Mezco One:12 Collective : Review Captain Nemo par Blaster

 

On sort la lunch box pour la review du jour. Il s’agit d’une figurine Deluxe de chez Mezco Toyz du Capitaine Nemo à l’échelle 1/12.

 

La gamme One:12 Collective se distingue depuis 2015 par un haut niveau de finition et le recours à des vêtements en tissu. Mezco Toyz a développé en son sein une série de figurines d’univers fantastiques à laquelle se rattache cette interprétation du personnage de Vingt mille lieues sous les mers.

 

la boîte en métal, superbement illustrée cache un deux plateaux gigognes en plastique présentant la figurine, ses accessoires et son socle.

 

Le costume de Nemo fourmille de détails sculptés en rapport avec le milieu marin.

 

Le Capitaine du Nautilus dispose de deux têtes alternatives, neutre (mais déterminée) et mâchoires serrées, plutôt énervée. Le bandeau, les cheveux et la barbes ont un traitement plus dynamique sur le portrait en colère. La couleur de la peau de la figurine peut étonner les amateurs du personnage qui l’ont découvert dans les adaptations Disney de Jules Verne ou dans les comics et films de La Ligue des Gentlemen extraordinaires.

Dans ces médias, Nemo est originaire du sous-continent indien alors qu’à l’origine l’intention de Jules Verne était d’en faire un ressortissant polonais menant une guerre personnelle contre le gouvernement russe. Les indications de nationalité ont cependant été gommées du roman feuilleton par l’éditeur Hetzel, soucieux de ménager une grande puissance européenne et un marché potentiel.

 

Malgré les différentes couches de tissu, la figurine conserve une belle liberté de mouvement.

 

Surprise, chez Mezco, le Capitaine est manchot et, dans un esprit très steampunk, il s’est façonné une main mécanique.

Pour la main droite organique comme pour la main gauche robotique, Nemo dispose de plusieurs formats interchangeables : mains ouvertes, pour saisir ou désigner, ou poings.

 

L’avant-bras gauche peut être doté d’un lance-harpon très, très chouette.

 

 

Le harpon est lié à une ficelle montée sur une poulie qui permet de la rembobiner.

 

Outre ces appendices, Nemo ne manque pas d’accessoires ni d’armes : pistolet électrique zarb, sabre d’abordage avec fourreau, dague en ivoire avec fourreau, longue-vue avec support, sextant

 

La cuisse droite présente une pièce imitant une poche en cuir qu’on peut remplacer par d’autres supports et holsters.

 

 

Voilà qui permet de découvrir les détails incroyables sculptés sur la longue-vue dont l’optique est télescopique.

 

C’est vraiment incroyable.

 

Les différents accessoires peuvent se fixer à la ceinture ou sur la cuisse.

 

Nemo a, on l’a vu, une main mécanique et Mezco a décidé de nous donner des éléments de contexte pour son amputation. On les trouve dans un dernier accessoire assez cool et excessivement décoratif. Il s’agit d’une main et d’une partie d’un avant-bras, enfin leur squelette, présentés entre deux mâchoires de requin (de type Carcharodon Carcharias) sur un socle orné d’une plaque datée de 1969.

La main qu’on suppose être celle de Nemo aurait donc été sectionnée en 1869. La date n’est pas choisie au hasard. En effet, 20 000 lieues sous les mers a été publié à compter du 20 mars 1869 sous forme de feuilleton dans le Magasin d’éducation et de récréation.

 

En plus de la figurine, Mezco a ajouté dans un emballage séparé, une reproduction miniature de leur vision du Nautilus.

Voilà pour cette review, j’espère qu’elle vous aura un peu permis de comprendre en quoi cette gamme de figurines est incroyable.

Blaster
A suivre

3 comments

jp says:

Trop de tentations dans les sorties prévues mais cette figurine est sublime et plutôt complète en termes d’accessoires.

Mezco a un vrai talent pour ce genre de choses.

Likmus says:

Très belle figurine, je ne connaissais pas ce Capitaine Nemo version One:12, probablement parce qu’il s’agit d’une exclusive.
Je te rejoins sur la qualité des Mezco One:12 qui sont à mon avis les plus belles figurines sur cette échelle.
Je dois en avoir une quinzaine principalement tirées des X-Men et Spider-Man, le seul défaut à mon sens est la liberté prise par les designers sur les costumes qui ne sont pas 100% identiques avec leurs homologues version comics.
Du coup quand un perso sort, je prends toujours la Mafex coté Medicom avec afin d’avoir une version identique au comics, par contre niveau qualité les Mezco sont largement au-dessus.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *