BattleChaser Nightwar, le renouveau du JRPG

La genèse

Avant d’aller plus loin prenons tout d’abord un instant pour revenir sur la genèse de ce titre.
Avril 1998, dans le monde du comics, un tout nouvel éditeur, Cliffhanger, et un titre, BattleChasers, font leur apparition.

A sa tête, un dessinateur hors pair, Joe Madureira. Un des tout premier à mélanger les styles americain et japonais de l’illustration. Un univers arcane-punk où certains canons sont remis en question.

Ici, Calibretto, le War Golem n’est pas une killing machine, mais un être sensible, proche de la nature.
Gully, personnage principal, est une jeune fille de neuf ans dotée de gants magiques capable de fendre des montagnes. Le succès sera immédiat comme l’Amérique sait en produire. En revanche, la série va connaitre une vie très mouvementée. 9 numéros seulement seront édités en 3 ans !! Loin du rythme du secteur, mais on est prêt à tout pardonner à M. Madureira du moment que l’on en prend plein les yeux à chaque numéro.

En 2001, énorme déception, Joe Madureira annonce qu’il se retire pour créer son label de jeu vidéo Vigil Games et laisse Guilly et ses fans orphelins sur un énorme cliffhanger.

Il nous reste plus qu’à glisser les numéros dans leur pochettes de plastique sous le lit.

Durant les 11 ans d’activité de Vigil Games, Joe Madureira sera le creative director de la franchise Darksiders qui aura un certain succès, où l’on reconnait aisément le style de l’artiste.

Racheté par THQ, le studio ne survivra pas à la faillite de leur bienfaiteur en 2012.

Mais déjà en 2005, Joe Madureira disait :

Battle Chasers est «l’une de ces choses auxquelles je pense par moment, et ça m’ennuie de ne pas l’avoir achevée… J’aimerais le faire un jour, mais ce n’est vraiment pas pour tout de suite

Alors, lorsque en mai 2015, le site américain Polygon annonce le retour de la franchise sous forme de jeu vidéo, c’est la confirmation d’un regret que l’on souhaite effacer et une demi-surprise quant au choix du medium.

La campagne Kickstarter

Possédant une large base de fans fidèles et conquis, le choix du financement participatif n’en était que plus évident.

Les pledges sont vite atteints, la campagne devient un véritable succès et le 10 octobre 2015, 856 354 $ seront collectés grâce à 14 175 contributeurs. De mai 2015 à septembre 2017, Airship Syndicate, label nouvellement créé pour l’occasion, va distiller au goutte à goutte l’avancée du projet avec quelques moments de silence inquiétants.

Tout rentrera dans l’ordre quand arrivent les premières vidéos du jeu lors de la PAX East.

Les premiers retours sont très positifs et permettent d’espérer un très bon titre à plusieurs égards.

Le jeu fait aussi son show à l’E3 en juillet 2017 et récolte deux nominations de prestige :

– Meilleur RPG de l’E3 par IGN,
– Game Critics Award pour meilleur RPG.

Le 5 septembre 2017, Airship Syndicate annonce la release de la beta.

Kaisus
Les derniers articles par Kaisus (tout voir)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *