Hasbro – Star Wars Black Series : Review du Battle Droid

 

Dès la scène d’ouverture de la Menace Fantôme en 1999, le spectateur était  propulsé au contact du Battle Droid. avec son aspect squelettique. La chorégraphie de ses mouvements en formation s’impose à l’époque comme la preuve de la supériorité technique d’ILM dans les effets numériques (même si un an et demi plus tard, les effets visuels du Seigneur des anneaux conduiront à relativiser cette avance).

 

Battle Droid : une anatomie compliquée

Le Battle Droid est le bras armé de la Trade Federation dirigée par les Neimoidiens. Au départ, les maîtres et leurs droïdes étaient censés se ressembler, mais le changement d’apparence des Neimoidiens a conduit à modifier cet aspect.

 

Dès la sortie du film, le Visual Dictionary rédigé par David West Reynolds évoque l’idée que les droïdes ressemblent à des squelettes de Neimoidiens. La déformation du crâne est alors assumée comme un effet de la décomposition du corps dont des sacs cérébraux dessèchent en traine à l’arrière du crâne. Toutefois cette hypothèse fut abandonnée dès l’Episode II avec l’introduction des Géonosiens dont le design général reprend le concept abandonné des Neimoidiens.

 

 

L’exo-squelette de cette espèce insectoïde correspond mieux à la morphologie du Battle Droid.

Mais venons en à la figurine qui est pour info dispo sur Amazon.

 

Battle Droid : un design inédit pour une Black Series

Avec son anatomie improbable, le Battle Droid a demandé à Hasbro de repartir de zéro. On se souvient des premières itérations du concept en jouet à l’échelle 1/18. Ces figurines de 10 cm étaient assez rigides. Quand Hasbro a voulu les rendre plus mobiles, autour des Episodes II et III, les articulations et le plastique, trop souples, ne permettaient pas à la figurine de tenir debout. Vu la taille des figurines Black Series, je dois admettre avoir eu un peu peur du résultat. Mais je me trompais.

 

 

Les droides de combat de la Fédération du commerce portent dans l’Episode I une espèce de sac à dos avec antenne qui les relient au vaisseau de commandement dont ils dépendent compte tenu de leur faible capacités cognitives. Les Neimoidiens ont appris de cette leçon et dans les autres médias postérieurs à la bataille de Naboo, les Battle Droids sont devenus plus indépendants. Leur personnalité bavarde et leur faible intelligence n’ont cependant pas été améliorés.

 

Accessoires

De fait, la figurine inclut un sac à dos amovible. La double antenne est articulée et coulisse facilement.

 

La jonction entre le dos et le sac est magnifiquement conçue par Hasbro.

 

Le sac à dos possède une encoche qui permet d’y fixer le blaster.

 

Articulations

Le corps nouvellement créé par hasbro présente un grand nombre de points d’articulation à la rigidité suffisante malgré un physique squelettique.

Battle Droid
“Vous êtes en état d’arrestation”.

 

Battle Droid
“Je me rends.”

 

L’articulation des bras est exceptionnelle et le Battle Droid arrive sans souci à attraper son arme.

 

Le Battle Droid Hasbro se rétracte complètement comme dans les films. Le gain de place est visiblement une marotte de George Lucas puisque le Pit Droid (un autre modèle de robot introduit dans l’Episode I) a aussi cette possibilité.

 

Je ne suis pas complètement satisfait de l’opération car le droïde perd bizarrement en stabilité, mais dans l’ensemble ça fonctionne.

 

Peinture

Je ne suis pas fan, en général, du weathering réalisé par Hasbro, mais ici je trouve ça assez simple et réussi.

 

La Battle des Battle Droids

On a aussi droit à un match aujourd’hui entre Hasbro et Tamashii Nations ! En effet, vous vous souvenez peut-être de la review de la S.H.Figuarts de Geonosian Battle Droid.

 

La taille des deux versions les différencie grandement. Le Battle Droid est censé mesurer 1,93 mètre aussi la version Hasbro semble plus adaptée. La taille de son blaster aussi.

 

D’une manière générale, la Black Series soutient bien la comparaison avec la Figuarts. Cette dernière affiche des détails plus précis (sur les bras et les hanches par exemple), mais elle souffre de quelques défauts déjà évoqués dans sa propre review. Les mains hyper articulées sont par exemple bien moins pratiques que le modèle plus simple retenu par Hasbro.

 

Le Battle Droid est disponible auprès de Micromania et d’Amazon.

4 comments

jp says:

Comme mon fils en a acheté la semaine dernière sur Amazon, j’ai été agréablement surpris de voir cette review. Ne possédant pas la SH, j’avoue que moi aussi je me posais beaucoup de question sur les articulations. Fines, je me suis dit qu’elle serait hyper fragile et avec beaucoup de jeu, mais même pas. De plus, comme tu le dit, le back pack avec antenne est très bien niveau design et donne l’impression de faire partie intégrante du personnage. Le point noir pour moi est le fait qu’il n’y est pas une petite notice même sommaire et j’explique pourquoi. 1) concernant le backpack, il n’y a rien qui explique que l’antenne puisse se développer (découvert sur une review You Tube), 2) ni que le blaster puisse se mettre sur le sac à dos 3) rien non plus pour dire ce qu’on doit faire de la petite radio qui peut également se mettre dans la main 4) en fait (review youtube également) il apparait que le back pack est amovible et qu’on peut y mettre cette petite radio à la place , ainsi si on en possède beaucoup, il est possible de leur donner un air légèrement défférent. Sinon, il était avant disponible pour 20-25€ sur cultura et amazon, et le prix a fait une cure de pizza façon TMNT car maintenant c’est 40€. Donc pour en acheter plusieurs et se faire son armée, c’est plus cher.

Merci JP pour tes remarques. Je n’ai pas eu de problème, mais c’est parce que la plupart des configurations sont assez naturelles quand tu as eu quelques Battle Droids avant (depuis 1999, j’ai dû ne avoir une ou deux dizaines). Mais je comprends ce que tu veux dire. Pour les prix, ça évolue, effectivement.

ayorsaint says:

J’ai beaucoup apprécié le petit historique au début de ton article.
Merci pour la review.

Merci Ayorsaint, j’ai pensé que ce personnage appelait un léger développement, vue que l’armée droïde est l’un des trucs que j’ai bien aimé dans les Prequels 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *