FulguroBook : Un peu de franco belge dans ce monde de comics

J’ai parcouru les différents articles du site parlant de livres-comics-BD et j’en suis arrivé à un constat, la BD  franco belge n’est pas représentée. Il est temps pour moi d’y remédier en vous présentant des séries très différentes que ce soit dans le style graphique ou le scénario.

Et j’ai décidé de commencer par Universal War One, aussi appelé UW1, écrit et dessiné par Denis Bajram, 6 albums entre 1998 et 2006 aux éditions soleil pour les 5 premiers puis chez quadrant solaire pour le sixième. C’est de la Science Fiction avec comme thème principal le voyage dans le temps.

L’histoire commence fin de XXIème siècle, l’ensemble des gouvernement de la terre sont réunis sous une même entité : le Gouvernement Central des Terres Unies (UECG). C’est un groupe politique et militaire qui contrôle l’intégralité du système solaire à l’aide son armée. Le pouvoir économique lui est détenue par les CIC, les Compagnies Industrielles de Colonisations. Celles ci possèdent les concessions d’exploitations des ressources naturelles sur les différentes planètes. Devant les tensions entre les 2 groupes, les CIC développent leurs propres armes et leur propre armée. C’est dans un contexte tendu et proche de la guerre civile que Le Mur apparait dans la région des anneaux de Saturne. Nous allons donc suivre l’escadrille Purgatoire ,composée de militaires en attende de jugement, et leur rencontre avec Le Mur.

Ca c’est le pitch de départ, s’ensuit tout un tas d’événements complètement fous à base de voyage dans le temps. Bajram a une vision du temps intéressante, pour lui le temps est le résultat de tout ce qui a été fait et de tout ce qui sera fait. Et c’est la le génie de ces albums, toute l’histoire tient sur ce principe. Le scénario est un coup de maitre et la série fait partie des musts de la SF en BD. Le dessin n’est pas en reste, ce gars est un véritable artiste et on lui doit en partie le récent Goldorak, un autre album incroyable. Une suite est actuellement en parution sous le nom de Universal War 2.

 

Okko, histoire en 10 albums répartis en 5 cycles. Les 4 premiers cycles empruntent leur titre aux 4 éléments, le vide venant faire le cinquième. C’est l’auteur Hub qui s’occupe de tout ca entre 2005 et 2015. On est sur un genre médiéval fantastique au japon.

On nous compte les pérégrinations de Okko, rônin et chasseur de démons, ainsi que de son groupe. Chaque cycle possède sa propre histoire et le tout forme un récit initiatique pour Tikku, jeune moine en cours de formation. Pas de scénario complexe ici mais des aventures dans le monde du Pajan, on y trouvera des samouraï, des fantômes, des monstres, des geishas, tout ce qui constitue le folklore fantastique nippon. Et c’est une réussite, chaque fois que j’ouvre un livre je me sens happé par cet univers, c’est limite moi qui accompagne Okko. Le style graphique est magnifique, que ce soit les persos ou les décors, rien n’est trop chargé et pourtant les détails sont la. C’est beau tout simplement.

 

On change de pays pour aller cette fois dans la campagne québécoise en 1920 avec la série  Magasin Général. 2 auteurs pour cette série de 9 albums entre 2006 et 2014, Régis Loisel et Jean Louis Tripp. Scénar et dessin des 2 monsieur, Loisel dessinant une première version d’un planche dans un format story board très poussé, Tripp reprend la planche et la finalise. Le tout donne un style particulier mais avec une patte que j’apprécie énormément. Loisel est plus proche du cartoon dans ses expressions et Tripp plus réaliste. Le mélange fonctionne totalement.

On suit l’histoire de Marie qui vient de perdre son époux et doit donc reprendre le Magasin Général. Arrive un jour un dénommé Serge, sa moto étant bloqué par la neige, Marie décide de l’accueillir pour le dépanner. Et voici le démarrage d’une des plus belle série qui existe. Magasin général c’est tout simplement des gens qui vivent aves des hauts, des bas, des joies et des peines. La vie tout simplement.

 

L’album suivant est un livre que j’ai beaucoup hésité à acheter à sa sortie en 2010 tant le sujet paraissait ne pas m’intéresser. Quelle erreur. Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh. Ce livre a été adapté au cinéma en 2013 par Abdellatif Kechiche sous le nom la vie d’Adèle, palme d’or à cannes, un film que je déteste tant il dénature l’album.

L’auteure nous présente Emma, une jeune lycéenne qui ressemble à toutes les autres. Alors qu’elle sort avec un garçon, elle croise un jour cette fille aux cheveux bleus et c’est le coup de foudre immédiat. S’ensuit donc les doutes et la recherche de la sexualité de cette jeune fille suite à la rencontre. J’aime beaucoup cet album car on ressent bien les doutes, cette sensation de pas être « normale », l’hostilité des autres face à l’homosexualité. J’ai eu l’occasion de rencontrer Julie Maroh, et même si ce livre n’est en aucun cas autobiographique, il y a une forte partie d’elle dans le personnage d’Emma. Graphiquement ce n’est pas mon style préféré, le job est bien fait mais c’est surtout cette seule couleur bleu dans ce monde tout gris qui ressort. Ces cheveux bleus sont bien le point central de la vie d’Emma.

 

J’ai encore beaucoup d’albums dont j’aimerai vous parler mais arrêtons nous la pour le moment. Si ca vous a plu, manifestez vous dans les commentaires et il y aura peut être une deuxième partie.

2 comments

Ram Dam Area says:

Superbe article.
Concernant Universal War 2, les 3 premiers tomes sont déjà parus. J’ai également des coups de coeur en BD francophone. Le premier, c’est « Valhalla Hotel », une petite trilogie fort sympathique au style graphique très sympa. Le second, c’est « Il faut flinguer Ramirez ». Deux tomes parus, troisième à venir, et c’est du high level.

Olivier says:

Bajram est au boulot sur le tome 4 de uw2 maintenant que Goldorak est sorti. Je ne connais pas Valhalla Hôtel et il faut flinguer Ramirez qui mériterait sa place dans une partie 2 tellement c’est bien.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *