FulguroBook : Nos Jouets 70-80, de Barbie aux Transformers

 

Aujourd’hui je vous propose d’établir un nouveau point de rendez-vous qui sera sous le signe de la littérature. J’entends par ce terme un peu générique et scolaire tout ce qui touchera au support papier. Ca pourra être des livres récents ou anciens, des comics, des B.D, des recueils d’illustrations, des guides, des magazines, des romans, bref, vous l’aurez compris, le contenu se voudra très éclectique.

Alors FulguroBook ne sera pas nécessairement un espace dédié à la critique littéraire comme on la connaît. A titre personnel, j’ai beaucoup de mal avec la posture qui consiste à incarner l’inspecteur des travaux finis. Rédiger un ouvrage demande beaucoup de travail, de temps, quelque soit le thème d’ailleurs. Cette implication doit être considérée et respectée. Ceci étant dit, mes camarades et moi-même pourront donner ça et là un avis parfois plus tranché, sur le fond comme sur la forme. Mais ce ne sera qu’une vision des choses parmi tant d’autres, soumise au prisme de la subjectivité. L’idée essentielle est vraiment de partager des coups de cœur avec la bienveillance et le dynamisme qui caractérisent FulguroPop.

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique, j’ai choisi un livre bien particulier qui est en lien direct avec ce qui me passionne depuis des années maintenant, les jouets des années 80. Il s’agit de l’ouvrage Nos Jouets 70-80, de Barbie aux Transformers, paru aux éditions Hors Collection en 2008. Les auteurs sont Sébastien Carletti et Vincent Dubost.

Alors je sais ce que vous allez me dire : “Nicko, on le connait ce livre, ça fait longtemps, c’est bon on sait qu’il est bien. Retourne trier tes slips et analyser tes Power Lords”. Mes slips sont déjà triés mais surtout laissez-moi au moins l’opportunité de parler du livre avec mes mots et d’en faire un point de départ pour FulguroBook. C’est quelque chose qui me tient à cœur. Bonne lecture à tous.

 

 

Titre, couverture et format

Nos jouets 70-80 est un peu une matrice qui va donner suite à beaucoup de livres reprenant des thèmes à succès de la culture populaire comme les dessins animés, les génériques, les personnages de l’espace etc… Le format carré de l’ouvrage est une mode qui va essentiellement se développer à la fin des années 2000 et plus largement courant 2010.

Le titre inclut astucieusement le déterminant possessif et fédérateur “Nos”, là ou le choix “Les Jouets 70-80”, plus généraliste, aurait désincarné le livre. Les deuxième et troisième de couverture s’inscrivent parfaitement dans cette dimension fédératrice en incluant des photos de jeunes enfants avec leurs jouets, dans le “jus” de l’époque. Si vous appréciez ce type de documents, pensez à consulter notre rubrique Back To The Past.

Le sous-titre “de Barbie aux Transformers” suggère à la fois que des gammes pour les garçons comme pour les filles seront abordées mais également que l’éventail proposé sera très large.

Les rabats intérieurs permettent de gagner de l’espace. C’est aussi une sorte de gimmick, induisant l’idée de découverte et d’interaction avec le livre. Enfin la première et la quatrième de couverture sont colorées et qualitatives. Le concept de mosaïque est une vitrine commerciale permettant d’illustrer aux potentiels lecteurs la pluralité du contenu, et ce dès le premier coup d’œil. Il se dégage également une esthétique évoquant des cases dans la plus pure tradition des BD et comics.

Les jouets qui ont été choisis pour illustrer la première de couverture sont pertinents. Ils sont représentatifs de gammes emblématiques mais surtout ce sont des modèles marquants comme Musclor sur son Tigre de Combat, le camion Rhino de M.A.S.K, Optimus Prime pour les Transformers ou encore le Jumbo Goldorak. Groquik sera votre guide tout au long du livre. Un référence typiquement nostalgique.

 

 

Concept, forme et fond

Nos Jouets 70-80 est un catalogue. Ce terme peut sembler péjoratif mais il ne l’est pas, en tout cas pas dans le contexte de cette production. Nous gardons tous à l’esprit ces anciens catalogues de jouets largement distribués dans les boites aux lettres pour Noël. Les pages regorgeaient de références et parfois de petites mises en scène originales.

Le livre de Sébastien et Vincent s’inscrit pleinement dans cette identité illustrative riche et diversifiée. Les packagings choisis sont dans un superbe état de conservation avec majoritairement des éditions françaises et/ou européennes. Un choix encore une fois pertinent et en lien direct avec un passé qui nous est commun, emprunt de nostalgie. Certaines boites ou blisters illustrés sont devenus rarissimes et c’est un plaisir de pouvoir les contempler. Les looses sont complets et rutilants, avec des poses pour les action figures tantôt “museum”, tantôt pleines de dynamisme.

Toujours concernant la forme, il faut souligner le travail soigné concernant l’iconographie, notamment via les petits téléviseurs cathodiques illustrant les logos TV des chaines de l’époque. Ces petites insertions permettent de situer avec esthétisme la diffusion des D.A ou des séries relatives aux gammes concernées.

Parlons des textes. Les parties informatives ne sont pas prédominantes et massives, certainement en raison de contraintes liées à l’espace. Les éditeurs posent aussi souvent leur veto. Il faut que ce soit vendeur, quitte à sacrifier du fond, surtout quand la cible est le grand public.

Pour autant Sébastien et Vincent ont réussi à distiller des informations techniques mais accessibles qui remettent en contexte les jouets à travers une temporalité et certaines particularités promotionnelles comme commerciales. C’est très intéressant et c’est à considérer comme une plus-value aux illustrations. On notera aussi la présence de phrases courtes et impactantes, à la façon des packagings de l’époque, faisant référence à des paroles de génériques ou encore aux accroches commerciales largement démocratisées dans les années 80.

 

 

Quelques mots pour conclure

Le livre Nos Jouets 70-80 est remarquable. Sébastien et Vincent ont su capter l’esprit vintage des décennies évoquées à travers des visuels qualitatifs et variés. L’ouvrage est coloré avec des teintes vives et chatoyantes qui rejoignent l’esthétique des dessins animés de notre enfance (les 45 tours seront d’ailleurs abordés dans le livre). La proportion des visuels est plus importante que celle des textes, toujours dans cette idée de catalogue. Il y a même quelques jeux de société et jeux vidéo illustrés à la fin de l’ouvrage. La typographie est aussi remarquable, avec un lettrage “rond” et “chaleureux”.

Et puis si on contextualise les choses, le mérite est d’autant plus grand. En 2008, la redoutable mécanique intrinsèque à la notoriété/visibilité n’était pas vraiment celle d’aujourd’hui, notamment avec l’avènement de You Tube. De nos jours les livres pululles avec des éditeurs qui spéculent souvent au travers des compteurs de vues et d’abonnés, en faisant mine d’oublier que le contenu est crucial, tant sur la forme que sur le fond, et ce bien au-delà de l’image à laquelle il est associé.

Nos Jouets 70-80 a quelque chose de précurseur, de fédérateur. C’est un livre qui synthétise le rêve et la magie que deux décennies de jouets nous ont apporté. Et les très rares erreurs à corriger ne changeront rien à mon point de vue. N’ayons pas peur des mots, ce livre est une perle, une synthèse de nos enfances, un petit patrimoine enchanté commun. Il y a un peu de chacun d’entre nous dans Nos Jouets 70-80 !

Ne voyez en ces appréciations ni de la flagornerie, ni une attitude de fanboy au sens excessif du terme. Ce n’est qu’une sensibilité personnelle, sincère, authentique, et strictement désintéressée. J’espère que ce premier rendez-vous littéraire aura été agréable. D’autres suivront avec des coups de cœur gravés sur le papier. Merci à tous pour vos lectures.

19 comments

Seb Ulba says:

Ce livre est une merveille, c’est vrai. Et un grand bain de nostalgie.
J’aime le feuilleter régulièrement.

Nicko says:

Merci pour ton message et ta lecture Seb 🙂

ortk says:

J’adore ce livre. J’ai eu la chance de suivre sa conception car Sebastien faisait partie de certains forums où j’étais aussi (comme Ikki63) et il avait notamment lancé un appel aux photos des membres. Mon regret est de ne pas être en photo dedans. J’avais envoyé des photos de ma sœur et moi avec nos jouets mais malheureusement, à l’époque, je n’avais pas réussi à les fournir en assez bonne qualité pour être publié.

Au delà des photos, ce livre, contrairement à beaucoup de livres que je vois sur les jouets, amenait de vraies explications et informations. Souvent, c’est trop succinct, expédié au minimum. Là, c’est la juste part entre le grand public qui n’en demande pas tant et le collectionneur pro qui en demande toujours plus.

Il est le parfait partenaire du livre « Les Années Dorothée ». Les 2 réunis sont comme le médaillon des Cités d’Or, vous ouvrez la porte à toute notre enfance.

Nicko says:

Je rejoins en partie ta remarque ortk concernant l’équilibrage infos grand public/infos plus pointues. Je pense que le projet initial devait comporter bien plus de textes et des informations nettement plus poussées. Le résultat final est distillé, intéressant et finalement accessible pour tous. En tout cas le plaisir est toujours là 12 ans après. Je ne connais pas le second livre que tu évoques ortk. Je prendrai le temps de le découvrir en suivant ton idée.

Merci à toi pour ton message 😀

sebastator says:

C’est chouette que tu remettes ce livre sous le feux de tes fulguro-projecteurs !
Pour ma part, il a contribué, à sa parution, à me redonner le goût de la collection vintage.

Nicko says:

Merci Seb pour ton message ! 😀

C’est normal, le succès est intemporel lorsqu’il est clairement établi et mérité. C’est le cas du livre Nos Jouets 70-80. J’avais vraiment envie de faire ce petit papier hommage et souvenir depuis bien longtemps.

ayorsaint says:

Quelle pépite. J’aimerais le posséder pour me replonger dans mon enfance avec nostalgie.

Nicko says:

Tu peux acheter Nos Jouets 70-80 les yeux fermés Aurélien. Tu ne seras pas déçu.

jp says:

Je l’ai montré à mon fils et on l’a feuilleté ensemble. J’avais pu l’emprunter à la bibliothèque, j’étais tombé dessus par hasard. Bien m’en a pris. Pour nous (surtout moi) c’était un peu un condensé des catalogues de Noël et de la Redoute, avec des explications en plus sur les jouets. A mettre entre toutes les mains de fans de jouets.

Nicko says:

Absolument JP, l’idée de catalogue est bien là. Et encore une fois il n’y a rien de péjoratif dans cette désignation. Les qualités illustratives du bouquin sont exceptionnelles. J’apprécie particulièrement cette idée de transmission et de partage de patrimoine entre générations différentes !

Merci à toi pour ton message 😀

chris says:

Livre très sympa en effet avec de jolies prises de vues ! J’ai d ailleurs eu l’honneur de vendre à Sebastien une panoplie Action Man qui a rejoint sa belle collection, il y a déjà quelques années.
Un regret, mon exemplaire perd des pages comme celui de la French Touche. C’est dommage de ne pas avoir eu une couverture rigide comme les BD.

Nicko says:

C’est vrai Chris qu’une couverture rigide est toujours un plus en termes de protection. Ca apporte également un aspect plus qualitatif ainsi que de l’ergonomie pour les livres grand format. Ceci dit, la couverture souple de Nos Jouets 70-80 rejoint encore une fois cette idée de catalogue. Du coup ça fonctionne plutôt bien et ça n’enlève rien à l’aspect qualitatif de l’ouvrage. Ce n’est qu’un avis bien entendu.

KissFan says:

Un exemplaire du livre Nos jouets 70-80 figure toujours dans la vitrine du magasin de jouets situé dans le centre de ma commune! Sa couverture commence à être défraîchie par le soleil (c’est une seconde édition il me semble, le lapin Quicky apparaît dessus? J’ai un doute). Mais bien sûr, comme beaucoup de passionnés de jouets des années 80, je possède mon propre exemplaire depuis le mois de la sortie du livre. Tu as parfaitement synthétisé les qualités de cet ouvrage Nicko. J’imagine l’investigation des auteurs pour réunir des jouets de collection à l’apparence aussi neuve pour illustrer leur livre et lui donner cet aspect de parfait catalogue rétrospectif. Je suis également parfaitement de l’avis de la boutique Lulu Berlu qui l’a longtemps proposé à la vente.

Nicko says:

Merci Pascal pour ton retour 🙂

Je suis allé lire la petite critique sur le site de Lulu Berlu que tu évoques et oui, elle me semble pleinement justifiée, soulignant encore une fois les qualités illustratives du livre. Je rejoins également ta remarque, la charge de travail et le degrés d’investigation ont du être conséquents. A cette période les forums de jouets avaient encore la part belle ce qui a du faciliter certains contacts. Mais ça n’enlève rien à la difficulté du challenge encore une fois.

J’ai eu la chance de passer un bon moment sur les bancs de l’université en Lettres. Ca me rappelle un enseignant que j’ai connu dès le lycée d’ailleurs dont la formule m’avait marqué : “la forme entraîne le fond”. Encore aujourd’hui cette remarque résonne en moi quand j’ouvre un bouquin, quel qu’il soit. Et le livre Nos Jouets 70-80 est un parfait exemple concernant l’aboutissement de ces deux dimensions.

C’est très difficile d’être objectif lorsqu’on parle d’un ouvrage, surtout si celui-ci a suscité un vrai coup de cœur. C’est mon cas concernant le livre de Sébastien et Vincent. Et cet affect me fait dire, peut-être maladroitement, que c’est encore à ce jour le meilleur ouvrage abordant de manière généraliste les jouets des années 70 et 80 en France. Et pourtant je ne suis pas tellement favorable aux classements, sauf dans certains cas. Classer c’est parfois exclure, et je n’aime pas ça. Dire qu’il y a un premier c’est relayer d’autres aux dernières places. Je préfère imaginer que chaque chose, chaque production, a ses points forts et ses lacunes.

Mais le livre Nos Jouets 70-80 constitue un vrai coup de cœur et je suis loin, très loin, d’être le seul à en souligner les qualités. Ceci dit, lorsque j’écris que Nos Jouets 70-80 est le meilleur livre français traitant des jouets des années 80, je n’exclus pas pour autant les quelques autres ouvrages sur le thème et qui ont aussi un réel intérêt. J’en parlerai d’ailleurs dans la rubrique FulguroBook. Mais ils ne synthétisent pas, à mon humble avis, toutes les qualités du livre de Sébastien et Vincent. Bref, tu l’auras compris Pascal, j’évoque sincèrement un coup de cœur.

La version anglaise de leur review est un peu trompeuse, ils parlent de coffee table book, c’est un peu exagéré au regard à la couv souple et à l’épaisseur du livre. Mais sinon en VF c’est très juste.

KissFan says:

C’est marrant, tu évoques les forums … Évoquer un tel livre, c’est comme faire remonter un topic qui vous tient à cœur sur un forum!
Le feuilleter dégage chez moi la même émotion que relire les pages consacrées aux Maîtres de l’Univers dans le n°5 de Dixième Planète, une pure madeleine!

Nicko says:

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire Pascal.

J’ai aussi une émotion particulière lorsque je retrouve certaines pages de Nos Jouets 70-80. Et à chaque fois c’est la même chose. Le blister FR du Cobra Commandeur V.3 me laisse rêveur. La carte Cosmocats de Mumm-Ra, que je connais pourtant sur le bout des doigts, suscite systématiquement les mêmes frissons.

GetterFG says:

Un livre dont je parle encore aujourd’hui, dès que l’occasion se présente.
Bien content d’avoir une première édition (ça c’est le côté collectionnïte ^^), + sa photo dans une double page 🙂

Nicko says:

Georges ! ça me fait plaisir ça ! 🙂

Un livre dont on parlera toujours je crois bien. C’est une belle réussite avec un esprit, une âme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Instoygram : sélection de photos de jouets du 23 juin 2024

La sélection Toy Photo de la semaine nous fait voyager dans des univers et des…

Instoygram : Sélection de photos de jouets du 16 juin 2024

Toy Photo, toujours et encore ! Ce dimanche on découvre six nouveaux artistes qui subliment…

Instoygram : Sélection de photos de jouets du 9 juin 2024

On repart sur une super série de photos de jouets avec une majorité d’artistes français…