Après Ahsoka, la menace Thrawn pour la République ?

 

A la fin de la première saison d’Ahsoka on a assisté au retour du Grand Amiral Thrawn dans la galaxie classique de Star Wars. Son exil involontaire terminé, il fait route, à bord du Chimaera, vers Dathomir.

 

Quel sera son plan ? Comment compte-t-il triompher avec un seul Star Destroyer – et la magie des Soeurs de la nuit ? Bien sûr son génie tactique et stratégique joueront à plein dans les prochains développements. On espère d’ailleurs qu’il aura l’occasion de faire quelques démonstrations de ses capacités en la matière car son apparition dans Ahsoka n’a pas vraiment permis au spectateur profane de prendre la mesure du talent de Thrawn.

Pour ce faire il pourra s’appuyer sur les ressources qui demeurent aux mains de l’Empire 10 ans après la bataille de Yavin (10 ABY).

La flotte impériale ou ce qu’il en reste

Au faite de la puissance impériale, au moment de la bataille de Hoth (3ABY), la flotte comprenait 25 000 Star Destroyers et 13 Super Star Destroyers. Deux grandes batailles ont entamé ce stock. La première, modestement, est celle d’Endor (4ABY). Elle mettait en jeu outre un Super Destroyer, 30 Star Destroyers. On sait que plusieurs vaisseaux impériaux se sont échappés après le désastre de la destruction de l’Executor et de l’Etoile de la mort, sous le commandement de l’Amiral Sloane. une gigantesque bataille s’est déroulée à Jakku en 5ABY. A cette occasion se produit une sorte d’Armageddon starwarsien où une part conséquente (au moins 3 groupes de bataille selon le roman Victory’s Price) de la flotte impériale est détruite, sacrifiée sur l’autel du grand projet du Sith éternel qui ne sera révélé qu’en 35ABY.

Je m’arrête un instant sur le concept de groupe de bataille. Il s’agit d’une flotille dont la taille varie grandement selon les sources. On y voit plus une sorte d’unité ad hoc pour la flotte qu’un dénomination permettant de déterminer avec précision les vaisseaux qui la composent.

Ces chiffres surprennent quand on les rapporte au total de 25 000 Imperial Star Destroyers. On voit ma comment l’Alliance rebelle puis la nouvelle république auraient pu détruire autant de vaisseaux de cette taille en si peu de temps. Si l’on compte deux ans entre Hoth et Jakku, il faudrait pour épuiser le stock de Star Destroyers impériaux que les rebelles aient détruit l’équivalent de l’ensemble de la flotte d’Endor (30 Star Destroyers) chaque jour pendant deux ans !

Si l’on écarte cette possibilité, il nous reste à imaginer où sont les vaisseaux manquants.

En dehors des groupes de bataille ou des flottes de supériorité disséminées à travers la galaxie (comme le Death Squadron de Vador ou la VIIème Flotte de Thrawn), la flotte impériale se structure à l’échelle d’un secteur. On compte dans la galaxie 1024 secteurs. Dans celui de Lothal, par exemple, la flotte était composée de six Star Destroyers. On sait que Lothal est un secteur relativement mineur, malgré la présence d’une industrie de défense et de mines présentant un intérêt stratégique.

Le Conseil de l’ombre

 

Après la bataille de Jakku, les responsables impériaux survivants se sont dispersés en autant de petits gouvernements autonomes disposant de moyens très hétérogènes. Cet aspect est explicité lors de la réunion du Shadow Council entre 9 et 10BBY.

Assistent à cette réunion neuf représentants de factions impériales dont seulement trois sont identifiés formellement : Moff Gideon, Brendol Hux (pour l’Amiral Sloane ?, en tout cas la faction qui donnera le Premier Ordre) et le Capitaine Pellaeon pour le Grand Amiral Thrawn). On sait que Gideon n’a pas énormément de moyens. En effet, si le final de la saison 1 de The Mandalorian donne de lui l’impression d’un seigneur de la guerre avec un certain standing (comparé au Client avec ses maigres effectifs de Stormtroopers  aux armures usées), au cours de la saison 2, on découvre l’étendue des moyens à sa disposition. Il perd plusieurs vaisseaux au profit des pirates mandaloriens de Bo-Katan Kryze au moins un Gozanti et son croiseur Arquitens de commandement de class-546.

Il sacrifie ensuite plusieurs escadrons TIE dans le bombardement du palais de Bo-Katan ce qui le conduit à devoir mendier des renforts aux autres factions. C’est le Capitaine Pellaeon qui lui fournit des chasseurs pendant que Hux lui confie trois gardes prétoriens.

 

L’intérêt de cette scène de la saison 3 de The Mandalorian réside dans l’évocation de Thrawn et de la disparité des ressources à la disposition de chacune des factions. En tout état de cause, le gros des forces militaires semblent entre les mains de Pellaeon qui les conservent en attendant le retour de Thrawn. Même 5 ou 6 ans après la mort de Palpatine, ces forces sont potentiellement considérables.

On mesure la menace qui pèse sur la Nouvelle république

La Nouvelle république, le calme avant la tempête.

 

 

Depuis la Bataille d’Endor, la République a développé au moins deux nouveaux croiseurs de tailles assez différentes : le croiseur lourd Starhawk et le modèle (encore inconnu) de croiseur aperçu dans Ahsoka dont on ne connaît le nom que d’un seul exemplaire, Vesper.

 

Le Starhawk a été construit sur la base de Star Destroyers décommissionnés. On les a notamment aperçus lors de la bataille de Jakku (5ABY).

Malgré ses nouveaux vaisseaux, la flotte de la Nouvelle république pourra-t-elle résister ?

Il est probable que la bataille à venir contre Thrawn sonnera le glas de la puissance militaire républicaine. Malgré sa victoire finale, la Nouvelle république se démilitarisera profondément, laissant Leia Organa prendre ses responsabilités en créant la Résistance.

 

Les séries Ahsoka et The Mandalorian nous ont ainsi montré combien le courant pacifiste était présent dès les origines de la République. Une source de divisions internes sur lesquelles reposent partiellement les plans de Sidious.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *