Les jouets du mercredi dans leur jus : Figurines poisseuses

Cet article approche une thématique faisant écho à La place de l’état de conservation dans la collection de jouets vintage par Nicko.
Avec les années certains jouets ou même figurines de collection (malheureusement) deviennent poisseuses, un rendu collant dès plus désagréable qui garde incrusté la poussière. Et comme si cela ne suffisait pas, la peinture à tendance à partir (légèrement certes mais à force bonjour les dégâts) si on tente de nettoyer/frotter même soigneusement.

Sur un air chantonnant « j’ai la figurine qui colle, j’ai les access’ qui font des bonds ».

Les cobayes seront les suivants :
Xebec Toys et Kaiyado proposaient des figurines de la licence Neon Genesis Evangelion en 2001.
La version spéciale de la 00-Prototype en jaune métallisée est touchée mais pas la violet métallisée 01. La peinture aurait-elle une incidence ?

Xebec 00-Prototype métallisée

Licence Macross de chez Yamato, les Scale Maria 639  allant en complément du Queadluun-Rau de 2004.
L’intégralité des 3, de la tête au pied sont concernés, la pire étant toute de même celle en robe. Celle debout en combinaison est la moins collante car elle a passé sa vie dans un sac plastique hermétique à l’air.

Miria 639 set de 3 personnages

MMS Busou Shinki Devil Type Straft de 2006 de Konami, se limite au cheveux (nattes comprises) ainsi que le visage.
La réaction est apparu assez tôt.

Devil Type Straft

Figma 003 de Saber Fate/Stay Night de 2011, durant plusieurs années seule la chevelure était touchée par cette maladie mais depuis 1an (10ans après sa production) toute la tenue est concernée.

Une des premières Figma de la gamme.

Plusieurs hypothèses dans les forums de discussions parlent de réaction chimique dû au vernis, au durcisseur, la composition de la peinture…
Au début, une baignade dans l’eau savonneuse permettait d’atténuer un peu. Autre solution proposée, dans la mousse elle même plutôt que l’eau ou encore au pire remettre une couche de vernis. Malheureusement après moultes tests cela revenait toujours.

ATTENTION, NE PRENEZ PAS POUR ACQUIS LA METHODE QUE JE VAIS PROPOSER
ELLE RESTE UN ESSAI ET N’A QUE PEU DE RECUL

A VOS RISQUES ET PERILS

J’ai tenté en dernier recours l’utilisation du fameux et connu Klir (Pliz le propose toujours mais sous un autre nom).
Ce produit est connu par les maquettistes et constructeur Gunpla pour l’effet sur les plastiques transparents (genre verrière d’avion) mais aussi sur les Decal pour les assouplir et les protéger. Bref une sorte de vernis mais très liquide, applicable au pinceau, aérographe ou dans mon cas en immersion.
Après un plongeon (sans oublier de toujours mélanger le produit avant), un égouttement énergique (attention à l’effet moussant qui a tendance à rester sur la figurine/support), direction le séchage pendant 12H mini (24h idéalement).

Attention vous obtenez un rendu brillant !

Après 2mois (1/12/21), ce vilain effet poisseux n’est pas revenu et la petite odeur du produit est toujours présente (pas désagréable).
Quid de ce qui se passe en-dessous ? Stoppé, réduit ?
En tout cas je continue de surveiller régulièrement l’évolution et ne peut que vous conseiller si vous souhaiter tenter, de réserver cela sur des sujets d’expérimentations sans grandes valeurs, sait-on jamais une mauvaise surprise future…

14/1/22 – Pour l’instant tout va bien, même si il y a un très léger retour (mais il faut le chercher) sur la Figma et une des scale Macross (mais pour cette dernière je pense avoir eu la main trop légère sur le produit).

21/07/22 – Nous sommes au même point qu’en janvier, pas plus pas moins. Pour info la température de la pièce avec l’été a atteint les 30℃ durant 3j consécutifs (volets toujours fermés mais pièce aèrée chaque jour comme depuis 10ans).

FurySanctuary

3 comments

elcaballerodelcancer says:

Cette approche « dégâts » et « remèdes » pour la rubrique des « Jouets du mercredi dans leur jus (et ici, c’est vraiment le cas de le dire!!) » est super intéressante!! On se croirait de retour dans le magazine « Dixième Planète » avec « la clinique du Professeur Kelp »… J’avais déjà remarqué ce phénomène avec certaines de mes figouzes mais je ne saurais plus dire lesquelles (je pense que c’était avec des capes souples de super-héros)… Peut-être est-ce dû à des hausses de températures?

Merci pour l’astuce (et pour les tofs), Fury!!

Sur ce, je m’en vais prendre des nouvelles de mes Eva qui sommeillent depuis 15 années dans mon grenier… 🙁

Je croise les doigts pour toi.
Je pense également que la température n’aide pas (j’ai souvenir d’une cloque sur l’armure de ma première MC Verseau apparu dans son dos … il avait fait très chaud cette année là, 2005 ou 2006 je dirais).
L’écart de température n’aide pas, dans l’appartement l’été on atteint facilement les 35°C et l’hiver on descend sous les 12°C (faut bien trouver un moyen de faire des économies quelques part…).

sith says:

Intéressant cette remarque sur la température ambiante. Il y a 3 ans lors d’un épisode de canicule, mes loose Star Wars vintage ont eu cet aspect soudainement collant. Après lavage avec un savon à main type pousse-pousse (tu pousses et ça mousse….) le problème a disparu. Donc je pense en effet qu’il y a corrélation entre le type de plastique et les chaleurs auxquelles elles sont soumises (les figurines bien sûr, pas mes voisines).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *