FulguroPop

Le magazine de la Pop Culture

 

Nouvelle production vintage du samedi axée sur la thématique extra-atmosphérique. Comme je l’ai souvent évoquée, la gamme des Power Lords n’est que trop rarement mise à l’honneur. C’est donc avec un plaisir non-dissimulé que je vais aborder aujourd’hui un guerrier extra-terrestre. Il s’agit de Bakatak, le Poignardeur Déloyal.

Au programme : un petit retour sur les particularités relatives à la série 2 des jouets Power Lords. Ensuite je vous proposerai des mises en correspondance, une partie promotionnelle ainsi qu’une petite étude de style. Enfin nous découvrirons ensemble l’action figure de Bakatak. Bonne lecture à tous.

 

 

La série 2 des jouets Power Lords

La gamme de jouets Power Lords se décompose en deux grandes parties concernant les action figures : d’abord la série 1, commercialisée dès 1983 (datation U.S.) et qui comprenait 6 personnages. Puis la mythique série 2, avec ses 4 guerriers extra-terrestres que les magasins de jouets connurent en 1984 (datation U.S.). Je dis sciemment mythique car cette deuxième mouture d’action figures est particulièrement originale, avec des productions horrifiques, atypiques, surprenantes.

Au-delà du design, cette série 2 c’est aussi des quantités nettement réduites. En effet, Tork, Disguyzor, Drrench et Bakatak sont moins disponibles sur le marché du jouet de collection et leur tarif respectif est plutôt élevé. Il est très envisageable que les volumes de production aient été revus à la baisse pour ces 4 personnages et ce en raison du succès plutôt mitigé concernant les ventes des premiers Power Lords.

D’ailleurs beaucoup d’autres jouets étaient prévus mais ne furent jamais commercialisés comme le Power Transporter, un grand vaisseau de transport pouvant contenir plusieurs personnages. Le concept était très similaire à celui du Battle Bones de la gamme Maîtres de l’Univers.

 

Dans le même esprit, un espace de rangement portatif avait également été imaginé afin de contenir la totalité des action figures  Power Lords. Le concept art présente un emplacement circulaire avec les 10 personnages à l’intérieur. Malheureusement aucun prototype à ce jour n’est connu.

Enfin, trois mini-playsets avaient été conceptualisés et présentés dans le catalogue promotionnel Revell de 1984 : le Boulder Blaster, The Exploder et le Trap Rock. Ils ne furent jamais commercialisés même si certains témoignages affirment que le Trap Rock a été vu en solderie.

D’autres jouets Power Lords devaient encore enrichir cette seconde mouture de jouets avec notamment deux backpacks, un pour Adam ainsi qu’un autre possiblement prévu pour Raygoth. Encore une fois il faudra se contenter de concept arts.

Guet-Apens sur Zuyara-7

Je souhaiterais évoquer la promotion de Bakatak en France, et plus largement des jouets Power Lords relatifs à la série 2. Pour rappel, la licence des guerriers extra-terrestres a été déposée en 1982 par Ned Strongin et Len Mayem. La société Revell distribuera les jouets aux Etats-Unis et c’est Ceji qui sera en charge de l’hexagone.

On sait aujourd’hui l’importance du support animé en termes de promotion pour une gamme de jouets. Les Power Lords n’ont malheureusement eu aucun portage télévisuel, ce qui a limité considérablement la visibilité ainsi que l’appropriation de la gamme par les enfants. Cependant des comics, au nombre de 3, ont apporté un background plus étoffé que celui des file cards au dos des blisters Power Lords.

En France, il existe une petite B.D. promotionnelle de 16 pages distribuée par Ceji en 1984, Guet-Apens sur Zuyara-7. On peut y lire les aventures d’Adam Power qui combat Arkuss et ses sbires maléfiques. Cependant les 4 Power Lords de la série 2 n’apparaissent pas dans cette petite aventure. Je reviendrai sur ce point dans quelques lignes. Il faudra se rendre à la dernière page pour découvrir les action figures de Tork, Disguyzor, Drrench et Bakatak aux côtés du Power Patroller et du Spyzor.

Ce rarissime support promotionnel illustre une certaine tradition en termes de publicité nous évoquant par exemple les mini-comics Maîtres de l’Univers. Mais sans support animé associé, il va sans dire que des B.D. seront insuffisantes.

 

 

Etude de style et conceptualisation

Les 10 action figures Power Lords ont été conceptualisées par Wayne Barlowe. L’idée de la gamme de jouets provient de son recueil, le Barlowe’s Guide to Extraterrestrials. Pour rappel, cet ouvrage est un recueil de monstres et créatures appartenant à la littérature fantastique et interprétés de manière personnelle par l’auteur. Strongin et Mayem contactèrent Barlowe après avoir découvert et parcouru le livre afin de lui proposer une collaboration au projet Power Lords

Si on examine le guide du maître publié en 1979, on devine en filigrane ce que sera Bakatak. J’ai sélectionné parmi les nombreuses illustrations deux représentations qui me semblent pertinentes. D’abord le Sulidor issu de l’oeuvre Downward on the Earth par Robert Silverberg. Puis le Thrint provenant de la nouvelle Known Space du célèbre Larry Niven.

 

Pour les personnes intéressées, je vous suggère de parcourir le Projet Thype (1976 – 1981) de Wayne Barlowe dont certaines illustrations évoquent Bakatak. Pour avoir accès à une partie des croquis, vous pouvez vous rendre sur le site de officiel www.waynebarlowe.com. Certaines créatures sont vraiment superbes.

En dernière instance je joins deux concept arts du Poignardeur Déloyal signés par le maître Barlowe. Je ne me lasse pas de contempler ces esquisses réalisées avec un talent indéniable.

 

 

Bakatak, The Brutal Backstabber

L’action figure de Bakatak est exceptionnelle, et je pèse mes mots. Tout est absolument remarquable. D’abord le design général, qui nous évoque un être thérianthrope suggérant le tapir ou encore le hérisson. Le code couleurs est également original, avec des parties argentées qui peuvent être assimilées à une armure. A noter que la mention The Brutal Backattacker juxtapose le prototype de Bakatak visible dans le catalogue Revell de 1984. Le vert de la peau est par ailleurs plus foncé que sur le modèle définitif (idem pour le visuel de la file card).

Le Poignardeur Déloyal est une action figure jouable. D’abord une griffe/pince ainsi qu’une mâchoire articulées constituent deux parties interchangeables pour son bras gauche. Ensuite on notera l’arme qui se clipse sur la cuisse droite. Les pointes noires présentes sur chaque cheville sont amovibles. Mais le point le plus intéressant réside dans l’action feature de Bakatak.

 

 

En effet, la partie dorsale jonchée d’épines peut être éjectée. Un bouton situé sur le torse du Poignardeur Déloyal permet de déclencher la projection. Les épines ont été moulées dans un plastique souple pour des raisons évidentes de sécurité.

Bakatak est, à l’instar des autres action figures Power Lords, bien articulé. Il faudra cependant être précautionneux car la qualité du plastique est plus que discutable. Le paint job est également très aléatoire avec parfois des applications imprécises ainsi que des coulures.

Je souhaiterais apporter une remarque personnelle. J’évoquais précédemment l’absence des 4 Power Lords relatifs à la série 2 dans le scénario de la BD promotionnelle Guet-Apens sur Zuyara-7. Ce point précis est à mettre en correspondance avec le background de Bakatak que nous révèle sa file card. C’est clairement un dissident affrontant simultanément Arkuss et Adam Power. Une particularité qui est d’ailleurs une tendance générale dans la série 2 des personnages Power Lords. Cette notion de dissidence m’évoque spontanément Hordak et sa Horde Sauvage.

 

 

Épilogue

J’ai été très heureux de mettre à l’honneur l’action figure de Bakatak. Ce jouet transcende tous les codes des années 80 en termes de design. L’originalité est de rigueur et ce jusque dans les plus petits détails comme les doigts “dédoublés” ou encore la sculpture de la tête.

Plus globalement, les action figures qui constituent la série 2 des jouets Power Lords sont, à mon sens, un cran au dessus de celles relatives à la première mouture. C’est un ressenti personnel mais même des créations aussi intéressantes que Raygoth ou Arkuss paraissent moins remarquables à côté d’un Bakatak, d’un Tork ou encore d’un Drrench.

Ainsi s’achève notre dossier du samedi. La licence Power Lords est une véritable source d’émerveillement. Elle vaut clairement la peine qu’on s’y intéresse. Merci à tous pour vos lectures.

8 responses to “Dossier Vintage : Power Lords Bakatak (Revell 1984)”

  1. Cédric Avatar
    Cédric

    Un immense merci pour ce grand dossier très intéressant ! Malgré la brosse à cheveux dans le dos, cette créature a vraiment la classe ! 🙂

    1. La Rédaction Avatar
      La Rédaction

      Merci beaucoup Cédric pour ta lecture 🙂

      Effectivement Bakatak est “classe”. C’est une action figure tellement originale que lorsque je relis ma production, je la trouve trop “faiblarde”. Elle ne retranscrit pas tout le bien que je pense du jouet et la dimension exceptionnelle qui s’en dégage.

      C’est difficile de trouver les bons mots quand l’émotion et le ressenti sont intenses. Merci encore pour ton intervention Cédric 🙂

  2. Fabrice Avatar
    Fabrice

    Bonsoir Nicolas,
    Je m’intéresse depuis peu et grâce à vous aussi à cette licence de jouet. Le modèle présenté est juste excellent, son action feature remarquable pour l’époque et la main interchangeable (dédicace à Dantos) apporte une jouabilitée complémentaire, en fait je suis fan!
    Ma seule question en dehors du fait que je vais essayer de me procurer l’un de ces jouets concerne le prix d’achat. Je n’ai aucune idée de la cote de cette gamme. Si vous avez un tuyau pour en trouver ou une idée de la fourchette ou du râteau de prix, je suis à l’écoute 🤔
    Merci à vous pour cette revue
    Fabrice

    1. La Rédaction Avatar
      La Rédaction

      Merci Fabrice pour votre lecture et votre présence 🙂

      Voilà un message qui me touche et qui symbolise la plus belle des récompenses pour moi : susciter de l’intérêt pour la licence des Power lords. Donc avant tout un grand merci à vous.
      Il est toujours compliqué et délicat de fournir des estimations en termes de prix. Ce n’est pas ma vocation, ni celle du site d’ailleurs, mais surtout je ne veux pas vous induire en erreur. J’entends par là qu’une tarification faite à un instant “T” n’est pas toujours valide. Les prix et le marché fluctuent, les offres et les demandes aussi. Ensuite il y a les conditions d’achats de chacun : dans quel état souhaitez-vous le jouet ? En loose ou MOC, complet ou incomplets etc… Donc c’est une question délicate à laquelle je ne veux pas apporter de précisions aussi bien erronées qu’imprécises.
      Je peux cependant vous dire que Bakatak appartient à la série 2 des jouets Power Lords et que par conséquent il est moins courant que les action figures appartenant à la première mouture. Ensuite si vous le cherchez en loose, ce sera quasi mission impossible d’obtenir un exemplaire complet avec une action feature fonctionnelle. Le mécanisme de propulsion concernant les épines dorsales est extrêmement fragile, il vieilli très très mal.

      Je vous invite à regarder du côté des Etats-Unis dans vos recherches. Vous trouverez plus facilement je pense des offres diversifiées. Même si les charges d’importation joueront défavorablement sur le tarif final, ce dernier restera probablement plus abordable que les offres hexagonales actuelles.

      Merci encore à vous Fabrice 😀

  3. KissFan Avatar
    KissFan

    Super, je cherchais un nouveau peigne pour brosser mes chats! 😀 La “chevelure” de ce Bakatak fera l’affaire. Avec des articles comme ça, tu vas recréer de l’engouement pour cette gamme confidentielle qu’est Power Lords, Nicko! Bakatak est peut-être moins “dérangeant” que ses comparses de la seconde vague, mais il a de l’allure. Cette coiffe généreuse y participe!

    1. La Rédaction Avatar
      La Rédaction

      Merci Pascal pour ta lecture 🙂

      J’espère effectivement que mes modestes productions concernant la licence Power Lords donneront envie au lectorat de découvrir ou redécouvrir la gamme de jouets. Bakatak a bien plus que de l’allure, il est fantastique. C’est une créature étrange, au croisement de l’animal et du surnaturel, une incarnation parfaite de ce que pourrait être la vie extra-atmosphérique.

  4. Gérard Avatar
    Gérard

    Plus je regarde tes Power Lords, et plus ça me fait penser aux Dragonautes (Battle Beasts) en plus grand, ça y ressemble pour certains =)
    Les illustrations du dessinateur sont super bien faites, on voit qu’il y a mis du cœur à l’ouvrage 😉
    Bakatak a certainement été inspiré d’un hérisson 😉
    Merci pour ton super dossier Nicko !!
    …Gérard =)

    1. Nicko Avatar
      Nicko

      Merci à toi Gégé pour ta présence et ton commentaire 🙂

      Les Power Lords sont atypiques au dernier degrés et il est difficile de trouver des points de comparaison, même si pour Bakatak on retrouve un design anthropomorphique. J’entends par là que c’est un concept usé jusqu’à la corde – notamment durant la décennie 80 – et effectivement, en ce sens, il est possible de corréler le Poignardeur Déloyal aux Dragonautes.

      Wayne Barlowe est un génie. Son coup de crayon me fascine depuis que je l’ai découvert. La finesse du trait, les détails qui fourmillent, l’originalité de ses créations me laisseront toujours en admiration.

      Le maitre Barlowe a grandi auprès de parents qui eux-mêmes travaillaient dans l’illustration, majoritairement pour des ouvrages sur la faune et la flore. Ainsi, indirectement, Wayne Barlowe a baigné dans un environnement animalier qui a possiblement influencé son approche de la vie extra-atmosphérique. Aussi, des personnages comme Bakatak mais également Arkuss rappellent farouchement dans leurs esthétiques des espèces animales terrestres. Mais c’est sans compter la créature Trigore qui est également représentative d’une certaine faune.

      C’est moi qui te remercie chaleureusement Gégé pour ta lecture 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *