Libre antenne – ROTJ40 – Les Jouets du Jedi par Jean-François

Notre ami Jean-François de la chaîne Chronique vintage nous propose une nouvelle contribution pour célébrer les 40 ans de la sortie française du Retour du Jedi. Aujourd’hui il nous parle des jouets du film et des surprises qui attendaient les petits Français en 1983. Son livre sur les jouets Kenner 1978-1985 est de nouveau disponible à l’achat si vous l’avez manqué précédemment.

 

Avec la sortie du Retour du Jedi fin 1983, Miro-Meccano chargé d’importer les produits Kenner dans l’hexagone pour le compte de General Mills alors propriétaire de l’entreprise de Cincinnati va enfin se mettre au diapason des enjeux commerciaux entourant la sortie de ce troisième et dernier volet de la saga Star Wars.

Il faut dire que l’on revient de loin car de grosses carences d’importation caractérisent les choix du licencié français spécialement entre 1980 et 1982.

Cette période dite de L’Empire contre-attaque verra l’arrivée d’un seul diorama la Base d’attaque impériale (Imperial Attack Base) en 1982, deux vaisseaux le Bi-Pod Ship (Twin-Pod Cloud Car) en 1980, le rapide des neiges (Snowspeeder) en 1982 ainsi qu’une timide distribution du Faucon Millenium (Millennium Falcon) fin 82 alors que celui-ci fut présenté au salon du jouet de Paris début 1980.

Pour les figurines, ce sont les personnages de La Guerre des étoiles que l’on continue de voir en rayons et c’est en 1982 que les figurines de l’Episode V, seront véritablement distribuées en France sauf la troisième vague produite en 1982 partout dans le monde pour L’Empire contre-attaque qui sera partiellement importée chez nous avec l’ouverture du marché commun européen en 1984.

C’est donc une petite révolution qui commence au printemps 83 avec de nouveaux emballages de figurines qui suivent à nouveau les standards de nos voisins européens et américains.

Depuis 1979 les petits Français étaient habitués à un format dit “carré” avec une présentation qui n’avait quasiment pas évolué en 4 ans, c’est pourquoi la surprise était grande de passer de ce type d’emballage avec une photo unique au verso ou l’on voyait l’ensemble des figurines. L’autre surprise était que les nouveautés présentées sur cette photo étaient indisponibles sur le marché français.

A chaque fois que votre regard se portait sur un nouveau personnage, son nom était accompagné d’un astérisque pour signifier son indisponibilité dans l’hexagone. Alors que nos voisins européens comptabilisaient 50 figurines depuis 1978, la France arrivait difficilement à distribuer 36 personnages du catalogue Kenner. C’était malgré tout un bon moyen de compléter un certain nombre de personnages recherchés depuis des années comme le soldat impérial tenue Hoth qui s’était fait plutôt rare depuis sa sortie en 1980.

 

Un jeu concours d’envergure est organisé à l’échelle européenne ou les participants devaient terminer une bande dessinée et renvoyer le tout par la Poste chez Miro-Meccano pour gagner des places pour l’avant-première du nouveau film à Paris où de nombreux jouets étaient aussi à gagner.

L’été 1983, le véhicule de reconnaissance (Scout Walker) fait son apparition dans les magasins français ce qui est une vraie nouveauté pour les enfants de l’époque et dès cette période c’est un vrai festival de découverte qui nous attend.

Avec la sortie du nouveau film, ce sont 17 nouveaux personnages tous issus du Retour du Jedi qui sont disponibles en magasin et viennent se cumuler aux personnages des deux précédents épisodes, du jamais vu !

Noël verra arriver le Transporteur Rebelle (Rebel Transport), le nouveau chasseur Aile-X version endommagée (Battle Damaged X-Wing Fighter), Jabba, Le village Ewok, la moto Jet (Speeder Bike) et le vaisseau de Han Solo est enfin disponible en masse !

C’est une véritable libération qui s’opère avec la sortie du Retour du Jedi pour ces fêtes de fin d’année 1983 et l’avènement des emballages multilingues dit, “3 Logos”, en 1984 vont apporter une bouffée d’oxygène et les rayons des magasins de jouets et grandes surfaces en seront inondée jusqu’en 1986.

C’est le paradoxe français, il n’y aura jamais autant eu de jouets Star Wars en France qu’au moment où les films n’étaient plus d’actualité.

Libre Antenne

4 comments

Sith says:

En effet, mes souvenirs de rayons remplis datent de l été 84. On trouvait du trilogo partout : tête de gondole Leclerc où j’avais trouvé le Jawa et le stormtrooper, les petits bureaux de tabac où trônaient des portants/tourniquets similaires à ceux des cartes postales, et vers fin 85, je me souviens qu aux nouvelles galeries il n’ y avait plus que des Leia poncho et l’ empereur…..en quantité. Quel dommage en effet pour le cloud car pilot qui me faisait rêver au dos des cartes…..Et l’ énigme du village Ewok en boîte trilogo avec ce ciel bleu ( dont je me souviens très bien en rayon avec le rancor) que j’ ai rarement vu depuis 30 ans malgré des recherches fréquentes. Merci pour ce tour d’ horizon super sympa !

Fansolo says:

Absolument génial !
Quel superbe article pour se remémorer cette époque bénie.. 40 ans et on y pense encore ! Et très belle photos en plus de ça ! Grand merci Jean-François !

Je confirme les commentaires des copains. Quel puissant pouvoir d’évocation. On a tous en tête ces rayons regorgeant de jouets.

KissFan says:

Super article! Et pourtant, enfant, je n’ai jamais quémandé à mes parents le moindre jouet Guerre des Etoiles … Mais grâce à l’abondance des références en rayon jouets, j’avais bien conscience d’être en présence d’un phénomène … L’image “Troisième vague de 9 figurines pour l’Empire contre-attaque” me rappelle à quel point cette gamme est qualitative grâce aux sculptures différentes pour chaque personnage, l’usage de peintures chromées, la qualité de certains vêtements comme le manteau de 4-LOM, etc …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *