Revue : Hiya Toys RoboCop 2 Cain au 1/18. Depuis le temps…

RoboCop 2 est un film qui m’a marqué.

Ce film est sorti en 1990. Il a été réalisé par Irvin Kershner, réalisateur à qui on devait notamment l’Empire Contre-Attaque.

Pour beaucoup de personnes, c’est un mauvais film. Voire une bouse. Il n’atteint jamais le niveau d’écriture ou de réalisation du premier opus de Paul Verhoeven. Et on sent bien que Peter Weller est venu pour cachetonner. Pour moi, c’est un film culte. J’avais 14 ans quand il est sorti. Et je me souviens être allé le voir deux fois au cinéma. Deux fois de suite! Je n’ai pas quitté la salle entre les deux diffusions.

J’ai été scotché à l’époque par le design et le look super badass du RoboCop 2, alias Cain, le baron de la drogue que l’OCP sans scrupule décide d’utiliser pour en faire son nouveau robot d’élite, facilement manipulable grâce à sa dépendance au Nuke (une espèce de drogue de synthèse présentée dans le film).

Comme pour l’ED 209 du premier film, on doit son design et son animation à Phil Tippett. Sauf que l’ED 209 était le robot de la loose, qui était là pour impressionner par sa puissance de feu, mais également celui qui était balourd et qui ne pouvait pas descendre des escaliers.

Le design de Cain, c’est tout le contraire. C’est une espèce de cyborg hyper menaçant, avec 4 bras, dont un équipé d’une Gatling, capable de faire des rotations à 360 degrés sur lui-même pour mitrailler tout autour de lui. On se dit que si un robot policier ressemble à ça, les fauteurs de trouble ont du souci à se faire.

De plus, sans être aussi grand que l’ED 209, il est plus grand que RoboCop et donc, plus massif. On dirait qu’il a fait de la musculation.

Ceci dit, depuis la sortie du film, aucune compagnie n’avait sorti un RoboCop 2 en jouet. Jusqu’à Hiya Toys. Je ne connaissais pas cette compagnie avant. J’ai commandé le trio de chez eux, à savoir, Cain, ED 209 et le Robocop issu du second film (reconnaissable à ses reflets violets).

Le ED 209 fera l’objet d’une future revue. Ici, je vais rapidement parler du Cain.

Il est entièrement articulé, les bras sont positionnés sur des disques qui tournent sur eux-mêmes, ce qui fait que l’on peut les avancer plus ou moins selon le bras que l’on veut lui faire utiliser. Ces deux disques sont sur des cliquets, ce qui fait qu’ils ne risquent pas de devenir « loose ».

Les jambes sont également articulées et la partie haute est sur des cliquets aussi. Même les pieds peuvent se plier.

Les seules articulations qui manquent par rapport au film, c’est sa pince qui ne s’ouvre pas, l’absence de l’écran caché dans sa tête, la trappe sur son torse qui ne s’ouvre pas non plus pour y mettre son combustible ainsi que les pistons entre son buste et son bassin qui sont fixes. En terme de détail, le bélier n’a pas les boulons en relief comme sur le robot original.

Alors, attention on n’est pas non plus au niveau de détails des miniatures utilisées par Tippett dans le film, mais moyennant la cinquantaine d’euros que coûte ce modèle, on en a clairement pour son argent.

Je vous laisse vous régaler avec les photos du joujou.

 

2 comments

C’est dingue ce que c’est beau et détaillé pour du 1/18. Merci Fred pour cette revue au top !

Ram Dam Area says:

Mais de rien. Il manque quelques petits détails par rapport à l’officiel, comme les pistons qui soutiennent la tête ou les bandes rouges sur le haut du torse, mais pour ce tarif là…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

GIJoe 50th Anniversary : Review Low-Light & Night Viper 2pack

Aujourd’hui on fait un petit voyage dans le temps. Je vous propose de découvrir des…

Marvel Legends Hasbro Pulse Live stream du 17 juin 2024

Grosse série d’annonces pour le livestream d’Hasbro Pulse ce lundi. Marvel Legends Deluxe Odin Marvel…

Actu Toys : SDCC, Street Fighter, Alf, Batman, Wolverine…

A l’approche de l’été, l’actu toys se remplit des exclu annoncées pour les différentes conventions…