FulgurAnime Mini : X-Or, le shérif de l’espace Metal hero

Ayorsaint, ta rubrique c’est FulgurAnime ! Anime !!! X-Or c’est pas un anime !!!!! Oui je sais les gars, calmez-vous. Déjà FulgurAnime ça parle d’anime mais aussi de tout ce qui touche de près ou de loin au Japon. Et puis c’est ma rubrique je fais ce que je veux… (oups pardon Blaster). Et enfin, FulgurAnime ça parle de ce qui nous fait vibrer aujourd’hui mais aussi de ce qui nous a fait vibrer quand on était pas plus haut que trois pommes. Et X-Or, on peut dire que j’en garde un sacré souvenir alors que j’avais entre quatre et cinq ans seulement. Mais je me revois encore sur le balcon chez mes grands parents avec la casquette de mon père enfoncée devant le visage, voyant à peine à travers et une grande cuillère en bois dans les mains pour figurer le masque et l’épée de mon héros favori de l’époque (avec Musclor bien entendu).

La série

Elle nous raconte l’histoire d’un homme qui protège la Terre des envahisseurs extra terrestres. Quelle originalité ! Pour ce faire, il peut se vêtir de son scaphandre de combat en quelques millièmes de secondes. Mais revoyons la scène au ralenti… Génial. Frissons garantis quarante ans plus tard. X-Or vient de prendre la place de Gordan et les C-Rex n’ont qu’à bien se tenir. Car notre héros de métal a tout un éventail de techniques et gadgets en tout genre pour venir à bout de cette racaille de l’espace. Lasers en tout genre (Plutonolaser et Rayon Laséro-Z), vision infra rouge (visualoscope), bouclier protecteur (écran cybéro-magnétique) et bien sûr sa fidèle épée surgissant comme par magie de sont poing gauche : la lasero lame qui donnera le coup de grâce à la plupart des big boss. Car chaque épisode comporte son boss de fin et fonctionne globalement avec la même structure. Gordan est tranquille dans son ranch, les C-Rex font du grabuge, il part enquêter, les débusque, se débarrasse du menu fretin puis galère un peu plus contre le boss qui a des pouvoirs supplémentaires. Il fait alors appel à son side car volant rouge métallisé (Rollersky) afin de poursuivre le boss dans le trou noir, sorte de dimension parallèle créée par les C-Rex. Il doit alors y affronter une ribambelle de vaisseaux spatiaux et le boss devenu immense entre temps. Il fait alors appel à son tank de combat (Molotox, pour les mots de ventre) ou à son dragon de métal (Morox, pour les maux de tête). Ce dragon bleu me subjuguait totalement à chaque apparition. X-Or se tenait fièrement sur le bout de son museau et plus rien ne pouvait lui résister. Bon voilà, ça c’est pour l’aspect nostalgie mais vous lisez pas FulgurAnime pour me voir débiter mes vieux souvenirs (à part Nicko;)). Vous, c’est la technique qui vous préoccupe car vous êtes la crème des lecteurs, je le sais bien (à part Nicko;)).

Au Japon, X-Or, c’est Gavan. Et contrairement à la France où l’on ne connaît quasiment que lui (San Ku Kaï était passé par là un peu avant, à peu près dans le même genre), au pays du soleil levant, il a tout un tas de petits copains. On les appelle les metal heroes. Et Dieu sait qu’ils sont très, très populaires. La série est réalisée en 1982 par Hattori Kazuyazu et Toshiaki Kobayashi (merci Wiki…) pour la Toei Company et compte 44 épisodes. En France, elle arrivera peu de temps après, le 26 octobre 1983 dans Récré A2. Je ne vous parle plus que ça du scénario que j’ai déjà un peu abordé avec un ton moqueur plus haut car il n’est guère étoffé. Par contre, je me dois de m’attarder avec respect sur les acteurs ou plutôt sur l’Acteur principal avec une grand A : monsieur Kenji Oba. Légende vivante du genre metal heroes. Les mitaines de cuir noires et le blouson marron ainsi que les bottes sur pantalon blanc immaculé, c’est lui ! Il fut en son temps l’élève du non moins célèbre et reconnu Sonny Chiba (Hattori Hanzo dans Kill Bill) et fera ses gammes dans San Ku Kaï justement, mais c’est avec son rôle de Gavan qu’il deviendra mondialement connu et reconnu. La série va pulvériser les scores d’audience et l’on n’avait plus vu ça depuis Ultraman ou Kamen Raider. Elle aura droit à deux suites : Sharivan (le rouge) et Capitaine Sheider (le bleu). Pour la petite anecdote sympa que j’ai découverte en écrivant cet article, Gavan est la traduction littéral de Gabin en japonais. Référence à Jean Gabin, très apprécié sur l’archipel.

Le générique

X-Or ! Le shérif, shérif de l’espace ! X-or ! Son domaine… c’est notre galaxiiiie ! Les premières notes aigues et métalliques sont reconnaissables entre milles et me foutent une putain de chaire de poule à chaque fois que je les entends. Zooms sur X-or qui se retourne en plusieurs fois… La voix de la choriste est énorme également et les paroles écrites par Antoine de Caunes (encore lui après ) et chantées par Jean-Pierre Savelli résonnent dans toutes les têtes. Vous êtes obligés d’aller le regarder maintenant… Avouez ! Et puis vous passeriez à côté de la mythique Suzuki Sj 410rouge décapotable, ce serait trop dommage.

Le mot de la fin

Évidemment, il y a deux manières d’appréhender cette série aujourd’hui. Soit par le prisme de la qualité pure et en la comparant à ce qui se fait de nos jours ou alors par le prisme de la nostalgie. Et il va sans dire que seul le deuxième pourra vous faire vibrer et tenir sur la longueur. Mais ne comptez pas sur moi pour cracher dans cette si bonne soupe qui a bercé mon enfance, ce n’est pas mon genre, c’est même tout le contraire, vous avez appris à me connaître depuis le temps…

Tellement heureux d’avoir pu aborder ici l’une de mes plus grosses Madeleine de Proust. Merci FulguroPop.

Le cadeau figurines de chez Tamashii Nations

Ayorsaint

21 comments

Je me rappelle aussi de Spectreman, mais X-Or est sans conteste le Metal Hero de mon enfance. Merci Ayorsaint pour cette madeleine de Proust partagée.

ayorsaint says:

Alors je ne connaissais pas du tout spectreman. Tu viens de me faire découvrir un truc 😉

Cobra083 says:

Moi c’est le générique qui m’a marqué, beaucoup moins la série car en 83 j’avais 9 ans et les grosses ficelles de production avec les fermetures éclairs à peine dissimulées et les mimiques surjouées … c’était plus pour moi. Néanmoins le X-OR tout métallisé était bien classe. Et je rebondis sur le rappel de Blaster avec Spectreman qui lui m’a émerveillé pendant un bon petit moment, il a précéde X-OR effectivement mais peu de monde s’en rappelle, un bon gros délire basé sur des monstres générés par notre propre pollution.

Merci Ayorsaint pour ce partage de qualité !

ayorsaint says:

De rien de rien. Tu avais l’oeil à 9 ans pour voir les fermetures éclairs, moi j’y ai jamais fait gaffe… j’ai pas les yeux en face des trous 🤪
Le générique est d’anthologie c’est certain.
Quand à la pollution et l’écologie c’est un thème récurrent dans les productions japonaises.

MacGivre says:

Idem, j’étais tout petit, mais les costumes étaient plus que visibles il me semble que dans un épisode,on voyait la “cagoule” se séparer du costume ^^
Mais ça ne m’empêchait pas de rêver jouer au milieu de ces maquettes où ils se battaient :p

ayorsaint says:

Merci pour le com MacGivre. Vous avez vraiment des vons yeux les mecs j’ai jamais fait gaffe à ça minot

X-Or et les métal héros ont marqué mon enfance comme les sentai. Je n’ai pu voir la fin (ainsi que les saisons suivantes) qu’il y a peu d’années.
Gavan reste mon préféré puis Sharivan pour enfin conclure sur Captain Sheider, finalement dans l’ordre de parution.
Le film les regroupant ne m’avait pas emballé.

Pour ceux qui voudraient plus “actuels” le film de 2012 Gavan le film est sympa à voir, on y suit l’ancien Gavan passer le flambeau à un nouveau.
Suivra 3 films sur les “nouveaux” shériff Uchuu Keiji NEXT GENERATION (Gavan, Sharivan et Captain Sheider) sont moins intéressants voir même oubliable.
On trouve aussi des crossover avec des Sentai, Kamen Rider …

Sortant du lot de tout cela, Kaizoku Sentai Gokaiger vs. Uchuu Keiji Gavan: The Movie

En parlant MetalHero je regrette tellement que Bandai n’est pas continué les SHFiguarts, Jiban, Giraya où êtes vous ? Au moins on a eu droit à Winspector.

ayorsaint says:

Merci pour tous les compléments sur les films. J’en ai vu un mais ça ne m’a pas fait le même même effet que dans mes souvenirs. Parfois il est bon de se rappeler les choses comme elles étaient au bon vieux temps sans chercher à les exhumer je crois.
J’aimerais beaucoup voir des figuarts Jiraya. Les jouets vintage étaient incroyables avec leur corps mou collant et l’armure en plastique par dessus. Impossible d’en conserver en loose à cause de la poussière qui faisait pourrir le corps qui finissait en petits morceaux… mais c’était drôlement fun comme principe. J’aimais assez la série je trouvais les persos très classes et j’avais une passion pour les ninjas.

Quelques millièmes de secondes???
Non, mais je sais que tu es fan du bonhomme mais quand même; il n’est pas si fort que ça! X-Or a besoin de 5 centièmes de secondes pour se retrouver dans son scaphandre de combat! Tout le monde sait ça!

Mais tu as raison, X-Or était un sacré morceau à l’époque – je me souviens que j’avais le déguisement avec un masque, le plastron et l’épée (et c’était trop la classe). D’ailleurs quand je regarde sur le net, je ne vois qu’une panoplie aux couleurs rouge et or, et je me dis que ce n’est pas possible que ce soit celui-là. Je sais que les souvenirs sont peu fiables mais quand même, mon costume était gris argent quoi!

En tout cas, je ne sais pas si c’est la nostalgie ou pas, mais je trouve que X-Or n’a pas si mal vieilli et c’est assez facile d’en regarder un épisode par ci par là. Et la S.H. Figuarts de X-Or est sans doute une de figurines préférées parmi celles qui habitent chez moi!

Pour le générique, au-delà de ses qualités, il nous a aussi particulièrement marqué puisqu’on en entendait régulièrement le refrain et quelques notes dans chaque épisode. Donc forcément, ça rentre un peu dans la tête! (bon, la palme sur ce coup là revient au générique de Capitaine Flam qu’on devait entendre plus d’une demie douzaine de fois à chaque épisode!)

Ah, et pour ceux qui seraient passés à côté : Jean-Pierre Savelli = Peter de Peter & Sloane 😉

ayorsaint says:

5 centièmes c’est évidemment toi qui a raison TomTom. Merci pour la précision pleine d’humour 🤟

elcaballerodelcancer says:

“Spectreman… Spectreman… Spectreman… Plus rapide qu’un missile… Audacieux, inflexible… Mystérieux et invincible… Spectreman… Spectreman… Sans peur, il traque, la pollution qui attaque, les hommes-singes qui contre-attaquent… Spectreman!!” Merci pour la dose de rappel, Blaster!!

Génial l’article!! Un FulgurAnime peut-être mini mais bourré d’infos!! Et Kenji Oba!! Quel charisme!! Merci pour ces souvenirs et ce partage, Ayorsaint!!

ps: n’oublions pas Spielvan!!
psbis: Molotox et Morox… MDR!!

ayorsaint says:

Spielvan était classe aussi mais pas autant quand même. Et puis Kenji Oba est au dessus des autres. Une gueule sans pareil.

ortk says:

J’ai 4-5 ans, c’est mon premier métal héros, je l’adorais. Je crois que j’ai eu un masque de carnaval à son effigie.
Aujourd’hui, j’en garde un bon souvenir et il fait parti de ces personnages emblématiques que je recherche en figurine. J’ai raté la figuart, je l’aurais un jour prochain.

ayorsaint says:

On la trouve fréquemment sur le bon coin l’ami et pour 60 70 euros

KissFan says:

Merci pour cette rétrospective sur X-Or. C’est assurément le premier héros de mon enfance. Certaines séquences étaient frissonnantes (l’immeuble mangeur d’hommes, l’ambiance gothique autour du C-Rex araignée, l’influence des films de zombies dans l’épisode Drame à l’école, etc …). En octobre 1983, j’avais 5 ans 1/2! J’adorais la chorégraphie des combats, et je pense pas avoir vu un seul acteur de série live japonaise aussi convaincant que Kenji Oba, tant comme athlète adepte d’arts martiaux que comme comédien à part entière. J’ai le souvenir des jouets en magasin, mais je n’en ai fait aucune commande à Noël. Ils apparaissent par exemple dans le catalogue de Noël 1985 de La Redoute, mais cette année là était marquée du sceau des Maîtres de l’Univers, la référence en matière de programme manichéen. C’est en effet pour moi le problème de la ligne de jouets X-Or: il manque les C-Rex. Davantage que Morox ou même le Roller-Sky, j’aurais aimé voir dans les rayons jouets, un playset de la salle de Don Horror (Lou IB-BMX-11 en version française, l’orthographe varie souvent), ainsi que K-Rex, ou les Starex, etc … Mais Bandaï a donné la priorité à l’arsenal de véhicules de X-Or. Dommage pour moi. Les jouets ont quand même bonne réputation notamment grâce à la présence élevée de die-cast.

ayorsaint says:

Je veux me refaire des épisodes mais je galère à trouver de la bonne qualité.
Une figuarts de K-Rex aurait de la gueule c’est clair.

KissFan says:

La série est dispo en DVD depuis longtemps. N’hésite pas, le coffret est de bel qualité. Quand X-Or est sorti en cassette vidéo dans la deuxième moitié des années 90, je n’attendais qu’une chose que chaque cassette vendue au prix moyen de 100 francs fasse l’objet d’une édition en coffret pour que le prix baisse. Au bout de quelques mois, la première partie de X-Or était bel et bien dispo en coffret, un an après environ, hop, la seconde partie dispo à son tour en coffret. A chaque fois acheté dans la foulée, à l’occasion deux Noël de suite! Du bonheur!

ayorsaint says:

Noël est la bientôt je vais y penser 👍

Anis says:

X-or est la série la plus crédible par excellence et me suis rendu compte que je préférait plus Gordan en civil qu’en scaphandre je me suis bien consolé avec la figurine de x-or que je voulais vraiment parce que la ré édition que j’ai acheté est plus crédible que certaine figurines vintage.

Epok says:

Vous avez oublié Metalder, il était aussi badass qu’X-Or. Il n’hésite pas à mettre la main dans le cambouis (corps des méchants transpercés).
Sinon les petites blagues d’X-Or étaient sympa aujourd’hui avec le recul un peu moins.
Metalder, Metalder, il n’est pas de chair ni de sang.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *