Claude Brasseur et notre deuil sans fin de plus de 40 ans de cinéma

Décidément bien triste année… Avec la mort de Claude Brasseur, éternel Vidocq mais aussi 4ème de la super bande de potes du diptyque d’Yves Robert, une énième page se referme et nous sommes tous malheureux… Les quatre amis sont désormais au Paradis et peuvent boire des coups ensemble, eux…

Claude Brasseur, c’est aussi le dentiste père de Vic, alias Sophie Marceau dans la Boum (1 et 2).

L’occasion pour nous de revenir sur cette Boum, film contemporain -quoique bien différent en apparence- de l’Empire Contre-Attaque, endeuillé également. Tous deux sont sortis en 1980 et le premier a la particularité d’avoir été tournée au mois d’août dans un Paris désert, en pleine promo du deuxième, comme nous l’avions observé en 2013 dans un article de Toyzmag.

Les images nostalgiques parlent d’elles mêmes et Star Wars est présent à plusieurs reprises comme nous l’avions analysé. Brigitte Fossey devant une affiche du film dont le titre est caché par des photos d’exploitations (sans doute l’œuvre d’un technicien pour qu’on regarde plus les acteurs que l’affiche). Nous avons même réussi à nous procurer une photo de tournage du fameux bus où nous avions observé l’affiche vue dans une vitrine. Confirmant notre enquête, vous apercevrez Denise Grey contre la vitre ainsi que la tête du réalisateur et les techniciens dans le bus 84 à l’arrière-plan. Image exceptionnelle que nous vous offrons.

Enfin nous ne pouvions finir que par une photo (capture d’écran des bonus DVD du film) montrant Sophie Marceau en train de filmer ses figurines de la Guerre des Etoiles, sous le regard amusé de Claude Pinoteau et de sa famille… On aperçoit de superbes jouets vintage dont l’Etoile Noire en carton… L’histoire ne nous dit pas ce qu’est devenu ce film… En attendant, revoyez la Boum pour les fêtes avec une petite pensée pour Claude Brasseur et tous les autres 😉

(merci à JW, GP et PL)

2 comments

Clauin says:

Claude Brasseur c’est aussi l’époque (70/80) ou le Cinéma Français était plus qualitatif, l’époque du polar sombre / violent / des films sans concession / ce ne sont ni La Boum ni Camping qui m’ont laissé un souvenir mais des films comme : La Guerre des polices, Légitime Violence, Une robe noire pour un tueur, L’Union sacrée ..

sith says:

cool la photo de Marceau qui filme des Kenner, c est la première fois que je la vois, excellent

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *