionneurs étrangers). Je manque peut-être de recul là-dessus, mais de mémoire, le Baron Dark n’est pas davantage le squelette le plus populaire. Je miserais davantage sur Aracula ou le Dr Cyborn. A titre personnel, si je devais opérer un classement des squelettes, ce serait 1) Shriek, 2) Dr Cyborn, 3) Baron Dark, 4) Dagger, 5) Aracula. Oui, pour moi, Aracula trône en dernier … Mais c’est une appréciation toute personnelle, et il n’y a pas non plus un gouffre entre tel ou tel personnage.

Nicko says:

Je pense évoquer en détail l’obtention de ce gift set Skeleton Warriors au sein d’une production dédiée, laquelle sera publiée dans FulguroPop. A vrai dire, mon périple rédactionnel vis-à-vis de nos guerriers squelettiques – lequel a commencé en septembre – compte encore à minima cinq publications dont certaines sont déjà écrites. J’espère pouvoir diffuser l’ensemble de mes travaux avant la fin de l’année.

Concernant le classement préférentiel des action figures appartenant à la Légion Skeleton, je dirais d’abord que le subjectif entre en compte, c’est une évidence. Ceci dit, des tendances se dégagent globalement, peu importe les contrées d’ailleurs. En ce sens, lors de mes échanges avec des copains d’outre-Atlantique, d’Angleterre ou encore d’Italie, le Dr. Cyborn et Aracula revenaient systématiquement en tête de liste. Dagger – à ma connaissance – n’a jamais suscité un quelconque engouement.

A titre personnel, mon classement appréciatif des action figures Skeleton Warriors appartenant à la Légion Skeleton serait le suivant : 1 – Dr. Cyborn, 2 – Aracula, 3 – Shriek, 4 – Baron Dark, 5 – Dagger. Mais comme tu le soulignes très justement, les modèles qui composent mon trio de tête sont séparés par d’infimes distances.

Le Baron Dark n’est peut-être pas l’action figure la plus prisée de la gamme Skeleton Warriors par les amateurs, mais il est un ambassadeur, un étendard même vis-à-vis notamment d’une posture de leader d’un point de vue scénaristique. Aussi un gift set incluant le Baron Dark et le Cheval de Guerre aurait produit un ensemble – toute proportion gardée – à la hauteur de celui qui a associé Skeletor et Panthor au sein d’un même packaging pour la licence originelle des Maîtres de l’Univers. Pour autant, l’association des déclinaisons plastique de Dagger et du leader de la Légion Skeleton – le temps d’un conditionnement commun – ne peut être défaite d’une originalité marquée – avec une certaine incongruité même – qui renforce la dimension curieuse de ce gift set Skeleton Warriors.

Merci Nicko pour ce super dossier. J’adore apprendre en te lisant. J’aurais une remarque concernant le choix du personnage pour ce pack. J’avais jusqu’ici l’impression que les sets faits pour écouler des stocks n’étaient en général pas dotés d’un véritable emballage inédit. J’imagine également que la figurine jointe au Cheval devait être conditionnée puis expédiée en grandes quantités depuis les usines vers les pays de distribution. Cela me fait dire qu’il y aurait peu de chances de trouver des stocks de figurines non conditionnées disponibles pour les ajouter dans le gift set. Il aurait fallu à contrario qu’Ideal ou PLaymates fassent eux-mêmes le conditionnement à partir de stocks de figs de Dagger qu’ils auraient déblistérisées pour les glisser dans la boîte. D’un point de vue économique cela me semble coûteux et compliqué.

Qu’en penses-tu ?

Nicko says:

C’est moi qui te remercie boss pour me permettre de publier mes travaux ainsi que mes découvertes <3

Pour être davantage précis vis-à-vis de l'hypothèse que j'avance dans ma modeste production, je ne pense pas que la création de ce gift set Skeleton Warriors ait été motivée par une volonté d'écouler des surstocks de l'action figure de Dagger. J'ai soulevé une dimension promotionnelle, c'est-à-dire une valorisation de la gamme via un coffret très certainement couplé à un tarif préférentiel selon l'association d'un jouet - théoriquement à succès - en l'occurrence le Cheval de Guerre, avec une autre déclinaison plastique qui - toujours selon une vision personnelle - s'est possiblement moins bien vendue. Ainsi on fait d'une pierre deux coups, on valorise une gamme de jouets tout en "casant'' - si j'ose dire - un modèle peu plébiscité avec un autre davantage sollicité. C'est finalement une technique très courante dans le commerce, celle du pack incluant un élément assujetti à la demande avec d'autres sacrifiables.

Concernant ta remarque vis-à-vis de stocks non-conditionnés, et bien il existe de nombreux cas de figure où des jouets devenus vintage ont été envoyés "en loose'' afin d'être conditionnés ailleurs que sur le lieu de leur production. La gamme Cosmocats bien entendu en fait partie mais également nos chers Maîtres de l'Univers originels, notamment selon le marché français mais pas que. Des éléments manquants lors du lancement de la fabrication de la gamme sur le sol Hexagonal ont conduit à importer notamment des pièces taïwanaises. Mais c'est sans compter - de manière globale - des assemblages provenant de diverses sources de production comme pour Hordak ou le Horde Trooper. Je m'éloigne du sujet, pardonne-moi. Dans tous les cas, tes remarques sont ultra pertinentes et elles viennent souligner un fait : la production et la distribution de nos jouets d'enfance constituent un chapitre historique non seulement extrêmement intéressant mais également complexe.

Enfin je voudrais dire à nouveau combien je suis heureux d'associer la découverte de ce gift set Skeleton Warriors à notre webzine FulguroPop. C'est un immense bonheur et même une fierté <3

Merci Nicko pour ces précisions. J’adore nos échanges et c’est toujours un plaisir de te lire et de voir les interactions que cela fait naître sur le mag.

Nicko says:

Je t’en prie boss, c’est moi qui te remercie encore une fois. En fait, je ne te remercierai jamais assez. En effet, nous avons beaucoup de chance sur FulguroPop, les interactions sont toujours très intéressantes.

ExarKun02 says:

J’ai un petit faible pour Dagger avec la même couleur osseuse que son Cheval de Guerre comme on le voit au dos de la boite.
Depuis quelques semaines FulguroPop se transforme en Bible sur les Skeleton Warriors. C’est toujours passionnant de découvrir cette gamme par tes articles !

KissFan says:

Oui, Nicko est clairement un précurseur parmi les internautes français qui s’intéressent à cette gamme. Personnellement, c’est la filiation avec les Maîtres de l’Univers (particulièrement avec l’œuvre de Gary Goddard, le réalisateur du film live de 1987) qui a suscité mon intérêt pour cette thématique dans la deuxième moitié des années 2000. J’avais alors inscrit dans mon agenda mémoriel une mention façon Parker Lewis et sa fameuse réplique « Note pour plus tard » … Et finalement plus de dix ans se sont écoulés car je me suis vraiment plongé dans la licence en 2020. Dans le milieu de la semaine, j’enrichirai notre vaste topic dédié aux Skeleton Warriors sur Eternia Antique https://princeadam.1fr1.net/t3020-skeleton-warriors-la-revanche-de-golden-god-skeletor avec un lien vers l’article de Nicko, sauf s’il trouve le temps d’ici là de le restituer. En France, nous avons finalement synthétisé un contenu assez conséquent sur cette thématique. Il ne suffit pas toujours d’être nombreux pour faire avancer les choses. Une poignée d’internautes motivés et passionnés par un sujet (même s’il ne dépasse pas le stade de sujet de niche) et le coup de projecteur (mérité pour cette licence) est donné.

Nicko says:

Merci Pascal. Je ne suis que la continuité de quelque chose, et j’espère de tout cœur que ce que j’ai produit générera une suite bien plus qualitative. A titre personnel, mon intérêt pour la licence Skeleton Warriors provient bien évidemment d’un souvenir lié à l’enfance, ou plutôt à l’adolescence puisqu’en décembre 1995 j’avais 15 ans. D’autre part, mon travail autour de la licence Skeleton Warriors est sans aucune mesure avec ton implication au sein d’Eternia Antique. La somme d’éléments que tu as centralisés ainsi que la quantité de voies par lesquelles tu as abordé nos chers guerriers squelettiques laissent bien loin derrière tout ce que j’ai pu écrire.

D’autre part – et cette considération fera ici office de « prédiction » – je pense que la licence Skeleton Warriors – précisément vis-à-vis de sa gamme de jouets – réserve encore bien des surprises. Mais c’est sans compter une zone conceptuelle qui est loin d’avoir livré ne serait-ce qu’un dixième de ce qu’elle rescelle. En résumé, tout reste à découvrir concernant nos chers guerriers squelettiques et c’est une perspective extrêmement réjouissante 🙂

Nicko says:

Merci mon ExarKouilles02 <3

La licence Skeleton Warriors apparait à mes yeux comme un récif quasi inexploré même si en France plusieurs personnes ont largement contribué à la valoriser, notamment en offrant une vision d'ensemble incluant des thématiques conceptuelles, promotionnelles et animées. En fait, je perçois l'œuvre initiée par Gary Goddard comme un bijou à plusieurs facettes. Tout l'enjeu réside dans le fait de parvenir à mettre en relief chacune de ces perspectives, lesquelles représentent différents aspects de la licence Skeleton Warriors. Au fil des recherches et des découvertes, je me rends compte à quel point - selon ma métaphore de la gemme - cette pierre précieuse est dotée de facettes. Elles sont effectivement très nombreuses, ce qui constitue une multitude de voies à emprunter afin d'extraire toute la substance de la licence Skeleton Warriors. En ce sens, on retrouve possiblement une manière - entre autres - de penser la filiation avec les Maîtres de l'Univers, c'est-à-dire - toute proportion gardée - selon des coulisses et un background extrêmement riches.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *