A première vue : anecdotes sur Retour vers le Futur

Faut voir grand dans la vie, quitte à voyager à travers le temps au volant d’une voiture, autant en choisir une qui ait d’la gueule !

Retour vers le Futur fait parti de mes sagas cinématographiques préférés. Ces films ont bien évidemment quelques défauts mais je les aime vraiment et je les ai vus un nombre de fois que je ne saurais évoqué. Ces 3 films sont bourrés de références et d’anecdotes en tout genre. Et c’est aussi pour ca que je les apprécie tant. Je fais parti des ces gens qui aiment le souci du détail dans le cinéma. On parle bien de détail et pas de sabots géants à la Marvel. Quels détails me demanderez vous ? voyons en quelques un.

Eric Stoltz

Ce n’est un secret pour personne mais le premier acteur a avoir incarné Marty Mc Fly est Eric Stoltz. Celui ci avait été pris pour le rôle suite au premier refus de Michael J fox trop pris sur la série Sacrée Famille. Stoltz a été viré au bout d’un mois de tournage car il ne s’entendait pas avec l’équipe et son jeu d’acteur ne convenait pas du tout à l’ambiance du film. Spielberg, producteur du film, à fait le maximum auprès de la FOX pour que le planning de Michael J Fox soit adapté pour pouvoir faire le film et la série. Heureusement vu le succès des films. Ce que vous ne savez surement pas c’est qu’il reste une scène avec Stolz, celle ou Biff Tannen se prend une droite dans le bar, et bien c’est  Stoltz à l’écran. C’est la seule scène non refaite du film suite au changement d’acteur. Alors officiellement ce n’est pas lui mais officieusement oui.

L’horloge

La scène d’intro du premier film fait parti de mes scènes préférées. Au delà de l’ambiance générale plutôt sympa, c’est un détail qui retient toujours mon attention. On débute le film par une présentation d’horloges. Une est très particulière, on voit un personnage accroché à l’aiguille des minutes exactement comme Doc Brown à la fin du film. Pour un film dont le sujet est le voyage dans le temps, j’aime cette attention particulière. L’horloge utilisée est inspirée par le film Safety Last avec Harold Loyd en 1923.

88 MILES A L HEURE !!!!

Mais pourquoi 88 Miles et pas plus ou moins ? Il faut savoir que le compteur de base des Delorean était bloqué à 85 Miles/H. Une loi de 1979 imposait cette indication maximale. la version vue dans le film est donc un compteur modifié. C’est aussi pourquoi une cadran numérique sera utilisé pour l’affichage des 88 Miles. Bob Gale a expliqué que cette vitesse avait été choisie pour éviter que les gens reproduisent les scènes du film. Et puis 88 on s’en souvient mieux que 86 ou 90.

To Be Continued ===>

La route, là où on va on n’a pas besoin … de route. On se souvient bien évidemment tous de cette phrase qui conclut le premier film et suivi du générique de fin. Mais il existe une version plus ou moins alternative de cette fin. Suite au succès du film, le studio décide de lancer une suite, la VHS sortie en 1986 contiendra ce texte et fera donc la pub pour la suite. Texte que nous retrouverons ensuite à la fin du deuxième film. Il faut noter que les versions suivantes en DVD ou autre support ne contiendront pas ce plan.

 

J’aurais bien évidemment pu raconter le changement d’actrice nécessitant de retourner la fin du film, faire la liste les caméos, il y a tellement de choses à dire. Mais ces 4 éléments sont ceux que je trouve les plus intéressants. Si vous en voyez d’autres, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

 

6 comments

Saga culte, y’a tellement de trucs à dire dessus

Je pense que tu la connais mais Hill Valley c’est aussi la ville dans Gremlins, bon pas avec le même nom mais c’est le même plateau de tournage

T’as aussi le boss du studio qui aimait pas le nom du film et voulait l’appeler Spaceman from Pluto et qui s’est gentiment fait rembarrer par Spielberg qui trouvait sa blague très drôle

Ou sinon l’actrice qui joue Lorraine à une anecdote aussi. Elle a passé une visite médicale pour le film mais avec son apparence des années 80. Le toubib la trouvait très en forme pour son âge.

Et y’a plein d’autres anecdotes sur cette trilogie

En tout cas merci de parler de ces films que je connais quasiment par cœur car tout comme toi j’ai arrêté de compter le nombre de fois où je les ai vus

Olivier says:

Oui il y a énormément de choses à dire, c’est une saga que j’aime tout particulièrement

Julortk says:

Cool, article bien sympa, j’aime bien.

Ryuzo says:

Des anecdotes très sympathiques, merci Olivier 😉.

jp says:

Merci. Du coup j’ai cherché dans quoi d’autres a bien pu jouer Eric Stoltz. Et même avec google, je ne parviens pas à mettre son visage sur un personnage de pulp fiction. Et comme clin d’œil, je dirais que tu nous as fait retourner dans le passé pour nous sortir ces anecdotes. Ce qui est marrant, c’est qu’en cherchant, Eric stoltz a finalement joué dans un autre film avec Lea Thompson (la mère de marty). Film que je ne connais pas, « l’amour à l’envers ».

Stoltz joue un petit rôle dans Pulp Fiction, c’est le dealer de Vincent Vega.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *