Review Gundam Wing : RG Wing Gundam par Ryuzo

Je vais rester sur ma lancée avec Gundam Wing, non pas pour vous parler de l’animé mais d’une maquette. En l’occurrence, le Wing au format RG (pour Real Grade).

Real Graal

Ce modèle étant l’un de mes préférés, je me languissais de pouvoir le monter et d’agissant d’un Real Grade, je n’allais certainement pas mettre une heure pour le monter, mais bien plusieurs heures. Monter un gunpla, c’est comme laisser mijoter une sauce plusieurs heures parce que si tu vas trop vite …

Merci pour cette intervention Jean-Pierre. Donc comme vous l’aurez compris, plus c’est long plus c’est bon. Du coup quelques découpages, ponçage saupoudré de line panel plus tard, voici le résultat.

J’obtiens en toute logique une figurine bien supérieure au modèle de base, dont vous pouvez voir quelques photos dans le FulgurAnime consacré à Gundam Wing. Il y avait eu entre ces deux modèles une version HG (pour High Grade) sortie en 2013, je vous laisse observer la photo comparative.

À gauche le HG et à droite, le RG.

Le RG a une quantité substantielle de pièces par rapport aux deux premiers modèles, alors oui le montage sera plus long mais les détails sont présents. Il y aura moins de pièces à peindre mais plus de fonctionnalités et d’articulations. Et concernant ces dernières…

J’ai pu exécuter ces poses assez sympathiques. Tout d’abord les deux pans situés devant les cuisses sont (enfin, il était temps) indépendants l’un de l’autre, et les deux pans latéraux de couleurs bleu sont orientables et extensibles, ce qui rend le posing plus harmonieux. Ensuite cela ne se voit pas très bien sur les photos, mais le torse peut basculer vers l’avant, l’arrière et latéralement aussi. Sans oublier les doubles articulations des genoux, des coudes accouplées à une belle amplitude aux épaules, qui permettront de ramener les bras vers l’avant. Idem pour les chevilles tandis que la tête s’en sort pas trop mal.

Côté fonctionnalité, le Wing nous vient avec la possibilité de stocker le beam saber dans le bouclier. Et si je me focalise sur les ailes, non seulement elles une belle amplitude de mouvement mais elles peuvent également se déployer en plusieurs parties, et ça fait son effet. Il est aussi pourvu de plusieurs mains différentes (ouvertes, poings, mains pour le beam saber et pour le fusil).

Bird mode

Ou le mode oiseau en bon français, car oui il peut se transformer en chasseur voire en très bon chasseur.

Merci les gars, voici donc les photos du bird mode. Vous prendrez soins de remarquer qu’il me manque une petite pièce blanche sur le bouclier rouge. Si je t’attrape, tu finiras avec une point de Tamiya Cement, parole de Ryuzo.

En conclusion

Après plus de vingt ans à monter du gunpla, le plaisir est toujours présent. Mieux, il s’est accru car j’ai constaté une belle évolution de ce modèle donc merci Bandai. Ce fut un régal à monter le Wing, seule ombre au tableau la casse de quelques pièces mais je suis le seul responsable (trop de d’Ennamel Thinners pour retirer l’excédent de line panel fragilise le plastique et le rend cassant) de ce qui n’est pas une erreur mais une expérience.

En tout cas cette gamme, que je pourrais qualifier de mini Master Grade, me donne entière satisfaction et ce pour posséder plusieurs modèles. Mes canines rayent le parquet rien qu’à l’idée de vous présenter le suivant. Mais en attendant, je vous laisse avec ces deux jolies photos. Merci de m’avoir lu.

Je fais une petite dédicace à Cédric et à Stan.sadventures99 à qui j’ai donné envie de ressortir ses maquettes.

 

Ryuzo

2 comments

Toujours aussi bien exécuté, les évolutions dans une gamme et entre elles sont légions chez Bandai. Au moins on ne peut leur reprocher d’apporter du neuf 😉

Ryuzo says:

Affirmatif 😉, merci d’être passé 🙏🙏🙏.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *