Hasbro – G.I. Joe Classified Series : Review Scarlett

 

On conclue notre série de reviews consacrées à la wave 1 des figurines G.I. Joe Classified de chez Hasbro avec Scarlett.

 

 

Phil Noto a signé l’artwork qui montre Scarlett dans ses œuvres.

 

 

Outre sa fidèle arbalète, on reconnaît son entraînement aux arts martiaux et on découvre ses compétences en parachutisme. Notez qu’elle atterrit sur un Alley Viper. C’est la seconde fois dans cette wave que cet army builder apparaît sur un packaging. En plus de l’illustration au dos de chaque boîte bien entendu.

 

J’ai l’impression de me répéter, mais en l’absence de filecard sur la boîte, il faut se reporter au site gijoe.com.

Là encore, on n’insistera pas sur la traduction, mais on notera que la plupart des points connus de la bio traditionnelle de Shana sont repris ici. La quatrième compétence “classifiée” est la plus mystérieuse car Scarlett est la seule de la wave à en disposer.  Elle signifie selon Hasbro qu’elle ne peut être dévoilée ce qui est très étrange et me fait soupçonner qu’ils ont choisi de limiter à 3 ses compétences. Plus étrange, trois personnages seulement sont recensés sur le site web officiel avec cette compétence.

Chuckles et Scarlett sont deux agents de renseignement, mais Wild Bill est pilote d’hélico. Bizarre. D’autant plus que la mention “renseignement” figure déjà sur la carte de Scarlett en tant que rôle. Pour mémoire, les quatre picto symbolisent dans l’ordre : rôle, équipement, compétence et maîtrise. Enfin bref, il est possible que je sur-interprète un brin les données de ce site…

 

Revenons à nos moutons et à notre rouquine. Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas fan de la figurine ni du personnage. Autant j’ai toujours aimé Lady Jaye, autant Scarlett m’a toujours semblé un peu étrange, malgré de très bons moments dans les comics originaux. Je n’étais pas particulièrement impatient d’ouvrir cette dernière boîte de la wave et la figurine m’a confirmé cette intuition.

Je ne sais pas vous, mais je trouve le côté arlequin de sa tenue rédhibitoire. Ce n’est pas seulement une question de couleurs vives (G.I. Joe a eu sa période néon à partir de 1986 avec Sci-Fi, LAZER en VF), mais là c’est un patchwork improbable. A la limite, on subodore une influence du personnage Sabine Wren dans Star Wars Rebels qui possède une armure bariolée décorée par ses soins.  Cela serait cohérent avec la présence de ces drôles de tuyères sur les mollets et qui semblent indiquer que Scarlett utilise des sortes de micro-propulseurs.

Cela pourrait aussi expliquer le côté juvénile de la figurine en totale opposition avec le personnage original. En effet, si le visage est plutôt réussi, il est loin de l’idée qu’on se fait habituellement de Scarlett. On dirait presque une lycéenne. Certains aux USA ont d’ailleurs parlé de G.I. School.

 

Les limites de la figurine sont vite apparentes au-delà des couleurs et de chara design. En effet comme ses homologues Marvel Legends, l’espionne arbore des articulations simple aux coudes ce qui compromet nettement la posabilité.

On arrive quand même à faire des trucs.

 

Oui, j’ai donné à Scarlett un M4 de chez Little Armory. C’est plus cool que l’arbalète fournie avec la belle.

Elle n’est pas mal, mais l’attirail n’est pas super fun. J’aime assez peu son carquois où se logent trois couteaux, et qui encombre un peu la figurine. L’épaulière n’aide pas non plus au niveau de l’épaule gauche.

Ces défauts sont un peu pénibles parce que le sculpt sous la peinture est plutôt réussi avec une belle finesse de détails.

Alors que la wave possède quelques bijoux comme Duke et Destro, Scarlett apparaît définitivement comme le maillon faible.

Elle écope assez logiquement de la cinquième place dans le classement tout subjectif que je réalise des figurines de la wave 1 G.I. Joe Classified Series.

  1. Destro
  2. Duke
  3. Snake Eyes
  4. Roadblock
  5. Scarlett

 

3 comments

LMO says:

Franchement…avec du recul, je peux pas blairer ces armures metalliques flashy mises sur Scarlett, Duke et Roadblock. C’était vraiment la fausse bonne idée des Classified Series.

A côté de ça, le Snake Eyes et Destro sont très solides et très old school dans l’approche. Je partirais surement sur ces deux là et le trooper Cobra à venir ainsi que le Zartan. Voir les Red Ninja…Le reste c’est à jeter pour moi…Va pas vouloir faire le completiste pour le coup car trop de déchets dans les RE DESIGN des persos.

Bonjour et merci pour ton commentaire. Je pense que Seul Duke s’en sort bien de ce traitement en armure. RB et Scarlett sont bien ratés en effet.
Je te rejoins totalement sur le côté non complétiste, c’est ma façon de collectionner et ça se justifie pleinement avec cette gamme très hétérogène. Je ne prendrais pas les Red ninja, je préfère nettement le design des Articulated Icons et j’attends de voir les Hand Ninja chez Marvel Legends.
Articulated icons ninja
hand ninja

Les couleurs ne me choquent pas plus que ça, ce sont surtout la limitation des articulations qui gâchent et surtout je trouve le bassin laissant trop d’espace avec les cuisses, comme si on avait assemblé 2 figurines différentes. Pour le visage je plussoie, trop jeune.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *