Rings of Power : Analyse de l’épisode 6 Udûn (S01E06)

 

Adar motive ses troupes, un étrange mélange d’humains et d’orcs, avant l’assaut sur Ostirith. Chose étonnante, Adar marche en tête de la colonne qui se présente devant la forteresse.

 

 

Mais plus surprenant encore, le fort semble vide. Le fameux haut relief avec l’épée de Sauron attire le regard d’Adar et le questionnement de Waldreg à propos du sort de Sauron. L’embuscade d’Arondir fait un peu cheap vu l’angle retenu pour la filmer au début, mais le piège fonctionne et Ostirith s’écroule sur l’armée des orcs. Le plan d’Arondir ressemble plus à Maman, j’ai raté l’avion qu’autre chose cependant avec des mécanismes à la Rube Goldberg. De retour à leur village, Bronwyn et les humains se préparent au retour des orcs. Arondir n’arrive pas à détruire le reste de l’épée de Sauron. A la nuit tombée, l’embuscade est déclenchée contre les orcs dans le village. L’ensemble a un côté Sept Samurai guère convaincant. Arondir a maille à partir avec un uruk gigantesque. Comme de juste, très en difficulté dans un combat assez gore, il est sauvé de justesse par Bromwyn. Le village en flamme est libéré des orcs mais à quel prix ? Enfin libéré des orcs… C’est vite dit. Arondir se rend compte que des humains combattaient encore une fois du côté du mal. La seconde vague d’Adar écourte les célébrations. Bronwyn se prend une flèche alors qu’un Alamo se crée dans la taverne.

Les troupes de Numenor, après une traversée qui permit à Galadriel de découvrir Isildur, sont introduites dans une charge de cavalerie qui rappelle celle des Rohirrims.

 

L’enchaînement des événements est incertain, le jour est levé au sud-ouest alors que dans le futur Mordor, il fait encore nuit. Ainsi l’Alamo tombe et Adar est introduit dans la taverne pour revendiquer l’épée. Une fois récupérée, Adar la confie à Waldreg alors que la cavalerie numenoréenne surgit au petit jour. La démonstration de cavalière de Galadriel est déjà plus crédible que celle de mêlée dans l’épisode 5. Elendil, Isildur et Halbrand sont mis en valeur dans ce combat dont on comprend mal comment il peut durer aussi longtemps à cheval dans un village. Arondir désigne Adar à Galadriel au moment ou celui-ci prend la fuite, Galadriel et Halbrand sur ses talons. Adar, blessé, laisse échapper un sang noir. Halbrand lui demande s’il le reconnaît, mais non. Galadriel l’empêche de l’achever.

 

Avant de repartir chasser les orcs dans les montagnes, Galadriel nous apprend qu’Adar est un Moriondor, l’un des premiers orcs créés par Morgoth en pervertissant des elfes. Ce n’est donc pas Sauron, et tout à coup, Halbrand revient dans la course. C’est la première fois qu’on voit une telle créature et qu’on l’entend expliquer le rôle du Maïa Sauron après la chute de Morgoth. Adar considère qu’il a assez sacrifié de ses enfants (les orcs) pour Sauron et indique qu’il l’a tué. On ne sait bien entendu pas si c’est vrai, s’il a cru le tuer (auquel cas, ce pourrait être un indice de plus en faveur de Halbrand puisqu’il en veut personnellement à Adar) ou s’il brouille les pistes. Intéressant, Adar considère que toutes les créatures découlent du feu sacré, d’un personnage qu’il appelle l’Unique. Il ne fait manifestement pas référence à l’Anneau, mais à Eù Illuvatar, le démiurge de l’oeuvre de Tolkien. Avec une pointe d’ironie quasi prophétique, Adar invite Galadriel à voir qu’elle est l’héritière de Morgoth vue la haine qu’elle voue à son peuple. Avant qu’Halbrand ne rejoigne Galadriel, Adar se risque à l’interroger une nouvelle fois sur son identité. Je pense avoir vu juste.

Mithiel présente Halbrand à Bronwyn, l’homme est salué comme roi par les villageois. Waldreg plante l’épée dans une pierre à Ostirith et déclenche le déferlement des eaux sur la vallée via les tunnels creusés précédemment par les orcs. Les orcs prisonniers chantent Udûn. Le futur nom de la vallée septentrionale qui ferme le Mordor au 3ème âge, qui fait référence à la forteresse de Morgoth. L’eau s’écoule jusque Orodruin, la montagne du destin. Au contact de la lave, le volcan assoupit explose, annonçant a formation du Mordor.

Blaster
A suivre

1 comment

Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça pour l’instant, mais ce qui est sûr c’est que ça manque de rythme dans la construction et dans la réalisation. Prendre son temps pour bien poser les éléments de l’histoire, c’est une chose, mais trainasser à ce point, c’est à un tout autre niveau !

Tout ou presque est très appuyé, au point que c’est agaçant. C’est à se demander si le tout n’est pas fait exprès pour être diffusé en audio description!
Des ralentis pour montrer bien montrer telle chose, avec des twists hyper téléphonés comme le sauvetage vraiment extremis de l’elfe par la mère courage, le fait qu’Adar transporte un faux colis (dont tout le monde a l’air de se foutre vu le peu d’empressement qu’ils ont à regarder ce qu’il y a dans le tissu…), j’en passe et des meilleurs, et rien que dans cet épisode…
En tout cas, ma femme – qui s’est endormie au milieu de l’épisode 5 – a pris sa décision. Elle m’a dit de continuer sans elle !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *