Rogue Squadron : ce qu’on peut attendre du futur film Star Wars

Lors de la journée des investisseurs Disney qui s’est tenue le mois dernier a été annoncé le titre du prochain long-métrage Star Wars qui sortira au cinéma : Star Wars Rogue Squadron. Prévu pour décembre 2023, le film sera réalisé par Patty Jenkins la réalisatrice qui avait sauvé le DC Cinematic Universe avec son Wonder Woman rafraîchissant. Certes les chiffres internationaux de la suite, Wonder Woman 1984, ne sont pas super rassurants, mais il en faut plus que ça pour me faire douter du projet.

 

 

Comme pour Rogue One, Lucasfilm mise sur un film one-shot, spin-off de la saga Skywalker avec une forte coloration militaire.  En effet, Rogue Squadron est une unité de pilotes de X-Wing bien connue des fans de Star Wars pour avoir été dirigée par Luke Skywalker puis par Wedge Antilles.

Patty Jenkins entend faire de Rogue Squadron « le plus grand film de pilote de chasse de tous les temps « ! Rien que ça. Il faut dire que la matière est alléchante même si le positionnement chronologique est incertain. Certains évoquent l’après Episode 9, mais c’est peu probable. J’y reviendrai.

Rogue Squadron : un mythe du canon Star Wars

Pour faire simple, l’escadron Rogue est le successeur de l’escadron Red de la bataille de Yavin. Constitué après celle-ci, il est en première ligne pour ralentir l’invasion impériale sur Hoth et permettre l’évacuation des rebelles. Lors de cette scène, et dans les sources connexes du canon, on apprend les noms de la plupart de ses membres : Luke Skywalker (Rogue Leader), , Dak Ralter (canonier pour Rogue Leader), Zev Senesca (Rogue 2), Wedge Antilles (Rogue 3) Wes Janson (canonier pour Rogue 3), Derek Hobbie Klivian (Rogue 4), Kesin Hommis (canonier pour Rogue 4), Samoc Farr (Rogue 6).

Wedge prend la tête de l’escadron après Hoth. Il est Rogue Leader dans Le Retour du jedi, Luke étant appelé à d’autres fonctions. On retrouve Wedge et l’escadron Rogue à plusieurs reprises dans le canon Star Wars (soit les films, les séries Rebels et The Clone Wars et toute production comics/jeux vidéo/romans depuis le rachat de Lucasfilm par Disney). Il est notamment évoqué dans le jeu vidéo Squadrons où la générale Hera Syndulla lui confie des missions parfois en lien avec l’escadron Vanguard. Néanmoins, dans les romans Aftermath, il est assez clair que Wedge dirige une autre unité, le Phantom Squadron jusqu’à la bataille de Jakku. On retrouve par la suite Wedge parmi les pilotes qui ont répondu à l’appel de la Résistance : il participe ainsi à la bataille d’Exegol en 35 après la bataille de Yavin).

Rogue Squadron : une créature de l’univers étendu Star Wars

Mais l’histoire de l’escadron Rogue est fortement marquée par les romans et les comics des années 90 notamment sous la plume de Michael A. Stackpole.

Avant le jeu vidéo à succès de 1998, Stackpole a écrit plusieurs séries de comics Rogue Squadron et de romans X-Wing à partir de 1995 pour les comics et 1996 pour les romans.

Dans ces ouvrages, il reprend les noms des membres connus de l’escadron Rogue et leur fait vivre des aventures au sein de la flotte de la Nouvelle République naissante (entre 4 et 7 après la bataille de Yavin). L’escadron Rogue joue un rôle important dans la pacification de la galaxie et l’extinction des poches de résistances impériales. Il affronte notamment l’ancienne directrice du renseignement impérial, Ysanne Isard.

Bon la totalité du run comics et de la série de romans n’est pas exempte de critiques. Les petites mains de Stackpole (il est co-crédité sur tous les comics) ont dû s’emmêler les pinceaux à deux ou trois endroits (pour mémoire, Winter n’est pas le sosie de Leia tout comme aucune des suivantes de Padmé Naberrie n’est son sosie, ce serait bien qu’ils s’en souviennent aussi chez Marvel) et le dessin est parfois atroce (la mini-série Tatooine Battleground dans ma mémoire), mais elle réserve de très bons moments. L’introduction d’Isard est une idée de génie, tout comme les luttes autour de la conservation du pouvoir sur Coruscant par Sate Pestage et les membres du Inner Council, mais ce que je préfère par dessus tout c’est le trait net et super doux des dessins du regretté Edvin Biukovic.

Rogue Squadron : la place du film dans la chronologie Star Wars

Venons-en au projet de film en cours de pré-production. Le pitch évoque une nouvelle équipe de pilotes et une ère future de Star Wars. Certains en ont déduit que le film se déroulerait après L’Ascension de Skywalker, mais au vu de ce que j’ai écrit précédemment, il aurait été plus opportun qu’il se situe après le Retour du Jedi. Pour ce faire, il faudrait que l’unité opère sans Wedge Antilles puisque commande un autre escadron dans les romans Aftermath (Phantom Squadron) entre 4 et 5 ans après la bataille de Yavin.

Enfin, imaginons une équipe de pilotes de X-Wing qui participerait à la reconquête de la galaxie par la Nouvelle République, avant ou après les épisode VII-IX, voilà qui serait intéressant et surtout ne nécessiterait pas d’ennemi aux capacités incroyables (évitons les superlasers, OK ?) ni l’intervention des Skywalker.

Nous en saurons plus dans les prochains mois. Le casting pourrait notamment livrer quelques informations sur le contexte dans lequel opérera l’escadron Rogue. D’ici là, il est permis de rêver.

 

 

Blaster
A suivre

3 comments

ayorsaint says:

Super article merci 🙏 j’ai appris des trucs.
Pour répondre lapidairement à la question posée dans le titre je dirais que le mieux c’est de rien en attendre histoire de pas être déçus encore une fois.

MacGivre says:

Parfaitement d’accord avec toi.
J’a iadoré Rogue One, détesté tous les autres « nouveaux » SW.
Je n’attendais rien de RO et beaucoup des films canoniques. 🙁

Merci Aurélien. oui j’ai essayé d’évoquer des trucs de l’UE parce que JJ a pas mal pioché dans ces sources pour l’Episode 9.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…

A première vue : quand L’Exorciste se joue au Louvre

De Belphégor  à Pazuzu, le mal s’invite parfois dans les plus grands musées. Je reviendrai…