EXPO Peyo à Paris pour les 60 ans des Schtroumpfs

A l’occasion du 60ème anniversaire des Schtroumpfs, la Belgique se déplace à Paris pour une exposition consacrée à leur créateur, Peyo. Dans cette EXPO Peyo, vous pourrez découvrir des documents rares qui font l’histoire de la BD franco-belge.

EXPO Peyo : 60 ans de Schtroumpfs

L’artiste a créé ces petits lutins bleus en 1958 comme supporting characters d’une bande-dessinée de Johan et Pirlouit (La Flûte à 6 schtroumpfs). Depuis, leur succès a été phénoménal et international. La rétrospective qui se tient jusqu’au 28 octobre 2018 au Centre Wallonie Bruxelles a pour commissaires Hugues Dayez et José Grandmont. Elle revient sur le succès des Schtroumpfs, d’abord en tant que personnages de BD, puis en tant que héros de dessins-animés et le longs-métrages. Un renouvellement régulier de la franchise qui garantit décennies après décennies, un élargissement et un rajeunissement de l’audience.

EXPO Peyo : l’artiste

Pierre Culliford , alias Peyo, né à Bruxelles en 1928, fut un des grands maîtres du journal Spirou, avec ses amis Franquin, Morris et Roba. C’est ce quatuor génial qui a posé les jalons de la bande dessinée humoristique européenne. On lui connaît deux modèles Hergé et Walt Disney. Du premier, il admirait la lisibilité parfaite et le talent de raconteur d’histoires. Du second, il adorait le sens du merveilleux et la faculté de faire rayonner ses personnages dans des supports variés. Le père des Schtroumpfs a réussi à mettre en pratique les vertus de ses modèles.

EXPO Peyo : les oeuvres

A travers une sélection de documents rares, de planches originales et de textes inédits, l’EXPO Peyo retrace le parcours d’un artiste indispensable du 9ème art. Une exposition à ne schtroumpfer sous aucun prétexte !

EXPO Peyo

 

EXPO Peyo : Infos pratiques

Centre Wallonie-Bruxelles (site Internet)

Salle d’exposition
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris

Tarifs : 5€ – 3€ (réduit)

Exposition ouverte du lundi au vendredi de 9h à 19h, le samedi et le dimanche de 11h à 19h.

Blaster
A suivre

1 comment

jp says:

C’est intéressant à savoir.
J’ai un seul bémol à ajouter concernant les reprises de série comme les Schtroumpfs, Lucky Luke, ou Astérix et Obélix. Le style (dessin, découpe des cases, ambiance, etc…) et surtout l’humour ont perdus en saveur par rapport à que faisaient les anciens auteurs.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *