The Bad Batch : analyse express de l’épisode 15 (final part. 1)

Le final de la saison 1 de The Bad Batch (oui une saison 2 a été confirmée par Disney) se compose de deux épisodes : 15 et 16.

On reprend donc avec la capture de Hunter et les réparations de fortune de la navette de la Clone Force 99. Et c’est le retour à Kamino qui occupe nos clones. Outre les magnifiques effets visuels, la bande-son est colle bien avec les thèmes de l’Attaque des clones. Omega sert enfin à quelque chose. Elle est bien entendu motrice pour retrouver Hunter avec lequel elle entretient une relation aussi forte qu’avec Wrecker et elle connaît parfaitement Tipoca City.

Hunter découvre que les Regs, les Clone Troopers traditionnels ont été remplacés par les nouveaux Stormtroopers dans leur belle armure à la McQuarrie. La confrontation entre Hunter et Crosshair manque singulièrement de punch (malgré un léger hommage au Retour du Jedi), mais les révélations sur la créations de clones défaillants (Omega et la CF99) apporte quelques éléments de contexte à la série. L’intrigue compense le manque de charisme de Hunter.

Cela fait un peu bizarre de voir trois types d’armures impériales dans l’épisode (Regs, TKs et les troupes d’élite de Crosshair), mais ça passe.

La conservation de droïdes sur Kamino surprend un chouia, même pour l’entraînement des clones. Le fait qu’il s’agisse vraisemblablement de prototypes de Dark Troopers renforce le sentiment « It’s a small world » qu’essaie d’entretenir la série et qui ne réussit pas du tout à convaincre.

Le renversement de situation qui suit n’étonne que par la révélation de Crosshair qui a suivi aveuglément les ordre bien qu’il avait déjà ôté sa puce inhibitrice. Cela n’empêche pas Hunter d’une nouvelle utiliser son rayon paralysant (il fonctionne encore ? je crois que la CF99 n’utilise son blaster que contre des droïdes, voilà un effet Disney qu’on avait pas dans les autres séries) et de croire en la rédemption de leur ancien camarade.

Malgré tout l’épisode finit sur une touche bien sombre avec le bombardement atmosphérique de Tipoca City par deux Venator commandés par le vice-amiral Rampart.

Décidément, cette série peine à me convaincre…

 

 

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *