Help me take this mask off – Hommage à David Prowse

« Dave Prowse is Darth Vader », signait-il imperturbablement, dans cette seconde carrière qu’ont parfois les acteurs de seconds rôles, quand ils donnent aux fans ce qu’ils attendent en se donnant à eux.

David Prowse avec le masque

Ce crédo sonne comme un résultat, pour un comédien qui s’est formé dans les salles de musculation, et qui a rejoint les « gueules » du grand écran grâce à sa grande taille. Monstre de Frankenstein à trois reprises, il fut aussi le Green Cross Man pour les Britanniques, et donc Darth Vader pour tout le monde ou pas loin. Mais il fut surtout le « Muscular man », le « Torturer » ou l’« Executioner » de films oubliés et pour tout dire oubliables, parmi lesquels A clockwork orange apparaît presque comme une exception.

Figurine de Darth Vader signé par David Prowse

Ce crédo sonne comme un regret, pour un comédien qui ne fut jamais qu’un parmi d’autres même dans Star Wars, rendu muet par le doublage de James Earl Jones et remplacé par Sebastian Shaw au final. Car sa carrière fut largement télévisuelle, comme celle de ceux qui ne jouent jamais les protagonistes, ni ne peuvent parier longtemps sur des atouts superficiels. Elle n’en compte pas moins des jalons de la culture populaire comme Doctor Who, voire des perles formées par le temps au creux des filmographies comme The tomorrow people, et ce même si elle aura fait de lui un acteur plus interchangeable que polyvalent.

Casque de Darth Vader fondu

Celui qui avait rejoint « the men behind the masks » dans les conventions reste attaché à un certain sens du « fan service », et surtout l’un des artisans d’une grande réussite, l’incarnation purement physique de l’axiome hitchcockien selon lequel « the more successful the villain, the more successful the picture. »

 

Crédits photographiques : OuterRimNews, Den of Geek, WorthPoint Corporation, Reddit Inc.

7 comments

sith says:

Salut mon Nicko,

bel hommage à notre méchant favori. Je pense que l’on peut ajouter en dernier pied de nez que Vader n’est pas mort le 28 Novembre 2020 mais bien en 4 ABY…..C est plus doux à accepter.

sith says:

Pardon faute de frappe Nicolas, bien sûr.

Merci pour le compliment ! Et je suis d’accord sur la date, d’autant que cela évitera de mentionner encore cette année 2020, que le graphiste Mehmet Geren a récemment représentée comme le niveau supérieur à “hard”.

Salut Sith, j’ai personnellement fixé tout mon calendrier sur le jalon de la bataille de Yavin ! 😉

Merci Nicolas pour cet hommage très juste et émouvant.

Merci pour le commentaire ! Et pour ceux qui cherchent un calendrier alternatif, entre le nôtre et le calendrier galactique standard, le “Darth Vader and son wall calendar” s’impose encore plus maintenant.

sith says:

mdr ! 😄😄

sith says:

mdr ! 😄😄

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…