S.H.FIGUARTS DRAGON BALL : Review Bulma

Le contexte
Cette figurine est très particulière dans la gamme en ce sens où elle ne correspond à aucun moment de l’anime ou du manga. En effet, à aucun moment vous ne verrez Bulma habillée de la sorte dans Dragon Ball. Alors du coup, que fait-elle là ? En réalité, elle est la reproduction plastique d’un artwork de maître Toriyama qui illustrait le volume 10 des recueils des aventures de nos amis paru au Japon le 15 novembre 1987 avec en fond une moto cross comme toujours très stylisée avec Toriyama. Dessiner des véhicules existants ou imaginaires était sa grande passion et il faut dire qu’il excellait là-dedans. Cet artwork resservira ensuite pour les couvertures françaises du manga que ce soit la première édition Glénat avec le sens de lecture français ce qui fut une sacrée erreur à l’époque (tome 13) ou la réédition plus récente du même éditeur avec le sens de lecture japonais, des couvertures et une traduction plus respectueuse de l’originale (tome 10 comme pour la Japon cette fois).

Ce choix est tellement judicieux tant Bulma pue la classe comme ça. Je me demande même comment elle n’a jamais finit par se retrouver ainsi attifée dans le manga, pour défier l’armée du red ribon par exemple… Toriyama aurait alors pu la faire chevaucher un engin dont il a le secret pour le plus grand bonheur de tous.
Concernant son nom, il se prononce Blouma au Japon et Bloomer aux USA et désigne une sorte de culotte bouffante assez moche. Alors que les Saiyens ont tous un nom de légume, les membres de la famille de Bulma portent tous un nom de sous vêtement : sa fille s’appelle Bra (soutien gorge) et Trunks signifie « caleçon » mais également « tronc » pour faire moitié végétal en digne fils de son père.
Tout comme Goku, le anti-héros par excellence au début du manga, Bulma, en tant qu’héroïne malmenée se pose là. Elle est égocentrique, intéressée, colérique, et va profiter de Goku à la moindre occasion : on a vu mieux pour faire rêver non ? Et pourtant, le lecteur finira par s’attacher à elle comme à tous les autres personnages bouleversant les codes du manga d’art martiaux à l’époque.

 

Le packaging
L’un des plus petits de la gamme, peut être même le plus petit si je ne dis pas de bêtise. Chouette photo au recto. Figurine, visages, dragon radar et la dragon ball apparents dans l’insert. Au recto, les photos sont un peu trop petites pour être bien mises en valeur. Dommage car elles sont réussies…
Désolé pour les photos de l’article, notre boîte est endommagée mais la promo Micromania était trop belle pour qu’on la laisse dans son bac (les salauds, on met pas une figuarts dans un bac…)

 

La figurine
Après 10 ans d’existence elle n’est que la deuxième représentante de la gente féminine (non Whis ne compte pas…). C’est peu, voir trop peu… où sont Chichi, Videl et Lunch (elle arrive!!!!) ? Tamashii, si tu me lis… (oui ils m’ont lu avant même la parution quand l’article était encore sur mon ordi bien au chaud)
Esthétiquement, elle est magnifique. En la mettant dans la même position que sur l’artwork abordé dans la partie précédente, et en l’exposant à côté du manga, c’est bluffant de ressemblance. L’aspect global ne souffre aucun défaut et se permet même des détails forts sympathiques : le pansement, les inscriptions, tout y est. Les proportions générales sont vraiment parfaites. Sans rire, les courbes de la demoiselle sont bien présentes là où il faut, sans jamais être exagérées comme c’est parfois le cas avec les figurines féminines. Un vrai sans faute, merci Bandaï d’avoir respecté Bulma comme il se devait.

Concernant les visages, trois sont fournis : le basique souriant, le « regard de côté » souriant et le « clin d’œil » souriant. Dans les trois cas, un regard et un sourire malicieux qui font mouche. Tous très réussis mais j’aurais bien aimé un quatrième un peu plus original, genre grimace, ou énervée après une énième grivoiserie de l’ami Kame Sennin.
Au niveau des mains gantées on a un poing fermé, deux mains ouvertes, une main doigts tendus, une main index qui montre, une main pour tenir le « machine gun » sur le dessus, une autre pour tirer avec index sur la gâchette (du plus bel effet), une pour tenir le dragon radar avec picot dans la paume et enfin la main qui fait plaisir selon moi : celle avec laquelle Bulma réajuste ses gants au poignet (voir photo).
Donc rien à redire à ce niveau là, on est gâtés.


On trouve en plus de tout ça, un « machine gun » très bien réalisé pour coller avec l’artwork, le dragon radar qui se fixe avec un picot sur une des mains et qui est nickel et une dragon ball comme à chaque fois dans la « gamme enfant ». Elle a 5 étoiles, c’est celle que Bulma possède au tout début de l’aventure lors de sa rencontre avec Goku. Je termine avec le masque de moto cher à Toriyama, il est tellement stylé qu’on en vient à regretter qu’il ne puisse pas s’adapter sur le visage de la belle d’une façon ou d’une autre… ok je suis un peu trop gourmand sur ce coup-là.
Pour la « posabilité » et les articulations, rien à redire, si ce n’est l ‘épaulette droite qui limite un peu certains mouvements mais elle est tellement bien réalisée qu’on le lui pardonne aisément. La figurine tient bien debout, pas besoin de stand quelque soit la position.

A signaler pour finir qu’une édition spéciale « event exclusive» cheveux violets et tenue plus foncée est sortie pour être totalement accurate avec l’artwork. On pourra lui préférer celle-ci avec ses cheveux turquoises comme dans l’anime… ou pas. Franchement, j’adore les deux.

Le coin custom
Pas grand chose à signaler à ce niveau là, juste qu’on aime bien l’exposer avec une moto « made in Marocco ». Vous savez les motos de fabrication artisanale, avec une canette de bière. Vous en pensez quoi ? Elle ressemble vaguement à celle de l’artwork non ?

Verdict
Pour tous les amoureux de Dragon Ball « enfant », des artworks de Toriyama et de Dragon Ball en général, on ne peut pas passer à côté de cette figurine. Bulma est vraiment bien trop classe dans cette tenue et puis j’adore les couettes, que voulez vous…
Reste plus qu’à espérer un beau véhicule pour l’accompagner un jour ou l’autre, lui aussi tiré des artworks de maître Toriyama. Pourquoi pas la fameuse moto cross ? La moto blanche qui va avec « Bulma robe rose » et qu’elle utilise au début du manga sort bientôt donc on peut toujours rêver non ?

Je finis avec les remerciements habituels pour mon fils qui participe aux poses, dont celle de la couverture savamment reproduite. Et bien entendu, Dragon Ball… C’EST LA VIE !!!

Ayorsaint

10 comments

Merci pour la présentation de la première sortie de Bulma en S.H.Figuarts ;
Mon plus grand regret pour cette figurine ce sont les expressions de visage…
Une fille ça ne fait pas que sourire, et encore moins Bulma quand on connait l’énergumène.

ayorsaint says:

Merci pour ton commentaire Manoix. En plus ce que tu dis est extrêmement pertinent. Ils ont rattrapé l’erreur avec la seconde version qui a un visage énervé en mode manga. Mais pour celle là j’aurais bien pris un visage dents serrées pour des poses avec le gun. N’hésite pas à venir échanger c’est toujours super enrichissant 😉

ortk says:

Super revue. J’ai cette figurine et elle est tellement sympa qu’elle fait partie de mes favorites à photographier.
Ayant les 2 Bulma, les visages de la 2ème Bulma ne s’adaptent pas à celle ci. Enfin, pas parfaitement, il y a un petit jeu a cause des coiffures si vous êtes perfectionnistes.
Les 2 copines :
https://www.instagram.com/p/B9kUuSnIzq8/?igshid=7nd20n6odrou

Une scène connue :
https://www.instagram.com/p/B8rlbMroZPG/?igshid=1uq7nrb64ji5q

ayorsaint says:

La photo des deux copines est sympa mais alors l’autre est carrément d’anthologie. Un grand merci pour ton commentaire et la précision sur les visages qui est super importante pour les gens qui aiment intervertir les visages et les têtes, je fais partie de ceux là.

ortk says:

De rien, désormais, j’attends la sortie de sa moto avec impatience.

J’ai une motocross verte au 1/12 qui irait bien avec, si jamais quelqu’un se sent d’humeur généreuse pour cette SHF xD

elcaballerodelcancer says:

Review géniale avec une très intéressante mise en contexte!!! Superbe figurine… Elle est vraiment splendide!! La moto est top, vraiment originale et ne dépare pas l’ensemble !! Il est temps de sortir quelques véhicules pour agrémenter tout ça (et pourquoi pas quelques créatures Toriyamaesque style dino), n’est-ce pas Tamashii?. Bravo au fiston pour la mise en position des figouzes, du grand art!!! Merci beaucoup pour cet article et pour les tofs!!!

ayorsaint says:

Merci pour ce commentaire très encourageant comme toujours. Ravis de procurer du plaisir si possible… J’avoue que la dernière photo du fils est géniale 👍
Concernant ta proposition pour les véhicules cela pourrait bien être le cas étant donné que la moto de bulma des premiers chapitres va sortir… quand aux bestioles « Toriyamesques » mon dieu ce serait fabuleux. Et que dire d’un mecha armée du ruban rouge par exemple ?

Ryuzo says:

Une figurine magnifique au possible qui visuellement passe merveilleusement bien. Un grand bravo à toi pour la rédaction, et au minot pour les poses 👏👏👏.

ayorsaint says:

Oui une grande réussite de la gamme à n’en pas douter.
Merci pour le minot 🧒

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

GIJoe 50th Anniversary : Review Low-Light & Night Viper 2pack

Aujourd’hui on fait un petit voyage dans le temps. Je vous propose de découvrir des…

Marvel Legends Hasbro Pulse Live stream du 17 juin 2024

Grosse série d’annonces pour le livestream d’Hasbro Pulse ce lundi. Marvel Legends Deluxe Odin Marvel…

Actu Toys : SDCC, Street Fighter, Alf, Batman, Wolverine…

A l’approche de l’été, l’actu toys se remplit des exclu annoncées pour les différentes conventions…