Captain America : pourquoi le 4ème film change de titre

A la faveur d’une photo des coulisses du tournage du prochain opus cinématographique de Captain America, on a pu non seulement découvrir une première image d’Harrison Ford et d’Anthony Mackie.

 

Ce dernier revêtu de son nouveau costume de Captain America y échange avec l’acteur mythique qui reprend le rôle de Thaddeus « Tunderbolt » Ross auparavant joué par William Hurt. Avant sa disparition tragique, Hurt avait tenu à cinq reprises le rôle du général Ross (aucun lien avec l’Agent Ross) : dans L’incroyable Hulk, Captain America: Civil War, Avengers: Infinity War, Avengers: Endgame et Black Widow. Le personnage apparaîtra donc l’an prochain dans Captain America 4 et dans Thunderbolts sous les traits du grand Harrison Ford.

Mais revenons à la photo. Ce qui frappe dans cette image c’est le (sous-)titre du film a qui changé. On est passé de Captain America: New World Order à Captain America: Brave New World. Depuis l’annonce du film, ce « nouvel ordre mondial » semblait très très polémique. A la base c’est un concept récurrent de géopolitique et de relations internationales. On l’a utilisé notamment pour décrire l’hégémonie américaine après la chute du bloc communiste au tout début des années 1990. C’est aussi (et probablement surtout) une expression utilisée dans les milieux complotistes pour décrire ce qui s’apparente à un « mégacomplot » aux inspirations clairement antisémites. Autant dire que c’est pas facile à assumer pour Disney. D’où le changement subtile. Brave New World fait référence au titre d’un roman d’anticipation d’Aldous Huxley traduit par Le Meilleur des mondes par son traducteur français, Jules Castier pour les éditions Plon. Le titre original prend sa source dans une tirade de La Tempête dont l’ironie a été traduite en piochant dans une citation du Candide de Voltaire.

On verra si bien Disney France fait traduire ce nouveau titre par Captain America : Le Meilleur des mondes

 

 

Blaster
A suivre

10 comments

Dommage le changement de titre, les Woke et autres ouinouin de tout genre doivent être aux anges. Pas très hâte de découvrir la trad’ pour chez nous (Capitaine Amérique à OuiouiLand).

jp says:

Alors le titre, on s’en passera, Captain America 4 c’est suffisant . Traduit en français par « Captitaine Amérique 4ème Opus » . 🙂 . Surtout, j’espère que cela sera mieux que la dernière série. J’ai dû chercher quel personnage cela concernait la disparition de William Hurt. En fait c’est le secrétaire d’état qui veut faire signer les accords de Sokovie pour encadrer les super héros.

Oui son personnage a évolué dans la série de films du MCU. C’est le général qui poursuit Hulk puis il devient secrétaire d’Etat dans Civil War…

ayorsaint says:

Première question : vous auriez préféré qu’on garde l’acteur originel ? Moi oui… même si j’aime beaucoup Harrison Ford.
Seconde question : on va arrêter quand de traduire les noms de films en français ? Surtout pour les dénaturer…
Dernière question (qu’on a tous déjà entendu mais j’aimerais votre avis…) : ça n’aurait pas été bien mieux Bucky pour reprendre le bouclier ?

mindmaster says:

Réponse à la question n°2 : on traduit le titre des films comme on traduit celui des livres : pour que le public ait une idée de ce qu’il va voir. Sinon, quand les cinémas diffuseraient un film allemand, voire coréen ou hongkongais, je pense qu’on resterait assez cons devant les affiches…

Réponse à la question n°3 : le MCU suit les comics, où c’est bien Sam Wilson qui reprend le rôle après que Bucky l’ait endossé très temporairement. Alors, on peut imaginer que c’est un moyen pour Marvel de mettre en avant la diversité, comme le fait d’avoir retcon un premier Captain America noir, premier vrai cobaye avant Steve Rogers. Mais même si l’on regarde uniquement du point de vue de l’histoire dans les comics, ça a du sens. Il faut se souvenir que le Faucon a été le partenaire de Cap après Bucky, et bien plus longtemps que ce dernier (pendant toutes les années 70 et début 80, ce me semble). De plus, Bucky a eu le cerveau lavé par les Russes et à longtemps travaillé pour eux en tant que Soldat de l’hiver, donc on peut penser que les autorités auraient une réticence légitime à le voir endosser le rôle de la sentinelle de l’Amérique. C’est comme dans le débat sur qui devrait être le nouveau Batman : tout le monde voudrait que ce soit Dick Grayson, mais il a fait bien trop d’efforts pour se forger une identité propre et se démarquer de Bruce Wayne. Et pour ma part, je pense que Tim Drake est bien plus le gardien de l’esprit de Batman.

Alors je me livre aussi à l’exercice
1/ Vu que William Hurt est décédé l’an dernier, ils n’avaient pas le choix.
2/ Au contraire je préfère les titres en français j’en parlerai bientôt dans un article, mais la francisation du titre est un élément positif dans ce monde de marketing globalisé
3/ cela aurait eu de la gueule, mais ce Bucky là est trop amoché pour être cap. Il doit incarner un idéal patriotique.

jp says:

1/ Pareil que blaster, mais pourquoi ne pas enlevé le personnage du coup?
2/ Pour moi, ça dépenderait du film et de la traduction, au cas par cas. Mais on a déjà vu que pour certains films ça peut devenir n’importe quoi.
3/ Ne connaissant pas suffisamment les comics Marvel, je ne savais pas ce qu’il en était. Après, parfois les scénariste se tamponnent de l’œuvre originale pour réaliser un film. A la fin de End Game, Cap donne le bouclier à Faucon . Mais j’aurais préféré que personne ne reprenne le titre de Captain America après Steve Rogers.

Le personnage est prévu pour les Thunderbolts, c’est lui qui devient Red Hulk dans les comics et c’est un antagoniste majeur, il aurait été difficile de le zapper, je pense.

ayorsaint says:

Je ne savais pas que l’acteur était mort
Du coup tout s’explique et le choix de Harrison Ford est excellent bien entendu.
Concernant les traductions j’attends ton papier avec impatience car parfois, vraiment difficile de supporter ces changements de titre qui n’ont ni queue ni tête. Un exemple d’actualité : le premier spider verse. Intitulé New Generation en France. Non seulement le titre n’est pas plus français que l’original mais en plus il n’a aucun rapport avec le film. Et encore moins avec les suites du coup… Le deux c’est carrément Seul contre tous, vaguement en rapport mais franchement manichéen, bref, pas bon encore. et des exemples de ce genre on en a à la pelle.
Par contre je n’ai rien contre une traduction stricto senso ça va de soi.

Olivier says:

En France nous avons la facheuse habitude de transformer un titre anglais en un autre titre anglais, c’est incompréhensible.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…