A première vue : l’équipage 3 étoiles de l’Octobre rouge

A la poursuite d’Octobre rouge est un film de John McTiernan adaptant le premier roman à succès de Tom Clancy. La recette du best seller est simple : il s’agit d’un techno-thriller. La maîtrise technique de l’auteur apporte une profondeur et une crédibilité au propos rares dans une fiction imprégnée par la chose militaire. Les personnages font le reste et en la matière, Octobre rouge tape fort. Mettons de côté les personnages incontournables qui seront du voyage pour plusieurs aventures de Jack Ryan pour nous concentrer sur l’équipage du sous-marin nucléaire lanceur d’engins le plus discret et donc le plus dangereux de la flotte de soviétique.

Car de ce point de vue, John McTiernan a décidé de frapper un grand coup avec des acteurs exceptionnels.

On commence bien entendu par le grand Sean Connery dans le rôle de Marko Ramius, le commandant de l’Octobre rouge. Il est inutile de présenter notre James Bond de coeur qui a réussi au cours de cette décennie difficile des années 80 à donner un nouveau départ à sa carrière en incarnant comme personne les mentors.

Sam Neill campe lui un second ultra efficace, malgré son uniforme bien lourd à l’écran. J’ai consacré il y a plus de trois ans déjà un numéro de cette rubrique à cet acteur que j’adore.

Tim Curry joue un rôle à contre emploi : médecin de bord. Bien loin des extravagances auxquelles l’acteur génial nous a habitués.

Sven-Ole Thorsen, le monsieur muscle suédois, ami et souvent rival à l’écran d’Arnold Schwarzenegger avec qui il a partagé l’affiche d’une dizaine de films (Running Man, Le Contrat, Conan le Barbare et Conan le Destructeur, Double détente…). Il se paiera même le luxe de revenir dans une autre adaptation des romans de Jack Ryan, La Somme de toutes les peurs (avec Ben Affleck et Morgan Freeman).

On pourrait également citer Tomas Arana, l’officier politique, qui fut aussi dans un autre rôle l’avocat de Bruce Wayne dans The Dark Knight Rises.

Une véritable unité d’élite que cet équipage de l’Octobre rouge.

 

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…

A première vue : quand L’Exorciste se joue au Louvre

De Belphégor  à Pazuzu, le mal s’invite parfois dans les plus grands musées. Je reviendrai…