A Première vue : Spielberg et les étoiles filantes

Quelle est la probabilité qu’un réalisateur de film puisse capturer totalement par hasard une étoile filante dans une scène de son film ? Plutôt faible à mon avis. Quelle est la probabilité que cela arrive une deuxième fois dans le même film ? C’est pourtant ce qui est arrivé à Steven Spielberg dans Les Dents de la Mer. Du moins c’est ce que lui et la production ont toujours affirmé.

 

Cette coïncidence est intéressante quand on connait la fascination du monsieur pour les étoiles filantes. Elle viendrait de son père qui un jour l’aurait réveillé lui et sa famille pour observer une pluie d’étoiles filantes. Un souvenir qu’il réutilisera dans Rencontre du 3eme Type  quand Richard Dreyfuss réveille sa famille pour aller observer les extra terrestres .

D’ailleurs ce film comporterait lui aussi une scène avec une étoile filante ainsi que Indiana Jones et le Temple Maudit et Tintin. Si pour Indiana Jones j’ai réussi à retrouver la scène, il n’en est rien pour les 2 autres.

 

 

Pour revenir sur Jaws, d’énormes doutes planent sur la véracité de ces étoiles filantes. Les plans étant en nuit américaine, donc tournés en plein jour, la captation de la caméra d’une étoile filante ne devrait pas être aussi flagrante. Certains avancent aussi que l’étoile filante devrait laisser des variations de l’image sur la traine et que rien n’est présent sur les images.

En attendant je trouve que cette anecdote bien sympathique nous montre encore une fois les influences de l’enfance de Spielberg dans ses films.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *