Les Jouets du Mercredi : Tortues Ninja Bebop (Playmates Toys 1988)

 

Si vous avez grandi dans les années 90, alors vous avez forcement été en contact avec des tortues mutantes. Impossible à cette période, notamment en France, de ne pas croiser un produit dérivé estampillé Tortues Ninja. Les déclinaisons plastique issues de l’univers créé par Kévin Eastman et Peter Laird vont connaître un succès international assez exceptionnel. Succès qui est d’ailleurs toujours d’actualité et qui n’a finalement jamais cessé de perdurer.

Nous avons connu les jouets Tortues Ninja en France à partir de 1990. C’est une quasi certitude, même si l’année 1989 a parfois été évoquée, je n’ai trouvé, à ce jour, aucunes traces d’action figures Tortues Ninja dans des catalogues de jouets antérieurs à 1990. Ceci dit la prudence reste de rigueur. D’une part parce que l’histoire du jouet au sens général nous a déjà joué plus d’un tour. Et ensuite parce que l’humilité est, de mon point de vue, souvent nécessaire dans l’affirmatif.

 

 

La première série de jouets Tortues Ninja commercialisée aux Etats-Unis en 1988 comportera 10 action figures. Et pas des moindres puisque ce ne sont ni plus ni moins que les protagonistes principaux de l’œuvre animée. Leur visibilité sera notable à travers le petit écran.

Parmis ces personnages, il y en a un pour lequel j’ai un affect particulier. Il s’agit de Bebop, le phacochère mutant. Je trouve d’ailleurs assez audacieux d’avoir choisi un animal de cette nature pour donner naissance au Bebop muté. La licence des Cosmocats proposait déjà en 1985 des êtres anthropomorphiques originaux, avec des associations atypiques. Je pense spontanément à Jackalman, qui faisait référence à un chacal. Des animaux peu nobles traduisant d’une certaine manière l’immoralité, la malveillance et la bassesse des forces maléfiques.

D’un point de vue plus technique, Bebop sous sa forme mutée ne provient pas d’une hybridation avec un sanglier comme ça a souvent été écrit. C’est bien un phacochère. La particularité biologique qui l’indique concerne les défenses qui sont plutôt massives et recourbées vers le haut. C’est d’ailleurs bien visible dans la séquence animée où Bebop et Rocksteady deviendront des mutants.

 

 

Bebop est, du point de vue de l’animation, un personnage singulier. Dans la série animée des Tortues Ninja, le street punk qui deviendra le phacochère mutant est noir. Cette particularité n’a pas été reproduite dans la déclinaison plastique Mutations de Bebop. La forme humaine est campée par un personnage blanc.

On peut émettre l’hypothèse que Playmates Toys n’a pas voulu associer l’image d’un cochon à une personne de couleur. D’ailleurs, concernant ces variations ethniques, la version comics du scientifique Baxter Stockman mettra en scène un personnage noir, là où la déclinaison animée, et par extension le jouet, seront associés aux traits d’un individu blanc.

Pour rappel, Bebop a été distribué en France par Bandai. Playmates Toys sera le fabricant officiel aux Etats-Unis. Une des rares firmes œuvrant dans le toys qui ait adhéré à l’univers de Eastman et Laird à l’époque. Le géant Mattel avait d’ailleurs refusé de produire les jouets Tortues Ninja.

 

 

J’apprécie particulièrement la déclinaison plastique du Bebop de 1988. Tout me séduit, du code couleurs jusqu’au design en passant par les accessoires. La thématique street punk est parfaitement retranscrite à travers des références culturelles marquantes. Ainsi l’anneau dans le nez/groin ou encore la crête constituent autant de codes indissociables du mouvement anarchiste. On notera la tête de Soldat Foot gravée au dos, sur le gilet de Bebop.

Concernant les accessoires, Bebop n’est pas en reste avec un bouclier faisant référence à un couvercle de poubelle. Un couteau à tête d’aigle est également fourni tout comme un pistolet-perforateur. Bien d’autres points sont remarquables comme les épaulettes réalisées à base de carapaces de tortues. La ceinture en boucles de métal et la chaine au poignet gauche s’inscrivent également dans la culture street punk.

Les plus aguéris d’entre vous auront certainement remarqué la teinte relative à la tête du Bebop qui illustre cette production. Celle-ci est en effet rosée. Il s’agit d’une version soft head, ou tête souple, du personnage. Ce tirage, moins courant, a été le premier commercialisé. Suivra une version hard head qui se rapprochera de la couleur marron du corps. J’attire votre attention concernant le head sculpt, avec un effet de peau plissée superbement réalisé.

 

 

Il est temps de refermer notre petite parenthèse récréative du mercredi. Bebop est un personnage que j’apprécie beaucoup, notamment en termes d’esthétique mais également sur le plan nominatif. Son nom « sonne », avec une résonance très musicale. La déclinaison plastique de Bebop m’a accompagné au début des années 90 et j’en garde des souvenirs exceptionnels. J’avais envie de rendre hommage à l’action figure et de l’aborder simplement, à travers le prisme de l’affect.

D’une manière plus générale, les jouets Tortues Ninja des années 80 et 90 reflètent parfaitement l’aspect fun et déluré de la série animée, par opposition au comic book de 1983. Le relief et l’originalité sont des qualités indéniables. Sans compter un rendu assez qualitatif concernant le plastique utilisé. C’est de l’excellent travail.

Lorsque je parle des Tortues Ninja, un nom me vient spontanément à l’esprit, celui de Geoffrey alias Jouck. Il a apporté beaucoup en France concernant cette gamme. Nos discussions nourries concernant les variantes d’opercules et les cardbacks restent des souvenirs marquants. Cette production lui est spécialement dédiée. Je souhaiterais également y associer deux noms : Laurent dit Lolo Chébran et Guillaume alias Gus Toy Box. Merci à tous pour vos lectures.

12 comments

Padawan says:

Merci pour cet instant souvenir. Je m’étais gavé de yaourts Tortues Ninja, avec l’aide de mes grands frères, afin de collecter les points qui permettaient d’accéder au saint Graal : ma figurine de Raphaël.

Nicko says:

Merci Padawan de partager avec nous ton souvenir de jeunesse 😀

Comme quoi, les Tortues Ninja étaient également capables de faire manger des produits laitiers aux enfants !

ayorsaint says:

Je n’en possédais pas étant gamin, j’étais trop à fond sur les Chevaliers du Zodiaque mais j’y jouais chez mon petit cousin. Franchement j’adorais ces figurines et tous leurs accessoires.
Mon fils a la quasi collection complète des Nickelodeon 2012 qui sont forts sympathiques et je conseille vivement la série : action, fun, bien animée et humour à plusieurs degrés de compréhension enfant/adulte.

Nicko says:

Merci pour ton anecdote Aurélien ! On ne pouvait pas tout avoir c’est certain. Je n’ai eu qu’un Chevalier du Zodiaque durant mon enfance, Milo du Scorpion. Mon armure d’or favorite à ce jour. En revanche j’avais eu plusieurs jouets Tortues Ninja, dont les 4 Tortues, Bebop, Rocksteady, Splinter et le Quartier Général.

Ryuzo says:

Je suis d’accord, c’est une excellente série qu’il faudrait que je continue.

Ryuzo says:

Dans l’univers des jouets vintages, il est impossible de passer à côté des Tortues Ninja. J’avais Leo qui était et reste mon préféré.

Si vous avez Netflix, je vous recommande de mater le documentaire The Toys That Made Us sur les Tortues Ninja. J’y ai appris pas mal de choses, entre autres que Mattel s’en était mordu les doigts de les avoir laissé filer. Et aussi que Chuck Lorre, producteur et scénariste (Mon Oncle Charlie, The Big Bang Theory, M.A.S.K.) a composé le thème de la série animée.

Ryuzo says:

J’allais oublier le plus important, bravo pour ta revue Nicko 😉

Nicko says:

Merci mon Geronimo pour ta lecture et tes précisions ! 😀

Je n’ai pas Netflix donc impossible pour moi de voir ces documentaires The Toys That Made Us dont beaucoup de personnes me parlent. Je trouverai bien un moyen de les visionner.

Nicko says:

Merci infiniment LMO92 pour le lien ! 😀

Super7 a effectivement réalisé un superbe travail. Je suis même surpris que la nuance des deux têtes ait été reproduite. C’est un très bon point en tout cas.

Kweeny says:

Bonjour à tous,
Je possède encore beaucoup de jouet des Tortues Ninja Playmates Toys 1988 et j’aimerais les vendre.
Connaissez-vous des sites spécialisés pour en connaitre la valeur ? J’ai par exemple la base secrète que je ne trouve nulle part sur internet etc…
Merci par avance si vous lisez ce message 🙂

Nicko says:

Bonsoir Kweeny,

Je peux vous suggérer de regarder sur eBay pour avoir déjà une idée globale concernant la valeur de vos jouets.

FulguroPop est un site dédié à la Pop Culture et non à l’estimation ou à la revente. Nous ne pouvons malheureusement pas vous aider d’avantage n’ayant pas les compétences requises.

Bonne continuation à vous dans vos démarches et merci pour votre intérêt 😀

Nicko.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *