FulgurAnime Flash : Cobra joue au Rugball par Ayorsaint

Le seul reproche que je pourrais faire à l’anime Cobra, c’est que les différents arcs sont de qualité très inégale. Ça va de sympa à regarder à carrément jouissif (Crystal Boy) voir carrément cultissime. Et là, bien entendu, on parle des quatre épisodes centrés sur ce jeu d’une rare violence, où même la mise à mort est légale, mélange de foot US et de base ball : le rugball. Je pourrais parler de l’arc dans sa globalité, qui peut d’ailleurs se regarder comme un film de 1h30 sans aucun problème. Mais je vais me contenter de vous présenter l’épisode 1 qui résume à lui tout seul toute la quintessence de la série et surtout du personnage qu’est Cobra.

Tout commence avec la plantureuse Dominique, membre éminent de la police de l’espace, qui vient demander à Cobra de participer à un match afin de débusquer les pirates de l’espace qui sont toujours les premiers à mettre le nez dans les affaires louches. Or, qui dit sport très populaire et bien corrompu, dit argent sale et pègre. Mais le deal n’intéresse pas notre nonchalant héros qui préfère montrer tout l’étalage de son talent à la pratique du billard. Le tout en fumant un de ses éternels cigares et en sirotant un verre de vin ( ou de whisky ou de cognac c’est selon vos goûts). Classe… Mais lorsqu’on lui agite sous le nez une belle prime de deux millions si sa mission devait être couronnée de succès, il accepte sans sourciller. Moins classe… ou pas… Pour montrer qu’il est prêt à se mettre en besogne, il décoche un dernier coup de queue et la boule blanche vient atterrir en équilibre sur son verre posé au bord du billard. Re classe… Voilà pour l’intro, qui pose direct le personnage même si vous n’avez jamais vu l’un des épisodes précédents.

 

 

Cobra débarque alors sur la planète où se déroule le championnat, et à peine a-t il mis un pied dans les quartiers des joueurs de seconde zone qu’il est l’attention de tous. S’ensuit un petit bizutage sympathique durant lequel il intercepte une balle et la serre tellement fort que lorsqu’il la rend à son propriétaire, cette dernière se fend en deux en son milieu. Style… Lorsqu’on lui annonce ensuite que son prédécesseur, membre de la police de l’espace, est mort lors d’un entraînement des suites d’une nuque brisée, il ne trouve rien d’autre à faire que de s’endormir sur son couchage. Décontraction… Arrive ensuite son premier entraînement au cours duquel le capitaine de l’équipe C en personne le provoque en duel. Cobra se mange son coude en pleine face. Tout le monde se moque. Le bougre se relève et n’a pas une égratignure. Dans le même temps la tunique du capitaine se déchire tandis qu’il s’écroule sur le banc des remplaçants. On enchaîne alors directement sur LA scène de l’épisode. Le compagnon de chambrée de Cobra profite de son sommeil pour lui asséner, sueur au front, un grand coup de barre à mine sur le bras… gauche. La barre à mine, rencontrant le Psycho Gun de Cobra, se tort et le pauvre bougre croit alors avoir à faire avec un surhomme. Il s’agenouille devant Cobra, le suppliant de l’épargner et ce dernier, avec sa décontraction légendaire, lui tend un verre et lui sert un whisky. Génial… Le perso est résumé en une scène de trente secondes. On sait plus que jamais qui est Cobra, parangon de la coolitude badass ou de la badasserie cool, c’est au choix. Il va encore faire montre de ses qualités physiques lors d’une baston générale en cantine et enfin, il va être convoqué par le directeur. Première mission accomplie.

 

 

 

A partir de ce moment-là, Cobra va se frotter à l’équipe première, le top des joueurs de la division. Le directeur est sous son charme et lui propose d’intégrer cette équipe. Cobra y voit une belle aubaine de pourvoir se balader partout dans les infrastructures sans que personne ne lui demande de rendre des comptes et accepte. Mais c’est sans compter sur la jalousie de ses nouveaux coéquipiers qui ne voient pas d’un bon œil l’arrivée d’un joueur si talentueux dans leur rang. Surtout que Cobra, égal à lui même, n’hésite pas à les rabaisser et à les humilier à la première occasion, surtout devant les belles filles. Ce premier épisode s’achève avec un face à face avec le joueur vedette de l’équipe des Saxon rouges, le grand et redouté Dan Brad… suite au prochain épisode. Que vous devez à tout prix visionner ainsi que celui-ci, si vous ne les avez jamais vus. Il n’est jamais trop tard pour bien faire dit le proverbe et en plus, Cobra est une série qui a super bien vieilli. Alors courez (re)découvrir pourquoi Cobra finira par intégrer l’équipe Z, celle qui réunit les pires raclures et faignasses de la planète afin de défier les Saxons et comment il finira par mettre à jour le fameux trafic dont vous finirez par oublier totalement l’existence tant la partie de rugball qui va se dérouler sous vos yeux va vous subjuguer. Foi d’Otaku.

En plus, les épisodes en question (du 16 au 19) sont gratuits et dispos sur Youtube, tout comme l’intégralité de la série. Je vous laisse ici le lien vers ce fameux premier épisode. Enjoy…

Ayorsaint

8 comments

Julortk says:

Ha c’est malin, j’ai envie de le revoir maintenant.

ayorsaint says:

Mission accomplie dans ce cas 🤘

elcaballerodelcancer says:

J’adore cette nouvelle rubrique !! Ta description de notre corsaire de l’espace favori (n’en déplaise au fan de Harlock !!) est tout bonnement géniale… Tu résumes parfaitement la décontraction, l’assurance, la puissance et le magnétisme de dingue que ce mec peut avoir… Cet intermède sportif dans les aventures de Cobra est à savourer un whisky à la main et un cigare au bec (ou avec un chocolat chaud et une sucette, c’est selon!!)… Comme l’a commenté Julortk, ta mise en bouche donne envie de se refaire ce passage et pourquoi pas, la série en entier !! Merci Ayorsaint une nouvelle fois pour ce moment… Rugball for ever!!

ayorsaint says:

Tant mieux si la rubrique te plaît, il y a encore quelques numéros de prévus.
D’ailleurs si vous avez des idées de séquences, épisodes et arcs cultes que vous aimeriez voir traités, n’hésitez pas à le dire en commentaire.
Cela pourrait m’inspirer…

Nicko says:

Asgard, le combat Mime contre Shun/Ikki. Trois personnalités à mettre en lien avec la notion de famille. Tu sauras le faire bien mieux que moi et je prendrai un plaisir non-dissimulé à te lire <3

ayorsaint says:

Je voulais faire un papier sur l’arc Asgard entier comme étant le meilleur filer jamais créé puisque dépassant l’original sur bien des points…
Mais je peux axer la réflexion sur ce combat en particuliers ou faire deux papiers si je suis inspiré. On verra… en tout cas Asgard est bien prévu au programme.
En parlant de combat familial et de visions qui s’opposent Ikki/Shun VS Cyd/Bud est très intéressant à développer également cela dit.

ayorsaint says:

Et si on pondait un article à deux sur ce sujet mon bon ami ? On a aussi celui sur Gunnm en projet d’ailleurs…

Nicko says:

Ton message précédent mon Aurel illustre le fait que tes compétences en animés sont telles que je ne peux que te suivre dans n’importe quelle voie avec mes maigres connaissances 🙂 On se maile pour mettre en place un plan d’action.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *