Marvel – Countdown to Avengers : Endgame – Ant-Man et la Guêpe

Après des semaines, à raison d’un film par semaine, nous arrivons enfin à la fin de notre petit marathon Marvel, et sommes donc prêts pour aller voir Avengers : Endgame. Nous allons donc nous pencher sur le dernier film à voir avant de pouvoir prendre la direction du cinéma l’esprit léger : Ant-Man et la Guêpe.

 

Ant-Man et la Guêpe est la suite de Ant-Man. Réalisé par Peyton Reed, qui était déjà aux commandes du premier volet et à qui nous devons des films comme Yes Man. Sorti sur les écrans le 18 Juillet 2018, ce second opus réunit le casting du premier film (Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Peña, Michael Douglas) en y ajoutant quelques nouvelles têtes comme Laurence Fishburne (Man of Steel, Matrix) ou encore Walter Goggins (Django Unchained, Predators).

 

 

Ant-Man et la Guêpe se déroule peu de temps après Civil War (il se doit pourtant d’être vu après Infinity War, car l’une des scènes post-génériques ne peut pas être comprise sans cela). Ainsi, après avoir été arrêté avec les autres héros qui était du coté de Cap, Scott Lang est assigné à résidence, avec un bracelet électronique. Hope et Hank sont maintenant des fugitifs, car c’est avec le costume mis au point par Pym que Lang s’est mis hors la loi.

 

 

Après avoir capté un message qui pourrait venir de la mère de Hope, Janet, Scott renoue le contact avec son ancien mentor. Il se pourrait que la femme de Hank Pym ait survécu dans le monde subatomique d’où est déjà revenu Scott Lang. Tout en essayant de rester loin des filets de la police alors qu’un nouvel ennemi, Ghost semble en vouloir aux inventions du scientifique, Scott va devoir remettre son costume de Ant-Man, alors que Hope devient la Guêpe, et mettre en péril le semblant de stabilité qu’il avait réussi à acquérir, afin d’être un bon père pour sa fille Cassie.

 

Alors, au premier coup d’oeil, Ant-Man et la Guêpe fait un peu genre « c’est le film qu’on nous offre pour nous faire patienter jusqu’à Endgame« . Son scénario est simple, le pouvoir des héros parait presque ridicule mais – car il y a bien un « mais » – c’est un bon film ! A mes yeux, meilleur que le premier, qui était déjà une bonne surprise. D’ailleurs, si je devais faire une petite comparaison, Ant-Man était légèrement en-dessous des Gardiens de la Galaxie, mais cette suite est bien meilleure que GoG Vol.2 .

 

 

Nous avons de très belles scènes de combat, et l’utilisation des Particules Pym permet d’avoir des scènes marquantes. Le dysfonctionnement du costume de Scott nous permet d’avoir toute une phase avec un Giant-Man bien plus grand que celui de Civil War. Les affrontements avec Ghost sont assez prenants, eux aussi.

Avec Endgame, nous avons eu le droit à un superbe développement pour un méchant Marvel. Ant-Man et la Guêpe nous propose également un vilain qui va un peu plus loin que le simple « Je fais des mauvaises choses car je suis mauvais ». Ghost est motivé par quelque chose de très personnel et de bien expliqué dans le film. L’alignement de Bill Foster surprendra les lecteurs de Comics, d’ailleurs, et rendra le tout beaucoup plus touchant.

 

 

Bon, nous avons quand même droit à Burch, qui fait vraiment basique, comme personnage, et qui sert plus de ressort comique – on retiendra son dialogue avec Luis, toujours égal à lui-même dans sa façon de raconter les événements – que de véritable ennemi pour les héros.

Je trouve que l’ensemble est quand même bien équilibré, dosant assez bien humour, action, révélations et scènes poignantes. Nous avons donc un divertissement de qualité de bien meilleure composition qu’un simple bouche-trou destiné à nous faire patienter.

 

 

Merci à vous de m’avoir suivi ces dernières semaines au travers de cette rétrospective du Marvel Cinematic Universe ! Dans quelques heures auront lieu les premières diffusion de Endgame, dont une review sans spoiler devrait être disponible dès demain sur le site. Donc on se retrouve bientôt !

 

Ji-Day

1 comment

Ah, je suis d’accord avec toi. J’ai pris plus de plaisir avec ce film qu’avec le premier !
Dans mes bras

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…