FulguroPix : Garou Mark of the Wolves (1999) par FurySanctuary

Ecran pris en photo d’où la qualité… discutable.

Aujourd’hui nous allons parler d’un de mes jeux de versus fighting préféré, j’ai nommé le cultisme Garou : Mark of the Wolves (MOTW) disponible initialement sur MVS et AES.
J’ai connu la licence Garou Dentensu (Fatal Fury chez nous) par les magazines jv de l’époque. Les screens et articles me faisaient baver sur Fatal Fury Special.

Pour l’anecdote j’ai eu à faire un choix au DockGames (chaîne de magasins d’occasion de l’époque) entre FF Sp, Rise of the Robots et Street Fighter II’. Rise me faisait de l’oeil de part sa jaquette et captures à l’arrière de la boîte (et les magazines en disaient du bien… bandes de vendus !!!) puis à force je suis parti sur SFII’ Megadrive car SF2 était LE jeu de combat que tout le monde parlait, les articles, les guides … Ce choix fût le bon.
Quelques années plus tard j’ai pu découvrir en émulation la série des Fatal Fury (arcade et consoles) et ils m’ont refroidit, je n’ai apprécié la série qu’avec les Real Bout et surtout MOTW.

Au passage je vous invite à tester la version hack Street Fighter II Remastered Edition, une tuerie. Erreur dans les décors corrigés, bonnes couleurs, animations et surtout digit’ vocaux bien meilleures… Le travail est splendide et fait honneur à la MD.
Note : Pour les rageux, la MD est capables d’excellentes prouesses musicales, seulement elle avait la tare qu’a connu la Saturn par la suite, être une purge à programmer (la Saturn pouvait faire de la vraie transparence mais même soucis, « imbitable » à programmer). De plus avec ces révisions, il y a eu plusieurs puces sonores sur la MD1 et MD2.
Les OST des Street of Rage, ThunderForce, Sonic … prouvent que quand on savait la dompter, le résultat était top.
Je vous laisse rechercher sur YouTube les thème SuperNes rejoué sur le YM2612 pour comprendre (Snes Soundtrack on Sega Genesis sound chip, le lien de la partie 2 est disponible dans la description de la vidéo).

Sans trop rentrer dans les détails la NeoGeo MVS est le système arcade de SNK et la NeoGeo AES la console de salon de SNK surnommé la Rolls des consoles (qui n’est qu’une borne d’arcade déguisée).
Le prix des jeux NeoGeo s’explique par la complexité mis en œuvres dans les cartouches (chaque jeu possède en lui les versions arcade et consoles mais également les 3 régions, us, euro, jap).
Le jeu MOTW est un exemple du coût prohibitif qui ne cesse de monter.
Un original tapait déjà les 500€ (+10ans) et depuis quelques années on dépasse sans soucis les 1200€ (voir même largement plus, ex 1800€) mais nous ne sommes pas ici pour parler des prix délirant (je prends comme exemple l’AES qui est toujours plus chère que la MVS).
Pour parer à ces délires il existe une conversion de chez NCI (on prend un autre jeu et on lui remplace la rom d’origine par celle du jeu souhaitée) qui a permis à beaucoup d’acquérir un exemplaire de Garou (ex un NCI était entre 300/500€ quand l’original à 800/1000€).

Seulement et c’est bien là le problème, MOTW comporte une protection (encryptage) comme certains autres jeux (mais Garou est un cas à part) ce qui fait que les copies, NCI (les premières car cela a changé il y a 1an), 161in1 (compil pirate de jeux) ou rom pour émulateurs, ne sont pas accurate.
On parle ici de bugs et différences par rapport au produit original et officiel.
Note : Je ne rentrerai pas dans le débat infini, pour/contre les conversions ou sujet s’en rapprochant (ex l’émulation).

Je vous laisse parcourir cette excellente page pour comprendre les différences.
Après ne nous le cachons pas, pour un néophyte ou l’amateur (même éclairé) qui souhaite juste jouer et prendre du plaisir, osef.
C’est là où la conversion pour ceux et celles qui possèdent une NeoGeo est intéressante. Car le plaisir est totalement différent quand on peut manipuler et posséder la cartouche, permettant ainsi de jouer sur le support d’origine (la console).
Note : Là encore pas de jugement, chacun pratique comme il le souhaite, le peut (car tout cela à un coût), le souhaite. Qu’on préfère un émulateur (et c’est ainsi que j’ai découvert le jeu début 2000) ou autres.
Je parlais plus haut que les choses avaient changé. De nouvelles versions NCI sont disponibles offrant maintenant la copie exacte sans bugs (vous pouvez également trouver la rom pour ceux qui utilisent l’émulation, l’un n’empêchant pas l’autre).

L’intro s’ouvre avec la mort du grand méchant, Geese Howard qui suite au combat contre Terry, chute et … splash la tartine de confiture. Geese laisse un fils et Terry décide de l’élever.
Le rooster propose 14 personnages aux styles différents et ayant chacun du charisme.

Ma préférence va à Terry Bogard (le seul ancien, tous les autres sont nouveaux) qui a troqué sa veste rouge habituelle par une nouvelle tenue.
On trouve les fils de Kim Kaphwan qui comme leurs pères mettent souvent leurs pieds dans la gueule des autres, B.Jenet la leader d’un groupe de pirate, Hokutomaru entraîné par Andy le frère de Terry … et d’autres avec notamment Rock Howard devenu grand.
La version console propose de jouer avec les 2 boss alors que l’arcade il faut rentrer un code pour les obtenir.
Animations et sprites superbes, une grande profondeur de jeu, MOTW est un must.

Concernant ce dernier point, cela ira vite, je suis une palourde manchote, mis à part Mokubiniser (répéter inlassablement le même coup parce que… ça passe) mes techniques s’arrêtent là.
Alors bien sûr, je pourrai parler des T.O.P. qui permettent de donner des bonus en choisissant à quelle moment ils vont se déclencher (selon la position sur la barre de vie), des SuperMoves, Just Defend, Guard Cancel ou encore le petit saut… mais mis à part savoir qu’ils existent je ne les mets pas en œuvre, 30ans de jeux vidéo derrière moi mais toujours aussi nul (idem sur les Shmup, voitures ou autres).

De nos jours le jeu est disponible sur quasi tous les supports (TriviaNul, Doom est le roi en la matière car il a été porté sur moultes appareils insolites comme par ex un frigo, une calculatrice ou encore récemment… un test de grossesse).
S’il n’y avait qu’une version à éviter, elle serait celle de la Dreamcast. Les timings ne sont pas les mêmes, bugs et autres font qu’il est le pire portage alors qu’il est officiel. Il n’est pas injouable et pour s’amuser pas de problème (j’ai longtemps joué dessus sans savoir et même encore aujourd’hui, mon niveau abyssal fait que çà ne change rien pour moi).

En conclusion, seul un autre jeu pourrait lui ravir sa place, le suivant telle une ombre comme le ferait Bud d’Alcor à Syd, j’ai nommé Street Fighter 3.3.

FurySanctuary

4 comments

ayorsaint says:

Énorme licence que celle des Fatal Fury qui arrive deuxième sur mon podium juste derrière Street Fighter.
Terry Bogard est le perso le plus charismatique à mes yeux. Le voir débarquer dans Smash ultimate m’a renversé de bonheur.
Je n’ai jamais fait Mark of the Wolves malheureusement alors pour moi c’est Fatal Fury Spécial qui reste la quintessence de cette série, lui qui venait vraiment tutoyer Super Street Fighter 2 de très très près.

J’aimerais tellement que Storm Collectibles sorte un Rock Howard et d’autres perso de ce jeu mythique <3

elcaballerodelcancer says:

« Dark destiny once again oustretches its icy grip… THE LONE WOLVES ARE BACK!!! …. FATAL FURY III… Road to the final victory!! »

Dans les Fatal’s, c’est mon préféré malgré le manque de persos (where’s my Kim?!) et une jouabilité pas top (mais qu’est-ce que c’est bon d’envoyer valdinguer l’opposant dans la vitre de l’aquarium de Mai ou en zoom vers l’avant de l’écran!!)… Décors splendides, musiques fantastiques (sur Neo CD), la première apparition de Yamazaki (et son superbe stage avec le passage assourdissant de la locomotive), les frères Jin,… Story digne d’un bon nanar mais tellement jouissive. Ouais, avec le recul, c’est vraiment l’ambiance série Z avec son pitch à la noix autrement dit son mode « story » et sa mise en scène très soignée (les petites intros, les écrans de choix de stage…) qui donne à ce Fatal III sa petite aura un peu spéciale. Je pense que c’est ça qui m’a le plus plu dans cet épisode!… Love U Garou!!

Mark est un grand jeu mais qui, tu l’auras compris, n’a pas ma préférence malgré une jouabilité aux p’tits oignons et une superbe réalisation … Ton papier est hyper intéressant!! J’ai adoré ton intro avec l’anecdote sur Rise of the robots et ton extro sur Doom (MDR!! J’ai cru à une blague avec le test de grossesse!!) ainsi que la parenthèse musicale sur les puces sonores…
Un grand merci à toi, FurySanctuary, d’avoir rédigé ce FulguroPix. Vivement le prochain!!

Article Fatal, Fury!! 😉

Merci xD FF3 je l’aime bien aussi pour son ambiance. Au final, il n ‘y a que le 1,2 et Spécial où je n’adhère pas.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

FulguroPop fait son top : nos jeux préférés de l’ère 8 bits

Après les reines de l’ère 16 bits on s’attaque à leurs grandes sœurs de l’ère…

FulguroPix : one life S01E11 sur Robocop VS The Terminator sur SNES

A ma gauche, accusant 3 films et quelques genoux flingués : ROBOCOP. A ma droite,…

FulguroPop fait son top : nos jeux vidéo préférés de l’ère 16 bits

L’ère des 16 bits. Tout un pan de ma vie. Un âge d’or. Les magazines…