FulguroZik : Depeche Mode – Enjoy the Silence (Martin L. Gore 1990)

 

L’aube de la décennie 90 sera marquée par un album de Depeche Mode, Violator. Si vous me lisez régulièrement dans la rubrique FulguroZik, vous connaissez désormais mon attachement pour la musique électronique. Cette identité synthétique du son me fascine depuis toujours, tout comme le jazz dans toutes ses déclinaisons.

Le début des années 80 démocratisera de manière formelle une branche de la musique électronique, la New Wave. C’est dans ce terreau aux origines majoritairement britanniques, mais pas seulement, que le groupe Depeche Mode puisera son inspiration. Je vous propose, durant quelques lignes, de redécouvrir avec moi le titre Enjoy the Silence. Bonne lecture à tous.

 

 

Depeche Mode, une touche made in France

Le patrimoine musical mondial peut compter dans son escarcelle le groupe Depeche Mode. La formation britannique créée à la toute fin des années 70 est à l’origine de plusieurs tubes qui sont inscrits à jamais dans l’histoire de la musique pop/synthétique.

Quelques mots très succincts concernant Depeche Mode. D’abord à propos du nom, qui fait référence au magazine de mode éponyme créé début 70 dans l’Hexagone. Cette particularité nominative rappelle, en filigrane, le lien charnel qui unit le Royaume-Uni et la France, notamment sur le plan historique.

Ensuite le groupe Depeche Mode est indissociable du synthétiseur, instrument alors nouveau à la fin des années 70 au Royaume-Uni dont la mouvance musicale était plutôt rock et punk. On utilise parfois les désignations de synthpop ou rock alternatif pour identifier la musique de Depeche Mode.

A titre personnel, je pense que le terme New Wave est approprié pour certains morceaux en raison notamment de l’omniprésence du synthétiseur et du traitement de la voix. Mais il y a effectivement quelque chose de rock chez Depeche Mode, spécifiquement dans quelques titres.

 

 

Enjoy the Silence

Le titre Enjoy the Silence voit le jour en 1990 dans l’album Violator. Composé par le guitariste du groupe, Martin Lee Gore, le morceau est chanté par Dave Gahan. Soyons clair dès le départ, Enjoy the Silence est une composition sublime.

On peut clairement parler de balade dont l’aura est assez douce/amère. La linéarité du tempo est en opposition avec les parties syncopées de la guitare. La présence marquée des sonorités synthétiques apporte une certaine modernité à remettre dans le contexte de l’époque.

La voix de Dave Gahan est superbe et elle s’accorde parfaitement avec l’identité mélancolique qui se dégage du titre. C’est un sans faute et je suis à chaque fois transporté par la mélodie épurée, entêtante. Une merveille.

 

 

Epilogue

Depeche Mode est un groupe qui m’accompagne quotidiennement. Des titres comme Personal Jesus et Enjoy the Silence sont indémodables. A ce propos, je souhaiterais mettre en perspective ce dernier avec le morceau Fade to Grey de Visage. A écouter symétriquement afin d’identifier un ADN commun.

Je vous laisse en lien ci-dessous une version live d’Enjoy the Silence. La performance a été enregistrée à Berlin au milieu des années 2010. Cette version plus moderne peut être qualifiée d’extended avec des passages très funk. J’espère que vous apprécierez cette révision que je trouve remarquable.

Je vous donne rendez-vous très bientôt dans votre rubrique FulguroZik afin de redécouvrir ensemble d’autres perles musicales. Merci à tous pour vos lectures. Cette production est spécialement dédiée à Jeff alias Chogokin.Reborn/Papy Popy.

 

10 comments

Cobra083 says:

Encore une fois Nicko tu tapes juste ! Quel titre ! Quel groupe ! Quelle reprise vertigineuse ! Ta rubrique m’aide a me replacer dans le contexte niveau âge… J’avais 16 ans. Je m’en rappelle comme si c’était hier, le Top 50 était l’émission incontournable à cette époque et le coté mélancolique/planant était ma came tout comme Massive Attack et son Unfinished Sympathy sorti en 91. Enjoy The Silence fait partie de ces morceaux que nous ne pouvons pas oublier car cela touche une certaine perfection musicale et surtout une magie indéfinissable.

Merci pour ce très bel article bien écrit, et respirant la passion !

Nicko says:

Merci infiniment Jérôme, je suis vraiment très touché par ton message 🙂

Il respire la passion, l’émotion et la nostalgie. Je partage complètement ton ressenti et si tu aimes le groupe Massive Attack alors nous sommes fait pour nous entendre de manière indiscutable. D’ailleurs j’ai prévu d’en parler dans le magazine et ce sera donc l’occasion de te dédier cette future production. Je rejoins tes formules très pertinentes “perfection musicale” et “magie indéfinissable” pour définir le morceau Enjoy The Silence. Cette composition se caractérise par une aura très émotionnelle laissant transparaître une certaine lassitude, une vision planante et détachée de l’existence.

Je suis également heureux que la reprise t’ait plu. Je la trouve réellement exceptionnelle. Je reviendrai de nouveau sur le groupe Depeche Mode dans quelques semaines. J’ai en tête d’autres titres que je souhaite absolument évoquer.

Merci encore Jérôme pour ton message qui m’a fait particulièrement plaisir !

Cobra083 says:

Quel honneur tu me fais de me dédier le prochain sujet sur Massive Attack ! En effet le côté “expérimental ” de leur musique n ‘était pas fait à la base pour me plaire, mais c’était sans compter sur leur indéniable talent pour les mélodies mélancoliques sur des accords des plus harmonieux. Tout cela donne un résultat innovant, extraordinaire en émotion et addictif. Bjork est une autre de ces “casseurs” de règles qui elle aussi a su marier à merveille sons et instruments insolites à la technologie digitale de pointe … un régal .

Merci encore Nicko pour cet échange des plus passionnant.

Nicko says:

Je t’en prie Jérôme, ce sera avec grand plaisir ! 🙂

Massive Attack c’est un concentré d’émotion. Je pense spontanément au titre Teardrop ou encore Live with Me. Il y a de nouveau ce terreau britannique dans cette approche moderne (pour l’époque déjà) des sons synthétiques. Massive Attack a été avant-gardiste et a inspiré d’autres groupes. Portishead me semble être un bon exemple. Tu cites Björk, j’ai en tête depuis un moment d’évoquer sa participation aux musiques du film Sucker Punch. Ca viendra également et ce dès que le temps me le permet.

Merci encore à toi 🙂

Depeche Mode, mon Dieu, le début de mes passions musicales.
Tout comme toi, je suis fana de musique électronique. Depeche Mode fait partie de mes groupes favoris, mais pour moi, ils sont surtout la face visible et connue de la Synthpop. Si tu aimes la synthpop orientée EBM, je ne saurais que trop te conseiller l’écoute de groupes tels que VNV Nation, Covenant, Apoptygma Berzerk, And One, Rotersand, Assemblage 23, IAMX, Eisfabrik, Iris, Mr Kitty ou encore Icon Of Coil. Mais tu dois certainement en connaitre déjà certains.

Quoi qu’il en soit, très belle rubrique.

Nicko says:

Merci beaucoup Fred pour ta présence et ton message ! 🙂

Je suis heureux que nous nous retrouvions, au-delà des jouets, dans le domaine musical et plus particulièrement à travers celui de l’électronique. Je te remercie infiniment pour toutes les références que tu me recommandes. J’en connais effectivement certaines, de noms, mais pas toutes. J’irai écouter avec intérêt ces groupes.

Merci encore pour ta lecture et ton soutien 🙂

Delicatesstef says:

Et dire que, à la base, Martin Gore avec écrit ça comme une balade sur un harmonium. Les autres membres ont trouvé ça trop mou et ont insisté pour en faire un morceau plus speed, finalement presque rock!

Nicko says:

Merci beaucoup Stef pour votre lecture et votre message 🙂

Effectivement j’ai lu cette anecdote sur le net à plusieurs reprises et merci à vous de la rappeler. A titre personnel, quand j’écris sur un sujet, j’évite systématiquement les fiches Wikipédia et autres sites spécialisés. Je consulte ces références uniquement pour des dates ou des noms car ma mémoire est loin d’être infaillible.

De ce fait, mes productions font appels à mes connaissances personnelles, à mon esprit critique et à mon ressenti. C’est une manière de faire qui a ses limites mais qui génère un contenu, je l’espère, rafraichissant à lire.

Merci encore à vous pour votre intervention 🙂

Xavier Wmz says:

Article bien simplet & plutôt stupide qui ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes ! Je rappellerais juste gentiment à l’auteur que DM a vendu 100 millions de disques, et donc représente en soi un groupe plutôt populaire.🤭

Nicko says:

Ah, un prix Nobel en liberté.

Ce qui me semble “simplet” et surtout “stupide” – pour reprendre votre vocabulaire de haut vol – c’est votre manière de communiquer, laquelle est autant grossière que déplorable. Ensuite à quel moment ai-je écrit que DM n’était pas un groupe populaire ? Vos capacités de lecture et même cognitives semblent afficher des limites assez probantes, aussi permettez-moi de reproduire ici un extrait de l’article :

Le patrimoine musical mondial peut compter dans son escarcelle le groupe Depeche Mode. La formation britannique créée à la toute fin des années 70 est à l’origine de plusieurs tubes qui sont inscrits à jamais dans l’histoire de la musique pop/synthétique.”

Mon cher Xavier, je vous invite à aller déverser votre frustration et votre malveillance ailleurs 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *