Obi-Wan Kenobi sur Disney+ : analyse de la quatrième partie

Comme tous les mercredis on vous parle du nouvel épisode d’Obi-Wan Kenobi. Il s’agit de l’antépénultième de la mini-série que Lucasfilm consacre au Jedi sur Disney+. Si j’avais de grandes réserves vis-à-vis du sujet et de son traitement potentiel, les trois premiers épisodes m’ont dans l’ensemble rassuré sans toutefois faire taire la petite voix qui dans ma tête répète que quelque chose cloche dans la série.

La poursuite puis la confrontation avec Vador m’ont en effet profondément déçu. Arrivée trop tôt dans la série, pas assez bien amenée et surtout improbable dans son déroulement, elle constitue probablement le point noir de l’épisode précédent alors qu’elle devait en être l’apothéose. C’est donc avec une certaine appréhension que j’aborde ce quatrième épisode. Mais découvrons ensemble en quasi live cette quatrième partie.

Après son affrontement, Kenobi est plongé dans le bacta. Ses brûlures le rapprochent de son ancien disciple et pourraient être un facteur évident de son vieillissement accéléré. C’est probablement une meilleure explication (combinée au rude climat de Tatooine) que celle qui m’avait traversé l’esprit quand Lucas a décidé de faire des clones qui vieillissaient deux fois plus vite. Obi-One, ça aurait fait un bon nom de clone, non ? En revanche, ça commence à devenir lassant les flashbacks dans le bacta. A son réveil, Tala l’informe qu’ils sont sur Jabiim, une planète bien connue des amateurs de l’univers étendu vue qu’elle est apparue pour la première fois dans le comic book Republic en 2003. Sa première pensée est pour Leia qu’on découvre au QG des Inquisiteurs dans une salle d’interrogatoire sous la surveillance de Stormtroopers. La petite fille reproduit le futur dialogue qu’elle aura dans La Guerre des étoiles en revendiquant son statut. Reva arrive et l’informe de la mort d’Obi-Wan.

Sur Jabiim, Ben justement cherche un moyen de trouver Leia. C’est amusant que Roken l’appelle « général » alors qu’il semble un peu jeune pour avoir participé à la Guerre des clones. On peut y voir une forme d’adresse formelle aux Jedi y compris par des personnes n’ayant pas combattu à l’époque. Un peu comme Leia dans La Guerre des étoiles. Cela fait probablement plus sens pour eux que de l’appeler « Master Jedi » un titre qu’utilisent à plusieurs reprises les civils dans la Prélogie. Ce titre est relativement difficile à traduire en français car on a tendance à dire Maître Jedi et on le confond alors avec « Jedi Master ».

Au cours des dix premières années de l’Empire, Roken a été marié à une Force Sensitive que les Inquisiteurs ont débusqué. Finalement convaincu d’aider Ben à sauver Leia, Roken nous apprend que le Fortress Inquisitorius est sur Nur une lune recouverte d’eau du système Mustafar (où Vador a son palais). Cette filière d’extraction des Jedi a accès à des renseignements précieux. Ils traquent même les déplacements de Vador. Fichtre ! Le plan qu’élabore Kenobi semble risqué, il propose de prendre des Airspeeders T-47 (le modèle qui servira de base aux Snowspeeders rebelles sur Hoth). Heureusement Tala compte utiliser ses codes d’accès impériaux (s’ils fonctionnent toujours) pour l’aider à entrer dans la base des inquisiteurs.

Pendant leur voyage, Reva interroge Leia à propos du Path, mais l’enfant est coriace. L’arrivée sur Nur confirme les éléments qu’on avait remarqué sur les vaisseaux garés sur la plateforme d’atterrissage. On y croise des troopers, des officiers des pilotes et des techniciens ainsi que des membres d’équipage au sol découverts dans Rogue One. Tala avance sans difficulté jusqu’au portique de sécurité, mais est stoppée par le contrôle sur place. le responsable porte l’uniforme noir des sous-officiers ou des officiers de Stormtroopers. Comme son badge de rang correspond au grande de lieutenant dans Rogue One, on peut penser qu’il s’agit d’un Stormtrooper. Comme Tala porte un insigne de capitaine (version Rogue One), elle arrive à passer. C’est à mon sens complètement improbable qu’un officier en charge de la sécurité dans une installation aussi sécurisée se laisse impressionner de la sorte, mais bon. Elle arrive même à prendre le contrôle d’un pupitre informatique. Elle donne donc le feu vert à un Obi-Wan homme-grenouille qui nous rappelle la scène subaquatique de La Menace fantôme, et lui donne accès à la base.

L’interrogatoire de la jeune Leia tient à la fois du précurseur de la séance suggérée de torture sur l’Etoile noire et du passage d’Astérix chez le mage Iris dans Les Douze travaux d’Astérix.

La séance donne quelques nouveaux indices sur les origines de Reva et sur ce qu’elle a connu pendant son enfance. Le fait qu’elle ait eu un droïde rend improbable l’hypothèse qu’elle ait été un novice au Temple Jedi pendant l’Ordre 66. A moins qu’elle fasse référence à sa vie d’avant et que ce soient les Jedi qui lui aient arraché son droïde.

Tala se fait démasquer par un autre capitaine alors qu’elle guidait Obi-Wan. Le Jedi doit éviter un Seeker Droid dont on connaît déjà deux modèles ID-9 (dans Rebels notamment aux mains de la 7ème Sœur) et ID-10 (dans Battlefront II). Tala se débarrasse du capitaine et grille Ben avec son comlink auprès d’une patrouille de Stormtroopers. Il utilise la Force pour les distraire comme à bord de l’Etoile noire.
Leia tente de blouser Reva, mais cela ne la conduit qu’en chambre de torture.

Ben découvre une salle où sont conservés des dizaines de cadavres conservés dans une sorte de stase. Il s’agit de divers Force Sensitives dont un novice Jedi. Ben profite d’une diversion de Tala qui éloigne Reva, pour délivrer Leia. Reva ne croit pas l’histoire de Tala qui lui dit que sa cible est sur Florrum (une planète vue dans The Clone Wars). La fuite de Kenobi et Leia est découverte par un droïde et Tala mise aux arrêts. Elle s’échappe alors que Ben doit sortir son sabre pour se défendre. Son style manque un peu de l’élégance qu’on lui a connu. Reva part à sa rencontre avec un détachement de Stormtroopers et une nouvelle version des Purge Troopers.

L’affrontement dans un tunnel n’est pas sans rappeler la fuite de Tipoca City à la fin de la première saison de The Bad Batch. Avec un sens du déguisement qui n’a rien à envier à Finot le chien de l’Inspecteur Gadget, Obi-Wan, Leia et Tala sont interceptés par Reva et ses troupes sur la plateforme. Les T-47 débarquent et ouvrent le feu offrant une ouverture aux fugitifs. Le casque du pilote n’est évidemment pas celui des rebelles, je me demande s’il n’est pas inspiré par le jouet Kenner de 1997 (lui tiré des croquis McQuarrie).

 

Après la fuite de Kenobi, Vador furieux apprend que Reva a placé un traqueur sur le vaisseau. La scène finale nous fait comprendre que mouchard est planqué dans LOLA.

Blaster
A suivre

4 comments

chris says:

je pense la même chose pour l’apparition de vador dans la 3ème partie, c est bien trop tôt et mal amené. je trouve aussi que cette confrontation vient nuire à la fabuleuse phrase de ANH « je subodore une présence…..que je n’ai pas sentie depuis….. » cela gâche à mon avis la longue durée de séparation entre les 2 personnages. finalement, ils se croisent tous les 5 ans lol

C’est censé répondre au dialogue avec Luke dans ROTJ, mais ça ne marche pas non plus. A aucun moment Obi-Wan essaie de faire revenir Vador vers le bien. Reste la possibilité qu’ils se retrouvent à la fin de la saison pour une vraie confronntation.

ayorsaint says:

Je peux entendre cet argument mais à ce moment là il faut faire de l’inédit sans rapport avec ce qui a existé avant car à chaque fois vous êtes déçu que ça modifie la perception de la trilo…
Donc comme je le souhaite depuis si longtemps envoyez nous des Jedi à fond la caisse avec la jeunesse de Yoda 300 ans avant comme dans Old Republic !!!!!!

ayorsaint says:

Cette épisode m’a laissé sur le bord de la route… j’espère que le 5 me prendra en stop sinon ma déception va être grande.
Alors que le 3 était une masterclass tel que je l’avais perçu, cet épisode 4 est venu mettre à mal toute cette perception.
La confrontation Vador Obi Wan était pour moi bienvenue et originalement placée là plutôt qu’à la toute fin de la série. J’avais fait l’hypothèse que Vador avait laissé Obi Wan s’échapper en proie aux doutes et à la peur pour mieux le traquer ensuite grâce à Leia. Une sorte de jeu du chat et de la souris.
Mais cet épisode 4 a tout foutu en l’air. Leia est prisonnière et tout le monse sait que Kenobi va venir la sauver puisque c’était le plan original de Reva depuis l’épisode 1. Mais personne, surtout pas Vador ou Reva, ne veille sur elle afin de coincer le Jedi. Qui s’échappe de façon rocambolesque…
Du coup, il faut comprendre que Vador n’a pas fait exprès de laisser Obi s’échapper dans l’épisode 3 ??? Vous êtes sérieux Disney ??? Vous savez qu’il maîtrise comme personne la force afin de faire voler et immobiliser ses opposants ???????
Et par contre on place un mouchard sur la gamine pour pouvoir à nouveau suivre Obi Wan qui était à leur merci ainsi qu’une tête pensante de la rebellion naissante. Soit je suis trop bête pour comprendre soit je suis trop intelligent… je ne sais plus.
Disney par pitié eclairez moi !!!!!!!
Seul point très positif selon moi, le bain dans le bacta. Je ne m’en lasse pas… c’est mon côté Super Saiyen j’imagine 😉

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *