House of the Dragon épisode 9 (S01E09) : Le Conseil des Verts

La mort du rois Viserys ouvre enfin la succession des Targaryen et les pièces placées sur l’échiquier de Westeros vont enfin bouger. Il est frappant que les huit épisodes précédents aient laissé de nombreuses factions/maisons dans l’ombre. Je comprends que les équilibres se situaient plus au sud à l’époque, mais le centre politique du royaume est incroyablement réduit concentré entre Dragonstone et King’s Landing. Hormis les Hightower et les Strong (deux dynasties disparue ou passée sous la suzeraineté d’une autre maison), on ne voit guère que les deux familles valyriennes, Targaryen et Velaryon.

Le petit conseil se réunit pour organiser l’accession au trône d’Aegon à la place de sa soeur Rhaenyra. Alicent découvre que son père a embarqué quelques alliés dans ses machinations : Lannister, Tyrell, Tully…  Après le mariage (cf l’épisode 5), c’est au tour du conseil de devenir intégralement vert, la couleur de la bannière Hightower. Seule une voix, celle de Lyman Beesbury, s’élève contre l’usurpation, mais elle est vite rendue au silence par l’intervention violente de Ser Criston. Harrold West, le Lord Commander de la Kingsguard  rend son tablier, enfin son manteau blanc. Le plan d’Otto est assez évident (sécuriser le trésor, éliminer les soutiens potentiels de Daemon dans l’appareil sécuritaire…) et assassiner les autres Targaryen s’ils refusent de reconnaître Aegon comme roi, mais j’ai du mal à comprendre le comportement d’Alicent. C’est elle qui a inventé le dernier souhait de Viserys dont personne d’autre n’a été témoin et elle s’offusque de la conspiration ? Elle découvre seulement au cours de la séance ce que son mensonge (ou même la simple interprétation erronée des propos de Viserys, c’est assez ballot comme situation et un peu déjà vu) implique ?

A partir de là tout dérape dans le scénario. Les mecs ont perdu Aegon, Hightower envoie les deux Kingsguards jumeaux (Erryk et Arryk, sans déc’) à sa recherche incognito. Cole et Aemond font de même de leur côté. Rhaenys qui avait la mauvaise idée de squatter à Kingslanding est mise au secret. Sa position surprend car si elle a reconnu à Lucerys le droit de succéder à son époux, ce dernier n’est toujours pas mort et  elle aurait pu rester auprès de ses petits-enfants au sein de la maison Velaryon. D’autres, des serviteurs notamment, sont mis au cachot sous le regard du dernier Strong en vie, le boîteux conseiller occulte d’Alicent.

Pendant ce temps, Otto fait jurer fidélité à une maigre assemblée dans la salle du trône et en l’absence du futur roi. La plupart des maisons représentées se soumettent.

Si Criston et Aemond font chou blanc au bordel, Errick et Arrick semblent plus au fait des vrais vices du prince disparu. Il fréquente un arène où se prostituent ou s’affrontent des orphelins dont les maîtres liment les dents et laissent les ongles pousser pour le spectacle. Parmi les enfants qui trainent dans cet endroit à qui est à l’ASE ce que Rémi sans famille était aux Bisounours, on découvre qu’Aegon a laissé ses bâtards. On atteint un bon niveau de saloperie, là.

Alicent tente de soutirer son soutien à Rhaenys qui tente une manoeuvre osée en suggérant que la reine exerce le pouvoir elle-même.

Cole et Aemond surprennent un RDV secret entre Hightower (accompagné des jumeaux) et le Ver blanc qui en plus d’avoir un super réseau d’espions (elle a appris la mort du roi probablement via les chandelles allumées par le servante devant la fenêtre au début de l’épisode) enlève les princes héritiers. Elle propose d’échanger Aegon contre l’interdiction des pratiques dépravées de Fleabottom (les fameuses arènes que fréquente Aegon justement). C’est tout de même bizarre que ce point qu’on vient juste de découvrir soit son objectif majeur dans l’histoire. J’ai quand même l’impression que le scénar n’en sort pas grandi. Comble du zarb, elle avait planqué le prince dans le Sept. La suite n’est guère mieux, deux membres de la garde royale (Cole et l’un des jumeaux, l’autre a lâché l’affaire) s’affrontent devant le temple pour la possession du prince héritier qui refuse de régner. Au final Aemond et Cole peuvent amener Aegon auprès de la reine. La relation entre cette dernière et son père s’est largement détériorée malgré des intérêts communs évidents. La pensée instillée par Rhaenys infuse vite dans l’esprit d’Alicent qui semble moins encline à se laisser manipuler par son Otto. Elle reprend le contrôle, refuse l’assassinat de Rhaenyra avec qui elle entend traiter, désigne le commandant de la garde (Cole, sans surprise)…

Dans ses appartements, Larys, en échange de la satisfaction de son fétichisme pour les pieds (oui, je sais…), affranchit Alicent sur le Ver blanc et son réseau d’espions au coeur du pouvoir. Larys parle d’une toile d’araignée ce qui fait écho au surnom de Varys dans GOT. Il propose d’éliminer la tête du réseau d’espions.

Rhaenys est libérée par un des jumeaux qui l’évacue pendant que flambe la maison de Mysaria. Je trouve cet épisode particulièrement pénible à suivre et à comprendre. De très nombreux plans, voire scènes, manquent de contexte et dans une série qui a multiplié les bonds temporels et les facilités scénaristiques, il n’est pas évident de s’y retrouver. Rhaenys veut récupérer Meleys, son dragon. Cela tombe bien toute la plèbe est conduite par la garde urbaine vers la fosse aux dragons pour le couronnement. Là encore, je soupçonne l’arrangement scénaristique un peu grossier. Prise dans la foule, elle se rapproche donc de son objectif.

Aegon prend enfin la parole de façon à peu près construite. Il est étonnamment lucide, mais se laisse convaincre par un joujou, une dague valyrienne.

Dans la fosse aux dragons, Rhaenys parvient à rejoindre Meleys et confirme une nouvelle vision /rêve d’Helaena, il y a un bien un monstre sous le plancher !

Allez, on espère que le prochain épisode sera plus à la hauteur de la conclusion de celui-ci et moins capilo-tracté que son développement.

 

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…