Silverhawks Ultimates : Review Steelwill par EnjoyJP

Aujourd’hui, la revue de la wave 2 des Silverhawks Ultimates !

 

 

Dans l’immensité, très très loin dans l’univers !

S’il y a bien une licence que je voulais voir revenir en figurines modernes, ce sont bien les Silverhawks.

Je me souviens avoir été charmé par l’univers et le chara-design de cette série,que ce soit les Hawks ou les Méchants, un univers marquant, comme l’a été Cosmocats ou les Visionaries (TMS), la encore du a des studios japonais, passés maitres dans l’animation et qui sont responsables des plus beaux cartoons U.S,comme Pacific Animation Corporation ou TMS.

 

Super 7 a acquis la licence il y a environ 2 ans, quel choc et bonne surprise ce fut pour tous les fans qui attendaient de nouveaux produits depuis des années.

Une surprise et un engouement qui s’est vite soldé par un énorme retard sur la production et quelques désillusions sur les produits présentés à la San Diego Comic Convention 2022 avec des visages hideux qui ne reflétés absolument pas ceux des prototypes.

Puis quelques mois plus tard, Brian Flynn de Super 7,montré un Quicksilver avec un visage nettement plus convainquant dans une interview vidéo.

Mais finalement, il faudra encore patienter pour avoir la chance de tenir entre ses mains un Quicksilver ou une Steelheart, car la wave 1 a pris plus de retard que la seconde qui au départ devait sortir bien après.

Mais ceux qui connaissent bien la marque savent que ce n’est pas la première fois que ça arrive, puisque c’était déjà le cas sur la gamme Thundercats,on a eu la wave 3 avant la 2.

Une marque représentée par le bureau des lamentations en la personne de Bryan Flynn ou ses multiples interviews sont plus un moyen de vidé son sac sur tous les problèmes que rencontrés dans ses productions, le pauvre homme est la victime des méchants chinois et leurs usines (je blague).

Tournent des planètes où règne l’enfer de la guerre !

Revenons à nos moutons, j’ai récemment reçu cette wave 2 et je dois dire que l’attente a été récompensé par de beaux produits.

Ma plus grosse crainte était les visages, je fus rapidement soulagé par les premières photos disponibles sur le net.

Head sculpt très proche des prototypes et peinture et application de qualité.

Les proportions des corps sont parfaites et différentes pour chaque personnage de la wave.

Le point fort de cette gamme et qu’elle est riche en accessoires et donc pas mal de possibilités de diorama.

Packaging Steelwill

À la différence des cartes vintage , on a droit à des boites à l’aspect métallique miroir du plus bel effet.

Quand on soulève la sur boite, on aperçoit la figurine en boite fenêtre et au dos une bio du personnage.

Des emballages similaires à ceux des Cosmocats qui sont de grande qualité.

Figurine Steelwill

le Golgoth de l’équipe, une carrure de footballeur américain, qui se confirme dans sa version masquée ^^.

Encore une fois très fidèle à l’animation, que ce soit le visage ou les proportions, les détails de son corps.

La seule chose que je lui reproche, c’est sa couleur trop claire, bleutée et mate.

La promesse initiale n’a pas été tenu, on aurait dû avoir un aspect nacré avec des paillettes et des reflets brillants suivant l’angle de vue.

Des articulations limitées et archaïques, mais qui sont un parti pris de la marque qui préfère privilégier l’esthétique et je dois dire que je préfère aussi ce choix.

Dans l’ensemble, un corps suffisamment rigide, il y a eu un travail de fait pour que l’on puisse enlever les mains, la tête, les bras sans risque de casse (coucou Hasbro, coucou Medicom), je n’ai pas eu à chauffer le corps avant.

Concernant les bras avec les ailes, ils sont fixes, sans articulation au coude, je suis déçu par le fait que ces ailes ne se fixe pas sur le côté du corps.

Ça aurait permis, en plus de l’esthétisme, de solidifier le tout pour poser l’oiseau sur le bras, ils ont opté pour un choix de design assez convenu et paresseux.

Carton rouge sur ce point la (avec la peinture du corps à l’aspect mat)

Rien à redire sur la quantité d’accessoires et mains supplémentaires, il y a du choix.

 

 

 

 

 

Verdict

Ayant connu les figurines de Kenner en 1988, je me souviens encore du jour où ma mère m’a acheté Quicksilver chez le marchant de jouets « le Minipatan » place de la mairie à Béziers.

Kenner a eu le bon gout d’avoir proposé des personnages magnifiquement chromés, le tout sous une carte sobrement noire avec le logo Silverhawks, un choix parfait pour faire ressortir la brillance des figurines.

Évidement, c’est beaucoup moins sexy pour ces versions par Super 7, mais si vous avez toujours rêvé d’avoir des figurines le plus proche de leurs représentations à l’écran, foncer sans aucune hésitation, c’est de la bonne came !

Je languis d’avoir la wave 1 , mais aussi de voir Copper Kid qui devrait logiquement faire partie de la wave 4.

Merci de m’avoir lu.

Au plaisir de lire vos commentaires.

(Enjoyjp34 Julien)

Libre Antenne

8 comments

Vraiment étrange de sortir la Wave 2 avant la 1,mais on s’étonne plus de rien de nos jours ^^
En tout cas effectivement ça a l’air pas mal et l’approche « animé » est plutôt réussie a ce que je vois,merci pour ton retour sur cette gamme 😉

enjoyjp34 says:

Le retard est du a des révisions,des soucis de peintures , notamment à des articulations des coudes ,(d’après Bryan Flynn).

A mon avis, ils ont aussi paniqué sur les retours sur le visage de Quicksilver.

Je me souviens du gros regard sur le wave 2 Cosmocats qui est sortie après la 3,de manière incomplète,sans Félibelle ,on a entendu des lustres (pour un résultat pas terrible au final).

J’ai l’impression que Super 7 s’améliore,petit à petit.

Julortk says:

Super 7, c’est chaud quand même. Entre leur calendrier rarement tenu, les attentes interminables, le résultat parfois limite et rarement parfait. Mais ils ont des licences de fous assez rares.
J’étais très amateur de cette licence mais là, je pense que je ferais l’impasse alors que j’avais sélectionné cette gamme dans les achats de l’année.
Au delà des défauts, il manque quand même 2 énormes choses. La peinture chromée qui était LA marque visuelle de ces figurines.
Et surtout, surtout, les ailes automatiques. Quelle déception. Je sais que ce doit être très compliquée à mettre en place mais c’était le point fort des Silverhawks.

Pour moi, c’est un avis très personnel, c’est comme des Transformers sans transformation, des Visionaries sans hologramme ou du MASK où il faudrait démonter le véhicule pour le transformer.

Olivier says:

En fait le problème pour moi vient vraiment du rapport qualité prix, au prix d’origine US c’est correct mais un peu cher, au prix Français c’est non, à 40 euros ce sont des figurines très intéressantes, si tout se passe bien je dois pourvoir avoir metalhead et rocksteady de la gamme tmnt à 40€ chaque histoire de faire une review sur le site, je les revendrai probablement ensuite, et la c’est totalement OK

Enjoyjp34 says:

Je suis d’accord, un système automatique des ailes, ça aurait été cool, mais ça aurait demandé des couts supplémentaires et le prix des figurines aurait couté au minimum 20 ou 30 usd de plus.

La peinture chromée, pas possible avec le plastique de la gamme Ultimates qui est souple, il faut un plastique dur, quid aussi de la longévité avec le chrome sur les jointures, surtout celui des jouets d’aujourd’hui, qui est de moins bonne qualité que celui des jouets vintages.

Là, ça donne l’aspect « dessins animé », mais ça manque de shading de variation, de teinte, de brillance, le rendu actuel n’est pas satisfaisant .

Je suis la marque Super 7 depuis leur reprise des classics, quand Mattel a arrêté, ils ont eu un gros passage à vide sur la qualité de certaines de leurs figurines, mais j’ai pu remarquer de grosses améliorations sur la wave 6 des Cosmocats, cette wave Silverhawks et la wave 1 G.i.joe .

Olivier says:

Juste comme ca mais ce ne serait pas toi le Julien dans un des épisodes Hard Looters ?

Enjoyjp34 says:

Si c’est bien moi, en effet, lol.

ruderude says:

J’avais pré-commandé et tout annulé.
Emballé lors de l’annonce, les premiers retours m’avaient laissé perplexe et les photos de la SDCC ont fini de me décevoir.
La peinture est plutôt raccord avec le dessin animé ne me gêne pas mais les ailes…on sait que Super7 ne sait pas faire de mécanismes (véhicules ou personnages) mais cette solution est vraiment indigente.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *