Interview : Lanace, le collectionneur de Maîtres de l’Univers

 

Nouvelle rencontre en exclusivité pour FulguroPop en la personne de Lanace. Passionné par la licence des Maîtres de l’Univers, c’est un collectionneur chevronné concernant les action figures vintage comme modernes. Lanace est aussi un membre de la famille MortalG, une chaine YouTube que nous avions eu le plaisir de mettre à l’honneur dans le magazine. Bonne lecture à tous.

 

 

Bonjour Lanace, peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Lanace : Bonjour à tous, je suis né la même année que le film Les Dents de la mer. Comme beaucoup de gosses de cette génération, j’ai grandi avec les VHS, Dorothée et les jouets des années 70, 80 (vous me voyez venir).
C’est tout cela qui a formé ma (pop) culture !
Quand et comment t’es venue l’idée de t’intéresser aux jouets en tant qu’adulte ? 
Lanace : Au début des années 2000 est arrivé l’internet dans le collège où je travaillais à l’époque. Crois-le ou non, mais une des premières recherches que j’ai fait sur Altavista (oui je suis vieux !) a été : Les Maîtres de l’Univers.
J’avais adoré ces « bonhommes » comme on disait (bon je vais arrêter avec ces refs de vieux..). J’avais tous les personnages jusqu’en 1985, l’année d’après je rentrais au collège et c’était la honte d’avoir des jouets devant les potes.
Bref, je suis marqué au fer rouge par cet univers et, avec internet, je découvrais que la ligne avait continué d’exister. Je n’en revenais pas ! C’était l’époque Classics, MOTU 200X.
Quand mon premier fils a eu 6-7 ans, je lui ai acheté un lot de MDLU sur Leboncoin. Il y avait des châteaux, des véhicules et des persos, pour une bouchée de pain. Là, la nostalgie est revenue, je retrouvais mes copains d’enfance !
Quelques années plus tard, je trouve dans un magasin d’occase, un blister de Musclor l’éclair à 5€ ! Je savais que c’était un modèle très convoité, je ne collectionnais pas à l’époque mais j’ai réussi à le vendre 400€.
Et c’est grâce à cette somme que j’ai racheté des MDLU, ça ne s’est pas arrêté depuis !
Quelles sont tes gammes de cœur ? Pourquoi ?
Lanace : Les Maîtres de l’Univers et Big Jim sont les deux gammes que je collectionne.
Big Jim, je suis traumatisé par l’Agent 004 et l’aventurier (rien à voir avec Indochine). J’ai longtemps désiré récupérer ces deux persos puis après ce fut l’engrenage ! Ces deux gammes ont une place particulière dans mon cœur. Je me souviens feuilleter les catalogues de jouets, les rayons des magasins de jouets et toutes ces boîtes me faisaient rêver.
Ma chambre était un véritable champ de bataille. Il y avait des armées sur les lits, le bureau, le tapis. Personne n’avait le droit de rentrer quand le destin d’Eternia se jouait dans ma chambre !
J’ai passé tellement de bon moments avec eux que les avoir avec moi aujourd’hui me rappelle à ces souvenirs.
Peux-tu partager avec nous un souvenir d’enfance lié aux jouets ?
Lanace : Ça n’a été que du bonheur mais je voudrais te partager l’après. Ma mère avait rangé mes jouets dans une immense bassine qu’elle avait stocké dans la cave. Pendant toute mon adolescence et mes années de jeune adulte, quand je descendais à la cave, je jetais un coup d’œil à mes anciens potes et j’avais un sourire en coin. Au fur et à mesure du temps, certains manquaient à l’appel, ils allaient finir entre les mains des petits cousins et autres neveux.
Malheureusement, je n’ai pu en sauver que très peu..
Sucré ou salé ?
Lanace : Question très pertinente à laquelle j’ai répondu dans mon livre « Sucré/salé : plongée au cœur du scandale » aux éditions La poupée qui tousse.
Comment ton entourage vit-il ta passion pour la collection de jouets ? 
Lanace : Honnêtement, on en a jamais véritablement parlé avec ma femme et mes enfants. Quand elle me voit rentrer avec mes cartons, elle me dit : Encore ? Qui ne dit mot, consent, c’est ça ?
Quelles sont tes œuvres de chevet empruntées dans la pop culture ? Pourquoi ? 
Lanace : Il y en a tellement! J’adore Godzilla par exemple, souvenirs de mon père qui revient du vidéo-club avec, entre des films de karaté et des Ray Harryhausen, des cassettes de Godzilla (qui est à l’origine de mon amour pour le Tokusatsu).
Si tu devais rencontrer ton héros, qui serait-il ?
Lanace : Je ne sais pas, je dirais Ray Harryhausen, que j’ai cité précédemment, et je lui taxerai toutes ses créatures qui m’ont tellement fait rêver devant ma télé étant gosse.
Nous te laissons le mot de la fin. 
Lanace : Je suis déçu de la tournure que prend le monde du jouet de collection. Beaucoup de fabricants entretiennent la spéculation avec leurs offres limitées (voir très limitées). Collectionner doit rester un plaisir et non une frustration.
Enfin merci infiniment pour l’opportunité d’apparaître dans votre magazine que j’affectionne particulièrement, c’est un immense honneur pour moi Nicko.
Si vous souhaitez retrouver Lanace au quotidien, vous pouvez échanger avec lui via le très bon forum Eternia Antique spécialisé dans la licence des Maîtres de l’Univers mais pas que. A titre personnel, j’apprécie particulièrement la personnalité de Lanace et pourtant nous nous connaissons depuis peu. Un vrai coup de cœur ! Lanace, c’est l’A.D.N du sud, de la méditerranée, et c’est la famille comme nous disons par chez nous. 
Rendez-vous d’ici peu afin de découvrir ensemble une autre personnalité fan de pop culture. Merci à tous pour vos lectures. 

22 comments

A chaque interview, une personne intéressante, toujours un plaisir de lire ces moments itw \o/

Lanace says:

Merci Fury 🙏🏼
Pareil que toi, j’adore cette rubrique. Alors s’y retrouver, c’est un immense honneur.
Merci à vous les gars pour votre travail et la mise en lumière.
PS : vivement la suite de ta thèse sur l’économie du jouet qui fait déjà l’objet d’un hashtag : #releasetheFurycut

Pas d’inquiétude, à la prochaine intervention je sauterai partout en gesticulant, gueulant et je dirai des conn…ries énormes en m’auto flagellant d’être un expert reconnu dans le domaine du jouet, le tout soupoudré d’ego et de dédain. Les dossiers/thèmes travaillés et intelligents ne seront plus de mises, le public étant trop bas du front.

jp says:

Toujours intéressant à lire et on découvre que même si les collections diffèrent, certains points lient les collectionneurs de vintage ou non. D’ailleurs, question philosophique pour Nicko qui aime ça. Le vintage, c’est vintage pour les jeunes de maintenant, mais dans 20 ans, leurs objets de mode deviendront vintages. Donc qu’est-ce que le vintage ? Pourquoi le vintage ? Qui est vintage ? Mais ou et donc or ni car vintage ? Le slip est-il vintage depuis le boxer et le caleçon ?

Lanace says:

Mon cher jp,
Sur cette question, je t’invite à consulter mon ouvrage : « vintage, menace sur la république ou le slip vu par ceux qui l’on subit » aux éditions La poupée qui sue..

PeterFig says:

Merci pour cet entretien et pour les photos de cette très belle collection. J’ai été heureux de revoir les MOTU 200x des Four Horsemen dont je possède un certain nombre et que j’avais trouvé très réussis (je n’ai jamais suivi les MOTU originaux). Et puis Lanace a raison à propos des abus côté éditions limitées : ce sont des jouets que nous collectionnons !

Lanace says:

Merci Peterfig pour le message🙏🏼
La gamme 200X est, après les vintages, ma préférée. Les design des persos par les four horsemen sont ouf!
Je m’y suis mis un peu sur le tard et je le regrette..

PeterFig says:

J’avais suivi les Horsemen après leur départ de chez McFarlane, et bien que n’étant pas fan de MOTU dans les 80’s – j’étais dans les 12″ Action Joe à l’époque – j’ai trouvé leur version incroyable : haut niveau de détail mais jouabilité maximale et c’est ce que j’aime.

Seb Ulba says:

Impressionnante collection ! Je vois quelques « bonhommes » et engins avec lesquels je jouais pendant des heures étant gamin. Que de souvenirs.
Par contre, il n’y a aucune figurine MOTU Classics ? (Je trouve que ce sont les plus réussies de toutes).

Lanace says:

J’ai totalement raté le train des MOTUC (je ne collectionnais pas les mdlu à l’époque), aujourd’hui c’est trop chaud niveau tarifs et comme je suis du genre complètiste..

Ram Dam Area says:

Sacré belle collection et sacré collectionneur. Pour répondre à JP, je dirais qu’on qualifie de vintage ce que les jeunes appellent des trucs de boomers, sans savoir qu’un jour c’est eux qui seront boomers et leurs idées qui seront vintage.

Lanace says:

Merci Ram Dam🙏🏼
Ma collection reste très modeste comparée à certains fous furieux, je reste encore loin du compte (et c’est ce qui est cool😉)

Michael Marguin says:

Lanace est un bout en train mais avant tout quelqu’un de très attachant.
Après l’avoir découvert grâce à la chaîne MortalG, c’est un plaisir de lire ici un résumé de sa vie de collectionneur.
Et encore merci Nicko pour ces reportages fort agréables !

Lanace says:

Merci mon Micha🙏🏼
Pour ma part également j’ai découvert des gens formidables à travers la communauté de Tonton (dont toi bien sûr 😉).
C’est toujours un plaisir de te lire et de découvrir tes pièces.
A très vite.

Lemaire Franck says:

La classe mon cher Lanace
On se voit sur MORTAL G
La bise poto

Lanace says:

Merci mon cher Francky🙏🏼
Avec grand plaisir poto qui glow in the dark😉
La biz !

Lanace says:

Un énorme merci à mon Nicko.
Comme il le précise dans l’article, on se connaît depuis peu mais c’est un véritable coup de foudre amical.
Les personnes authentiques comme lui se font rares et me permettent de croire encore en l’humanité 💪
Ravi et fier d’avoir croisé ta route.
Continue le boulot la famille !

Nicko says:

Merci à toi mon Lanace ! 🙂

Effectivement, il y a de véritables coups de cœur dans la vie et je te compte désormais dans mes amis proches. Je n’espère qu’une chose : que l’on puisse se rencontrer, à Reims, à Marseille ou ailleurs !

A très vite la famille !

Ryuzo says:

Je viens de lire une interview qui met en valeur quelqu’un de passionné, généreux et très intelligent. Et si en prime il partage avec nous une très belle collection, ce sont des choses dont je ne me Lanace pas.

Au plaisir de te relire 😉🙏.

Lanace says:

Merci pour le sympathique commentaire🙏🏼
Pas mal le jeu de mot à la fin 😁

Hachiman says:

Superbe entrevue qui permet de découvrir un collectionneur, un passionné et qui plus est de l’univers Motu. Je te rejoins à 200% concernant le sentiment d’être une vache à lait aux yeux des fabricants avec leur système d’exclue à n’en plus finir.
Entre les exclues « salons », les exclues « boutiques », les « éditions limitées », etc, tu as l’embarras du choix pour entretenir ton ulcère à l’estomac…et j’en oublie les précommandes qu’il ne faut surtout pas louper pour pas te faire enfiler par la suite par les scalpers et autres pros du profit net et sans bavures.
🙃

Lanace says:

Merci pour le message l’ami, aucune gamme ne m’a autant marqué que les MOTU.
Mattel Creations vient de revoir son système de vente et propose désormais des périodes de pré commandes, fuck les scalpers! Jamais je ne donnerai un centimes à ces #&@€ » (même s’il ne faut jamais dire jamais😅)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *