Mythic Legions : les Four Horsemen consacrent les Third Party

Les Four Horsemen, le studio auquel on doit les jouets Mythic Legions et Cosmic Legions, vient de publier son guide de règles à suivre pour les créateurs de figurines au sein de leurs univers propres.

Third Party ou contrefaçon ?

Le concept de Third Party correspond à des jouets produits pour aller avec des gammes pré-existantes sans accord de licence entre le producteur détenteur des droits et ceux des nouveaux jouets. C’est un phénomène très présent en Asie ou certaines gammes sont particulièrement concernées. Les Transformers et Saint Seiya par exemple croulent sous les jouets Third Party.

La pratique dès lors qu’elle se passe de contrat de cession des droits s’apparente souvent à de la contrefaçon. Elle s’en distingue toutefois, pour les cas de créateurs Third Party de bonne foi, par la volonté de compléter des gammes existantes avec des produits dont a la quasi certitude que le fabricant de jouet détenteur des droits ne les proposera pas.

C’est pourquoi elle semble tolérée tant qu’elle reste sous la couche radar. Car la contrefaçon ne concerne pas seulement les copies bon marché de jouets qu’on trouve dans les solderies, sur certains marchés ou sur des sites Internet peu regardant. Le simple fait d’utiliser des visuels ou des personnages  pour faire des jouets sans l’autorisation du détenteur des droits constitue une contrefaçon. C’est flagrant pour la flopée de figurines 6 ou 12″ proposés en Asie pour des licences mineures ou sous-exploitées (The Mask, Resident Evil…).

Pourquoi est-ce important ?

Cette initiative des Four Horsemen frappe surtout par son côté inédit. En effet, il est rare que des professionnels du jouet acceptent, reconnaissent et en quelque sorte encouragent les créations de figurines et d’accessoires utilisant leur propriété intellectuelle. Cette consécration rappelle le lien qui unit depuis leurs débuts les Four Horsemen à leurs fans. Dès les premières gammes propres lancées par la bande à leur départ de chez McFarlane s’est constituée une communauté de fans régulièrement sollicitée sur les évolutions des figurines, sur les exclusivités à certains canaux de distribution. Les figurines de guerriers animaux anthropomorphes de Seventh Kingdom ont connu des déclinaisons de cette nature. J’avais présenté une de ces figurines sur ToyzMag il y a près de dix ans. En me re-penchant sur les gammes successives des Four Horsemen, je suis frappé par la façon dont celles-ci dialoguent entre elles. Des Seventh Kingdom à Gothiropolis en passant par les Ravens et désormais les Legions, les créateurs indépendants ont réellement produit un univers super riche et incroyablement varié malgré parfois des pitches proches.

C’est d’ailleurs cette richesse qui permet aux fans de proposer leurs propres créations. Des créations qui il faut l’avouer partent un peu dans tous les sens au sein de la communauté et que les Four Horsemen entendent réguler.

Customiseurs Vs Third Party

Attention toutefois, les Four Horsemen ne visent pas les fans qui customizent leurs propres figurines. La cible est clairement identifiée et traitée de manière très juste à mon humble avis. Il s’agit des producteurs de pièces en plus ou moins grande série et qui en font commerce.

Les règles imposées par lesFour Horsemen

Les règles édictées par les Four Horsemen semblent très raisonnables.

  1. Pas de version 2.0 d’un personnage existant vu qu’ils mettent régulièrement à jour leurs propres versions.
  2. Outre la protection des noms des personnages, il est demandé de ne pas vendre de matériels comportant le logo ou le nom d’une faction, d’un lieu ou d’un concept développé dans les Legions.
  3. Pas non plus de trucs trop baroques, il faut rester dans l’esprit des gammes.
  4. Cela doit rester familial et accessible à tous les âges.
  5. Pas de production de masse
  6. Les pièces produites doivent se limiter aux têtes et accessoires, pas au corps de base.

Voilà un bréviaire bien pensé et en totale résonance avec la communauté. C’est assez rare pour être souligné !

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *