Dossier Weyland-Yutani : Hot Toys MMS354 Alien Warrior 2.0

 

Aujourd’hui je vous propose, une fois n’est pas coutume, de découvrir un produit dérivé officiel issu de la licence Alien. Les représentations des différents xénomorphes sont pléthores sur le marché du jouet mais certaines firmes se détachent en proposant un travail d’excellence.

Il faut se tourner vers l’entreprise Hot Toys pour retrouver des créatures très fidèles à leurs déclinaisons cinématographiques et ce dans un format devenu classique : le 1/6. La société Hot Toys a fait d’énormes progrès techniques au fil des années en proposant notamment des versions 2.0 concernant certains modèles.

Les célèbres Aliens Warriors visibles dans le film Aliens, le retour de 1986 avaient connu leur déclinaison made in Hot Toys en 2007 avec une action figure qualitative mais dont la sculpture n’était pas parfaitement accurate. Cette version Alien Warrior MMS038 a également été commercialisée dans une édition spéciale « repaint » avec des couleurs marrons/ocres. Une chromatique qui évoque plutôt le xénomorphe d’Alien 3 ou encore ceux d’Alien, la résurrection.

L’année 2016 marquera la renaissance de l’Alien Warrior avec une nouvelle version Hot Toys quasi parfaite. Découvrons ensemble cette représentation upgradée du xénomorphe guerrier.

 

 

L’esthétique générale

Au premier coup d’œil, l’Alien Warrior MMS354 de chez Hot Toys semble à la fois très détaillé et beaucoup plus fidèle que son prédécesseur à la version cinématographique du monstre. En première instance, il faut souligner le soin apporté à la sculpture. On retrouve toutes les particularités physiques de l’Alien Warrior via notamment le style biomécanique caractéristique.

Second point notable, la chromatique. James Cameron a subtilement introduit dans son film de 1986, précisément pour les xénomorphes, une esthétique bleutée très réussie. On retrouve d’ailleurs cette couleur spécifique sur les différentes affiches du film (this time it’s war). L’Alien Warrior 2.0 de chez Hot Toys bénéficie d’un léger brush bleu métallisé absolument superbe, parfaitement raccord avec le thème précédemment évoqué.

 

 

Echelles et proportions

Si on examine un peu plus en détail l’Alien Warrior MMS354, notamment en termes de proportion, on constate là encore que le travail réalisé est d’excellente facture. Les excroissances dorsales tout comme la tête sont parfaitement à l’échelle. Seule la longueur des bras est peut-être un tout petit peu excessive. La taille importantes des mains accentue cet aspect. C’est un point anecdotique.

Afin d’évaluer grossièrement l’échelle de notre Alien Warrior, j’ai placé à ses côtés le custom d’Ellen Ripley MMS22 Alien Queen Battle. Pour rappel cette action figure a été réalisée au format 1/6 (environ 30cm). L’Alien Warrior 2.0 mesure quand à lui approximativement 35cm. Une taille honorable qui apporte un disproportion suffisante avec Ripley.

 

 

Action features et accessoires

L’Alien Warrior 2.0 de chez Hot Toys offre différentes possibilités concernant l’exposition. En première instance, deux éclats de « concentré d’acide à demi-solide » sont fournis afin de simuler des impacts de tirs. Le premier se clipse sur la cage thoracique de l’Alien Warrior grâce à un moulage de cette dernière. Le second est aimanté et peut adhérer sur les parties latérales de la tête. La texture et la couleur verte de ces impacts, presque fluorescente, sont de bonne facture. On aurait cependant préféré une teinte jaunâtre, plus fidèle à ce que l’on peut voir dans le film de 1986.

Un Alien sans sa seconde mâchoire interne n’est pas un Alien. Hot Toys a poussé le détail jusqu’à reproduire superbement celle-ci. Cerise sur le gâteau, cette mâchoire secondaire est fonctionnelle avec une extraction possible via un discret bouton-poussoir situé sous la tête de l’Alien Warrior.

La texture « latex » de la mâchoire principale, extensible, permet une ouverture de celle-ci sans articulations visibles. Attention cependant à ne pas laisser la position « mâchoire interne expulsée » trop longtemps en place car une déformation de la mâchoire principale pourrait apparaître. C’est d’ailleurs mentionné dans la notice.

 

 

D’une manière générale, les nombreux points d’articulations de l’action figure sont, pour la majorité, parfaitement dissimulés sous une « peau » caoutchouteuse assez qualitative. Le posing pourra cependant souffrir d’une certaine raideur. Une exposition de type « museum » est appropriée bien que du dynamisme puisse être généré en travaillant sur les amplitudes de mouvements.

Enfin le traditionnel stand, typique du format 1/6, est fourni avec l’Alien Warrior. Il reprend le mold de celui commercialisé avec l’Alien Big Chap Hot Toys MMS106 de 2009. Une tige de fixation a cependant été ajoutée pour une stabilité parfaite. La mention Alien Warrior a été sérigraphiée.

Le stand est parfaitement réussi, très détaillé, avec notamment le balisage de sécurité jaune et noir que l’on peut voir dans différentes séquences du film de 1986. En dernière instance, je souhaiterais préciser que la queue de notre Alien Warrior 2.0 est bendable. Le fil de fer moulé à l’intérieur permet différentes positions.

 

 

Epilogue

Avec cet Alien Warrior 2.0 de chez Hot Toys, nous sommes directement projetés dans la colonie de LV-426. C’est un quasi sans fautes qui supplante de très loin la version 2007.

Deux remarques pour conclure : attention à la relative fragilité de la « peau ». Les étirements et autres frottements peuvent endommager celle-ci.

Enfin un système d’éclairage par LED apporte une vraie plus-value à l’exposition. Je prendrai le temps dans une prochaine production de présenter différentes configurations lumineuses qui subliment le xénomorphe 2.0 de chez Hot Toys.

Je vous donne rendez-vous très bientôt afin de découvrir ensemble d’autres produits dérivés issus de la licence Alien. Cette production est dédiée à tous les amoureux des xénomorphes.

8 comments

DarthHellSpawn says:

Superbe pièce en effet, un peu raide sur les photos 😉
Merci pour cette review ^^

Nicko says:

Merci DarthHellSpawn pour ton message et ta lecture 🙂

Malheureusement il n’y a pas trop le choix si on veut à la fois exposer l’Alien Warrior sur son socle et éviter des altérations au niveau de la « peau ». Bon ça tombe bien, j’adore les poses « museum » 😉

Merci encore à toi.

jp says:

Review bien détaillée avec une chronologie des versions précédentes, et toujours un trait d’humour : « la queue de notre Alien Warrior 2.0 est bendable ». Sinon, à un moment j’ai cru que l’Alien avait un double attribut masculin, mais en fait c’est le support qui fait ça (au niveau de l’entrejambe sur les photos).

Nicko says:

Merci jp pour ta lecture et ton retour encourageant 🙂

L’humour est vital, surtout de nos jours. J’aime cette citation : « L’humour, c’est de l’idiotie intelligente ». J’essaye toujours dans mes travaux de faire des liens avec des sujets complémentaires ou annexes. Ces symétries sont capitales car elles génèrent des idées, des échanges possibles autour de thèmes qui nous rassemblent.

Si tu aimes la licence Alien jp, tu va être très gâté dans les prochaines semaines. J’ai écrit plusieurs analyses impliquant les quatre premiers films (de 1979 à 1997). Tu y découvriras des interprétations avec différentes grilles de lectures, des anecdotes de tournages ou encore des correspondances surprenantes.

Merci encore à toi pour ton soutien 🙂

Ryuzo says:

« La queue est bendable, le fil de fer moulé à l’intérieur permet différentes positions. »

Voilà une phrase pleine de philosophie, qui te vaudra de rentrer à l’académie de l’humour directement au conseil d’administration 😂🤣

Nicko says:

Lol

Pourtant je ne pensais pas à mal quand je l’ai écrite ! Bon, l’avantage c’est que c’est toi qui est président du conseil d’administration de l’humour. Du coup on pourra rire au quotidien ensemble ! 😂

« Pourtant je ne pensais pas à mal quand je l’ai écrite »

Pour une fois… C’est pas de bol !

Nicko says:

Lol 😛

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *