A première vue : Comment Transformers a influencé le film G.I.Joe

Les liens entre G.I.Joe et Transformers sont nombreux, les cross-overs et les clins d’œil abondent dans les comics et les jouets, mais je voudrais évoquer aujourd’hui l’exemple du retour d’expérience du film animé Transformers qui a profondément impacté la post production de celui consacré à G.I.Joe !

Au milieu des années 80, le cinéma d’animation traversant une période plutôt creuse et faiblement qualitative, Hasbro en profite pour charger Sunbow (le studio qui réalise ses séries animées) de produire 3 longs métrages sur Transformers, G.I.Joe et Mon Petit Poney. Les délais de production conduisent Hasbro à miser plutôt sur Transformers et fait sortir le film G.I.Joe en vidéo, avec l’idée de l’adapter en mini-série pour la télévision.

 

En  1987 donc, Hasbro sort un long métrage d’animation Transformers renommé chez nous La Guerre des robots et qu’on trouve facilement en DVD ou BluRay. Le film provoque la consternation des fans en mettant en scène (attention spoiler) la mort d’Optimus Prime.

Du coup, ça coince chez Hasbro qui se rend compte de ce qu’on appelait pas encore à l’époque un bad buzz. Tant est si bien que la vive réaction des spectateurs provoque une conséquence inattendue : la réécriture d’un autre film d’animation pour l’autre licence phare de Hasbro à l’époque : G.I.Joe ! Cet épisode est narré par Buzz Dixon (le scénariste d’une partie des dessins-animés G.I.Joe) dans une interview à JoeHeadquarters (le site n’existe plus, mais l’interview est archivée en ligne).

En effet, le film était censé montrer la mort de Duke, mais pour éviter de revivre l’expérience Transformers, Hasbro a décidé de changer les dialogues. Duke est censé tomber dans le coma. A la fin du film, un ligne de dialogue a même été ajoutée, chose assez facile quand il s’agit de doubler un dessin-animé, pour informer les spectateurs sur le sort de Duke qui venait de sortir du coma.

Pourtant tout était prévu pour faire disparaître le sous-officier des écrans radar de G.I.Joe : son remplaçant avait même été introduit dans le film. En effet, le lieutenant Falcon, son demi-frère, devait prendre sa place dans la série TV sur laquelle déboucherait le film et dans laquelle Duke ne serait plus présent. Malheureusement, Sunbow perdit le DA au profit de DIC qui a produit deux saisons pas vraiment mémorables entre 1989 et 1992.

Entre le besoin d’utiliser les nouveaux chara designs et la nécessité de faire le lien avec le film de 1987, DIC rate son coup. L’animation n’a jamais été de super qualité ni les histoires d’un génie narratif, mais l’essoufflement de la licence se fait sentir. Les histoires personnelles et la tentative de puiser dans certains détails des comics Marvel minent une série d’action où l’on se prend à se demander ce que fait ce Cobra Commander, mi-homme mi-serpent dans l’armure de la figurine V3. Mais ça c’est déjà une autre histoire.

 

En attendant si vous voulez voir le film G.I.Joe, le BluRay zone 1 est dispo sur Amazon.

Et on trouve parfois le DVD zone 2 d’occasion.

 

Blaster
A suivre

8 comments

Nicko says:

Merci pour cet éclairage très intéressant.

jp says:

Ca fait de sacrées anecdotes. Sacré retour vers le futur Doc. Etant donné qu’internet n’existait pas, je me demande comment Hasbro a obtenu ce retour. Par la presse ciné et des lettres de fans je pense. Merci pour les infos et les explications. Ca expliquerait ce que Magnus explique dans une vidéo pour le transformers 5 et la mort d’un des persos qui a été réécrite pour ne pas refaire un bad buz.

Oui, à l’époque le buzz se mesure par le courrier et les appels au siège (probablement du studio et de Hasbro).
Je vous invite à lire l’interview en lien dans l’article c’est super intéressant.

Ryuzo says:

Excellent dossier 👌☝️.

elcaballerodelcancer says:

Quand on voit à l’heure actuelle l’influence que la toile peut avoir sur le processus de création d’une œuvre (design de Sonic, le Snyder’s cut de Justice League), je ne me doutais pas que le pouvoir de l’avis des fans, même sans internet, était déjà si puissant à l’époque… Dommage que nous n’ayons pas eu droit à la scène où Zarana se retrouve topless (c’est mon côté Ryo Saeba qui ressort !!! ;)). Merci pour ces infos !!! Sur ce, je retourne me faire l’intro du film G. I. Joe… Cooooobraaaaa, Cooooobraaaaa…

Merci pour ton commentaire. Je proposerai bientôt un article sur les tout débuts d’internet pour les collectionneurs et les fans. C’est relativement en résonance avec ce sujet.

Soundblaster says:

Bonjour, est ce qu’il existe une version française de la guerre des robots ? Je ne tombe que sur des VO

Bonjour,

Je ne suis pas sûr de l’avoir vu récemment, mais je vais chercher.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *