House of the Dragon – Episode 8 (S01E08) : séance de rattrapage

Alleluia, il se passe enfin quelque chose d’intéressant (à mes yeux, tout ceci est fortement subjectif) dans House of the Dragon ! Le prequel de Game of Thrones ne m’avait pas du tout convaincu jusqu’ici en raison du manque d’enjeu et d’une possibilité ultra limitée d’identification aux personnages. Avec l’épisode 8, je crois bien que la malédiction est levée.

On a droit à un nouveau bond temporel. C’est quoi ? Le troisième ou le quatrième ? Je trouve dingue qu’avec autant de passages en avance rapide, les showrunners ne soient pas totalement capables de sortir des trucs palpitants pour remplir leurs épisodes.

Bref, les enfants Targaryen/Velaryon ont grandi et Corlys est mourant après une nouvelle guerre dans les Degrés contre la Triarchie. Du coup la succession sur son trône revient sur le tapis et son propre frère entend en profiter aux dépens de Lucerys, le deuxième fils adultérin de Rhaenyra. Depuis son remariage avec son oncle Daemon, elle a enfanté deux marmots et est encore enceinte. Un personnage curieux, moins univoque que je ‘avais cru, cette Rhaenyra.

Ce conflit, c’est donc au roi de le trancher et tout ce beau monde se rend à Kings Landing pour le jugement. On découvre que Viserys considérablement affaibli par la maladie et le remède que les mestres lui administrent (notamment les opiacés) est sous la coupe de sa femme et du père de celle-ci qui fait office de Main du roi. Les emblèmes Targaryen ont été remplacés par les étoiles à 7 branches de la religion importée de Valyria. Rappelez-vous que la piété était déjà un argument politique qui a échappé à ses promoteurs dans Games of Thrones. Alicent gouverne avec son père Otto Hightower et cela ne plaît ni à l’héritière du trône ni à son époux, frère du roi.

L’opposition entre les différentes branches Targaryen représentées par trois femmes Rhaenys, Rhaenyra et Alicent semble être entre les mains de fils cadets. En effet, ce sont eux qui déclenchent et résolvent toutes les hostilités dans cet épisode. Vaemond Velaryon, Daemon Targaryen, Aemond Targaryen et Lucerys Velaryon. Une brochette de princes puinés.

Quand Rhaenys finalement fait alliance avec Rhaenyra (littéralement en mariant les petites-filles de la première avec les fils de la seconde) contre Vaemond, ce dernier s’emporte devant la cour et couvre d’insulte Rhaenyra et ses enfants. Daemon lui tranche la tête, pas le cou, la tête, à coup d’épée en acier valyrien. Le trône de Lucerys est désormais assuré. Enfin si ses oncles n’y trouvent rien à redire car en matière de puinés on sent que ça chauffe de ce côté là aussi de la famille. Aemond, une nouvelle fois moquée par Lucerys lors du dîner se livre dans un discours à des allusions très peu subtiles sur l’ascendance de ses neveux. Les quatre enfants Targaryen/Velaryon sont de nouveau aux prises et une nouvelle fois Daemon s’interpose physiquement.

Il faut voir ce prince, Aemond comme le prochain antagoniste de la série. Sa jalousie, sa témérité, son courage (le gamin a dompté seul et volé un dragon) et son talent pour les armes, le distinguent nettement de son abruti de frère quintessence de la consanguinité, débauché et marié à sa propre soeur simplette. Je ne peux que louer le casting pour ce personnage, l’acteur jeune adulte, Ewan Mitchel, est parfait et son visage est l’incarnation du prince Targaryen. Le parallèle avec Daemon (outre l’anagramme de leurs prénoms) est évident et j’ai enfin hâte de connaître la suite.

 

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Star Wars Acolyte & Ahsoha, de nouveaux jouets Hasbro

Hasbro a annoncé plein de nouvelles références pour ses trois gammes Star Wars : rétro,…

Critique sans spoiler de SOS Fantômes : la menace de glace

On se penche aujourd’hui sur le dernier film de la franchise Ghostbusters : SOS Fantômes,…

FulguroPop est triste : Hommage à Akira Toriyama

Il est des articles qu’on aimerait ne jamais devoir écrire. Il est des articles que…