Calendrier de l’avent #11 : Générique de L’Agence tous risques

 

Comme chaque année, FulguroPop propose du 1er au 24 décembre une série d’articles allant de la vignette nostalgique à l’analyse plus en profondeur. La mouture 2021 sera sous le signe des génériques de séries, qu’elles soient live ou animées.

 

L’agence tous risques, c’est vraiment
La dernière chance au dernier moment

 

Voilà un générique qui a marqué mes débuts au collège. La version TV se mêlait dans mon souvenir de rafales de fusil d’assaut, il faudrait vraiment que je visionne à nouveau cette série avec mon fils, mais j’ai peur que ma nostalgie soit vite emportée par la réalité du support télévisuel.

Je n’avais pas de jouets A-Team à l’époque aussi ai-je dû bricoler avec des Playmo, voire des petits soldats, je crois qu’aujourd’hui je craquerais forcément pour le van de l’Agence Tous Risques de chez Playmobi.

Blaster
A suivre

8 comments

Nicko says:

Lorsque j’examine le visuel You Tube que tu as choisi Ju pour illustrer ta vignette, je ne peux m’empêcher de voir en L’Agence tous risques une partie de la rédaction. Chacun fera les associations selon sa sensibilité 😀

ayorsaint says:

Excellent !!! Va falloir bronzer un peu Nicko 😂

Nicko says:

Lol

Je vais sortir ma caisse à outils !

Ryuzo says:

Elle fait office de photo de classe, perso j’ai une idée de qui je pourrais être dans le lot. Looping 🤣😂.

Nicko says:

Bingo ! Sors la chaussette ! Lol

ayorsaint says:

On a donc Hannibal/Blaster évidemment.
Barracuda/Nicko.
Looping/Ryuzo.
Tous les autres sont-ils assez futés ??? 😅😂🤣

Julortk says:

Y a t il beaucoup de thèmes où 3 notes suffisent à l’identifier ? Oui, juste 3 notes. Je ne pense pas. Il y a beaucoup de thèmes rapidement reconnaissables mais peu avec juste 3 notes.

J’adorais l’Agence tous risques, je crois que j’aimais tout dans cette série, le générique, tous les personnages, les méchants caricaturaux, les gentils tout aussi caricaturaux, les multiples fusillades avec ce bruit caractéristique et jamais de blessé, cet angle de vue avec la caméra qui filme la roue arrière qui bien souvent perdra un enjoliveur, les tonneaux de nombreux véhicules, les transformations improbables dans un laps de temps encore plus improbable avec tout le matériel sur place dans la vieille grange abandonnée, la marionnette de Looping et Barracuda qui mettait un poing(t) d’honneur à finir la bagarre avant la conclusion d’Hannibal «j’adore quand un plan se déroule sans accroc».

Et ce découpage d’épisode :

– Les méchants harcèlent les gentils
– Les gentils appellent l’agence tous risques
– Hannibal déguisé prend contact
– l’agence met une volée à un détachement de méchants
– Les méchants reviennent avec des renforts, gagnent et posent un ultimatum
– l’agence tous Risques élabore un plan et construit un truc incroyable pour y arriver
– Les méchants reviennent pour dire que l’ultimatum est fini
– l’Agence leur met une branlée phénoménale
– Les gentils sont sauvés à tout jamais
– j’adore quand un plan se déroule sans accroc
– ha, voilà le colonel Lynch qui les recherche, il est temps de filer.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…