Retrogaming – Et la Recalbox ?

Recalbox

 

Depuis ces derniers temps ce nom revient régulièrement et à juste titre. Nous connaissons tous les émulateurs de consoles sur ordinateur voire téléphone ou tablette. C’est un moyen simple pour redécouvrir d’anciens jeux (possédés ou non par le passé).
Trouver des vieilles machines comme les MO-5, MSX, Commodore. Avoir un écran compatible et fonctionnel, dans un état correct, le fait que tout fonctionne, les jeux, est problématique. Pour les modèles « plus récents » et/ou mieux distribués comme les NES ou Megadrive, cela évite de devoir se ruiner (sans même parler de la place). L’émulation permet ainsi bien des choses, mais il y a un point à ne pas oublier : émuler oui mais non.

Avoir le « bios » de la machine est interdit, avoir des roms « le jeu sous format numérique » est interdit sauf si vous avez l’original en votre possession. Mais attention ceci n’est pas un droit mais toléré pour l’usage propre (bref que pour vous).

Pour pallier ce problème les stores et shop des marques de jeux vidéos proposent à chaque génération de nouvelles consoles de vous refaire payer le jeu d’il y a 20 ans pour 6 à 10€. Tout n’est pas dispo, mais on trouve souvent des compilations (arcade, consoles sega …) sur certaines consoles.

Le sujet est suffisamment sensible et risqué pour mettre une chose au point dès le départ.

NOUS NE DONNERONS AUCUN LIEN (MÊME EN MP) POUR TROUVER LES ROMS ET BIOS.

Recalbox est un OS (un système d’exploitation) à la base pour les Rasberry Pi, des mini ordinateurs à faible coût pour l’éducation, la domotique, la robotique … Les usages particuliers et professionnels sont infinis, grâce au faible coût et à la grande communauté développant logiciel et matériel dessus. Des modèles concurrents plus puissants existent, mais le prix n’est pas le même et surtout la communauté est bien plus petite. Ces points sont la force des Raspberry. Vous pouvez « émuler » les consoles avec vos ordinateurs personnels (500/1000/1500€….), MAIS impossible de comparer pas avec un Pi3 à 49€.

Recalbox peut être porté sur d’autres machines, mais nous nous concentrerons que sur les modèles Pi, facilement trouvable (55€ le kit de démarrage du Pi3) et offrant un bon rapport prix performance.

Note : Un Odroid XU-4 est plus puissant qu’un Pi3 mais plus cher (80$ USD sans parler du risque de douane), mais ne parvient toujours pas à faire tourner la Dreamcast parfaitement et encore moins la PSP (selon les jeux). Cet appareil est supporté à partir de Recalbox 4.1.

Recalbox est un dérivé de Retropie en beaucoup plus simple. Notez qu’il existe une alternative, Lakka.

Vous téléchargez Recalbox, copiez les fichiers, allumez votre Pi et … c’est fini. Une fois vos roms et bios copiés il ne vous reste qu’à jouer en branchant une manette (filaire ou sans-fil). Sauvegarde et chargement à tout moment, passer d’une console à une autre facilement, retrouvez un rendu CRT (avec des lignes/scanlines) ou plus folklorique grâce aux shaders…

Des exemples.

Avec plus de 40 systèmes (machines) supportés vous avez de quoi faire.
Avec les années toutes les questions ont leurs réponses. L’aide à l’installation et la configuration sont disponibles de manière écrite, en vidéo et le forum est là pour vous aider.

Pour en apprendre plus
https://www.recalbox.com/

 

 

Pour terminer, abordons rapidement les Nes Mini et Snes Mini.
L’idée est la même pour Nintendo en proposant ainsi de beaux objets de collection et une utilisation clé en main. Sega n’est pas concerné car ce n’est pas eux qui commercialise les différentes versions des Megadrive Mini. Ils ont juste cédé les droits mais n’ont pas la main dessus, d’où le résultat catastrophique.
Lancer un débat sur Nes/SNES Mini et les systèmes du type Recalbox est une aberration, l’usage et les utilisateurs visés ne sont pas les mêmes. D’un côté collectionneurs/nostalgiques/joueurs occasionnels qui auront un « bel objet » contre les joueurs (réguliers ?) ayant fait la démarche de « préparer » (tout installer) pour y jouer et avoir pleins de systèmes/consoles dessus.
Il en va de même pour « pirater » une Nes/Snes Mini quel intérêt ? Autant avoir un système Recalbox à côté (car oui les 2 peuvent cohabiter). N’oublions pas que les « Mini » sont bien moins puissantes qu’un Pi3 (mais largement suffisantes pour des jeux 8/16bits). La place interne est très limitée et non extensible.

 

MISE EN GARDE : NOUS NE REPONDRONS A AUCUNE REQUÊTE TECHNIQUE CONCERNANT RECALBOX NI SUR LA DISPONIBILITE DES ROMS/BIOS.

FurySanctuary

2 comments

jp says:

Ce qui est bien c’est qu’ils ont aussi prévu de pouvoir utiliser un pc pour ça, mais pour le moment le hdmi n’est pas pris en compte sur pc

La version recalbox pour x86 donc PC existe et fonctionne, sort image et son par l’hdmi.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

FulguroPop fait son top : nos jeux préférés de l’ère 8 bits

Après les reines de l’ère 16 bits on s’attaque à leurs grandes sœurs de l’ère…

FulguroPix : one life S01E11 sur Robocop VS The Terminator sur SNES

A ma gauche, accusant 3 films et quelques genoux flingués : ROBOCOP. A ma droite,…

FulguroPop fait son top : nos jeux vidéo préférés de l’ère 16 bits

L’ère des 16 bits. Tout un pan de ma vie. Un âge d’or. Les magazines…