Scalped, ce comics qui ne parle pas sous réserve

Scalped est une petite pépite de bande dessinée écrite par Jason Aaron.

Cette série noire nous emmène dans le Dakota, aux Etats-Unis. Elle raconte l’histoire de Dashiell « Dash » Bad Horse, un Amérindien issu de la réserve Prairie Rose qui y retourne après l’avoir quittée 15 ans plus tôt. Motivé par des raisons bien particulières, et prompt à user de ses poings, Dash va vite se rendre compte que la situation sur la réserve ne s’est pas arrangée.

©Panini Comics 2010 Aaron/Guéra, R.M.

L’univers illustré dans Scalped fourmille de détails et brille de réalisme. Les traits sont sombres mais précis, et plantent un décor de réserve indienne ultra déprimant, entre casino, prostitution, et drogues. La plume de Jason Aaron narre les difficultés de Bad Horse à se réintégrer dans un univers complètement isolé du monde extérieur, au sein duquel corruption et crime organisé font leur loi. Les différents protagonistes sont développés avec brio, au-delà de la simple couche stéréotypée. Il en est ainsi de Bad Horse, et de Red Crow, son ennemi juré, mafieux au plus haut point ayant conservé une part de tendresse bien humaine pour un personnage proche de Bad Horse.

On parcourt dans Scalped un décor en profondeur dans lequel les protagonistes – et même les héros – n’ont parfois pas d’autre choix que de s’affranchir de leur moralité – ce qui confère à l’histoire encore plus de crédibilité. Cette profondeur de scénario et le réalisme des dessins peut s’apparenter au style de la bande dessinée XIII.

©Panini Comics 2010 Aaron/Guéra, R.M.

Scalped est par ailleurs une oeuvre brutale, sombre et viscérale qui rappellera inévitablement certaines séries TV telles The Sopranos ou encore Breaking Bad. L’écriture s’inspire de l’histoire de l’American Indian Movement, mouvement activiste pour la défense des droits civiques amérindiens, et de celle de Leonard Peltier, activiste condamné à perpétuité pour le meurtre présumé de deux agents du FBI. Cette écriture ne recule devant rien pour assurer un scénario travaillé et parfois limite dérangeant, ce qui rend l’histoire d’autant plus captivante et unique.

A lire d’urgence !

 

©Panini Comics 2010 Aaron/Guéra, R.M.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Comics : G.I.Joe A Real American Hero Compendium Set

Voilà un  Kickstarter qui va faire rêver les fans de G.I.Joe. La bible créée par…

Star Wars : Critique de l’encyclopédie illustrée des véhicules

Aujourd’hui je vous parle d’un livre Star Wars un peu particulier, L’Encyclopédie illustrée des véhicules.…

Galaxy’s Edge : le land Star Wars dans les parcs Disney

Pendant plusieurs années, je regardais avec envie les deux parcs Disney américains qui ont la…