Ahsoka : Analyse de la 2ème partie – Toil & Trouble

Les deux premiers épisodes de la série Ashoka sur Disney+ont été diffusés simultanément, mais j’ai décidé, une fois n’est pas coutume, de les traiter dans des articles séparés. J’espère que vous apprécierez.

L’épisode reprend peu de temps après le duel qui a ponctué le précédent : Ahsoka veile Sabine dans une chambre d’hôpital sur Lothal. Quand celle-ci se réveille, elle l’informe de sa découverte : la carte montre deux galaxies et un chemin entre les deux. Malheureusement elle n’a conservé aucune donnée du fait du vol de la carte et du saccage de son logement. L’attitude de Sabine est bien plus amicale envers Ahsoka, Elle ressent le besoin de l’aider dans sa quête (pour sauver Ezra), mais sa blessure la disqualifie.

 

La navette de Shin Hati atterrit sur une planète aux arbres couverts de feuilles rouges et où s’élèvent d’autres ruines vues dans les bandes-annonces. Baylan lui demande de contacter Morgan pour contempler sa découverte du point d’inflexion sur Seatos (une planète du système Denab, un nom repris de l’ex UE). Depuis le début de cette série, on assiste à un phénomène curieux et peu fréquent dans les films et séries Star Wars. En effet, c’est rare que des méchants ne soient désignés que par leur prénom, y compris de la part de gentils.

Sur Lothal, Ahsoka retourne à la tour de communication où elle perçoit les échos du duel. Dans l’appartement de Sabine, elle est attaquée par le droïde que cette dernière pensait avoir détruit, mais l’adversaire n’est pas de taille. Elle comptait sur sa présence et rapporte la tête du droïde à Ahsoka pour en extraire des données. Le concept rappelle bien entendu Alien, le 8ème passager, et j’ai l’impression qu’il existe un épisode de The Clone Wars où les Jedi utilisent un truc de ce genre… A moins que ce soit dans Rebels ?

Quoiqu’il en soit la piste mène vers Corellia. La planète centrale dans le lore Star Wars n’a eu que peu d’occasions d’apparaître dans le canon depuis sa première évocation dans La Guerre des étoiles. Ahsoka se rappelle que Morgan Elsbeth possédait des usines sur Corellia et qu’il se pourrait qu’elle y conserve des avoirs. Hera leur donne rendez-vous sur place, mais Sabine doit poursuivre sa convalescence.

Elsbeth débarque sur Seatos à bord d’un vaisseau étrange.

Elle semble accompagnée par les soldats qu’elle employait sur Corvus.

Baylan Skoll remarque que ce temple n’a pas été construit par des Jedi, Elsbeth confirme qu’il a été bâti il y a longtemps par un peuple d’une autre galaxie. Comme je l’avais déduit de la bande-annonce, Elsbeth active bien la sphère par la magie (des Soeurs de la nuit).

On remarque des Purgills dans la représentation en 3D de l’emplacement du lieu d’exil de Thrawn. C’est via ses créatures capables de voyager dans l’hyperespace (cf Rebels et The Mandalorian Saison 3) que Thrawn et Ezra ont été propulsés dans une région inconnue de l’espace.

 

On voit bien le point faible du scénario avec ce macguffin qui donne la direction de Peridea, une galaxie mystérieuse qui serait le lieu de migration des Purgills dans l’espace intra-galactique. Jusqu’ici je pensais que Thrawn avait disparu dans les régions inconnues à « l’ouest » de la galaxie. Du côté d’Exegol, par exemple. Avec ces évocations d’une autre galaxie, on revient sur des éléments du lore que j’ai déjà évoqués dans un article : la possibilité d’une menace extra-galactique pour les prochaines productions Lucasfilm. Malgré les doutes de Skoll à propos de ces contes de fées, Elsbeth lui demande de finaliser les préparatifs du vaisseau néo-impérial Eye of Sion. On apprend alors le nom de l’ex-inquisiteur : Marrok. Baylan envoie Shin Hati lui prêter main forte avec le dernier transport.

C’est donc sur Corellia que tout ce petit monde va se retrouver.

Au milieu des Croiseurs impériaux en cours de démantèlement, Ahsoka et Hera se rejoignent. Cela fait plaisir de voir que la navette Phantom II du Ghost est toujours opérationnelle.

 

Le superviseur Myn Weaver qui les accueille est joué par Peter Jacobson qu’on a vu dans quelques séries comme House MD. Il informe que les avoirs d’Elsbeth ont été liquidés. Weaver est un nouvel exemple (après ceux de la saison 3 de The Mandalorian) de la bureaucratie de la Nouvelle république (même s’il est un « entrepreneur ») et du reclassement du personnel impérial. Au cours leur petite excursion touristique, Hera essaie de vanter les qualités de Sabine auprès d’Ahsoka.

Sabine semble se remettre vite de sa blessure. Le patch de bacta semble d’une redoutable efficacité.

 

Huyang remarque que Sabine a apporté des modifications au sabre d’Ezra. Il essaie ensuite de la convaincre de reprendre son entraînement avec Ahsoka tout en soulignant son absence de sensibilité à la Force. Une caractéristique rare chez les Padawans !

Sur Corellia, Hera remarque que la société de Weaver a remonté un coeur d’hyperpropulseur de Super Star Destroyer. Une pièce inutile à la flotte rebelle. Le superviseur galère pour justifier le réemploi de neuf de ces propulseurs quand un droïde de protocole appelé à la rescousse balance avoir été empêché de remplir un inventaire d’expédition par un droïde assassin de classe HK qui doit être actuellement sur le transport grâce auquel s’envole le propulseur géant.

 

Sur ce des taupes néo-impériales se dévoilent.

 

La poursuite d’Ahsoka est interrompue par Marrok et un droïde HK justement.

Pendant qu’elle les affronte au sol, Hera et Chopper prennent en chasse le transport. Comme elle ne peut prendre le risque que le vaisseau s’écrase sur la planète surpeuplée, elle demande à Chopper de lui coller une balise. Battu, Marrok s’évade grâce à Shin qui tombe à pic. Ahsoka fait une dernière démonstration de ses talents en évitant négligemment la lame de l’ex-inquisiteur.

 

Remise de ses blessures, Sabine entreprend sa transformation physique tant attendue à base d’armure mandalorienne et de cheveux plus courts.

C’est ainsi qu’elle se présente à Ahsoka, prête à reprendre son entraînement et à assumer ses responsabilités.

Toutes les deux se retrouvent devant la fameuse fresque de Lothal où Huyang les informe de la destination du transport dans le système Denab en orbite de Seatos.

Elles décident donc de partir à sa recherche.

Le transport arrive pour apporter la pièce finale du Eye of Sion. Le vaisseau a la forme d’un anneau gigantesque dont la passerelle de commandement semble être le navette d’Elsbeth.

 

Je trouve que l’assemblage de ces hyperpropulseurs rappelle le vaisseau du Vol extérieur (Outbound Flight) des romans (Legends) de Timothy Zahn.

La communication holographique entre Elsbeth et la clique de Baylan est curieuse, elle semble utiliser une technologie propres aux Sorcières de Dathomir. En tout cas, ils savent qu’Ahsoka est sur leur piste et qu’il faudra la tuer. Une perspective qui ne ravit pas l’ex Jedi Baylan…

 

 

 

 

Blaster
A suivre

2 comments

ExarKun02 says:

Pour le moment je suis conquis ! Y’a de la facilité et de grosses ficelles mais c’est fun, bien joué et la team est tjrs aussi attachante. Ca aide de connaître les persos évidemment et ça sera peut-être un peu dur pour ceux qui n’ont pas vu rebels de suivre tout.

Ce n’est pas du niveau d’andor mais en même temps je/on voulait la suite de rebels et c’est ce qu’on nous donne en gardant ce ton très star wars période trilo.

J’avais aussi tiqué pour dr house, ça m’a perturbé le temps de ces scènes !

Julortk says:

Alors bravo d’avoir fait un résumé sur cet épisode car on se va pas se mentir, il ne s’y passe absolument RIEN. La gentille est soignée, les méchants ont la carte, la lisent et vont se rendre sur place, les gentils vont les rejoindre. On place un combat au milieu, combat sans conséquence. Et hop, épisode bouclé.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *