Hommage : Bill Gold, l’artiste aux 1000 affiches, nous a quittés

C’est un nouvel artiste immense qui vient de nous quitter le 20 mai dernier. Un illustrateur de talent dont probablement tout le monde connaît au moins une oeuvre sans savoir qu’il l’a créée.

Comme beaucoup d’artistes de sa génération, Bill Gold a commencé par la publicité. Mais contrairement à Matisse ou à « Big John » Buscema, il a fait ses premières armes d’illustrateur directement dans le secteur qui l’a rendu célèbre : l’affiche de cinéma.

Il est en effet embauché tout jeune, à 20 ans, comme artiste pour le département publicité de la Warner Bros en 1941 avant de créer en 1962 sa propre société Bill Gold Advertising.

On lui doit certaines des affiches les plus marquantes de l’histoire du cinéma populaire : Dirty Harry, Alien, Fame, Splash ou encore L’Exorciste. Tous les styles de films trouvaient leur expression sous ses pinceaux.

Parmi les affiches que nous retiendrons, citons Le Choc de Titans de Ray Harryhausen, Platoon d’Oliver Stone et Les Incorruptibles de Brian de Palma.

De Ridley Scott à Stanley Kubrick, en passant par Clint Eastwood, Elia Kazan et Alfred Hitchcock, on pourrait presque faire le tour de la cinémathèque idéale dans la galerie de ses oeuvres.

Avec la décès de Bill Gold, c’est une page de l’histoire du cinéma qui se tourne et nous rappelle que cette industrie a toujours fait travailler des artistes aux talents très variés sans lesquels l’expérience cinématographique ne serait pas vraiment ce qu’elle est.

 

Blaster
A suivre

2 comments

ayorsaint says:

Très instructif. Je savais pas qu’un seul et même bonhomme était derrière toutes ces affiches.
Respect bonhomme…

sith says:

Quel talent ! je pensais aussi, à tort, qu’il s’agissait de plusieurs artistes ou tout du moins d’une équipe.
Génial.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…