Interview : Renaud alias ZeCnS, passionné par l’univers de Saint Seiya

 

Dernière interview estivale spécialement réalisée pour votre magazine FulguroPop avec aujourd’hui Renaud alias ZeCnS, un youtubeur passionné par l’univers de Saint Seiya. Si vous aimez les Myth Cloth et les produits dérivés estampillés Les Chevaliers du Zodiaque, vous devriez apprécier Renaud ainsi que son univers.

Par ailleurs, je vous réserve quelques belles surprises en termes d’interviews pour les semaines à venir. Des personnalités plus intéressantes les unes que les autres passeront très bientôt par les colonnes de FulguroPop. Place à notre invité, Renaud. Bonne lecture à tous.

 

 

Bonjour Renaud, peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Renaud : Bonjour à tous, et bien je me prénomme Renaud, j’ai 37 ans, je suis marié et j’ai 2 enfants. Je travaille dans un cinéma et si vous m’avez contacté c’est parce que j’anime sous le pseudonyme de ZeCnS depuis 2016 une chaîne YouTube intitulée “Les Figurines de ZeCnS” où je parle de ma passion pour la série Saint Seiya : les Chevaliers du Zodiaque, par le biais des figurines magnifiques qui en sont tirées, les Myth Cloth, que j’aime filmer et mettre en valeur en vidéo.
Quand et comment as-tu commencé à t’intéresser aux jouets en tant qu’adulte ?
Renaud : Cela a coïncidé avec ma découverte d’eBay au début des années 2000. Profitant de la démocratisation des accès internet illimités et de la découverte de ce fameux site cela m’ouvrait la possibilité de réparer une frustration de mon enfance : n’avoir jamais pu obtenir la collection complète des figurines vintages des Chevaliers du Zodiaque (dont le véritable nom est Saint Cloth Series Saint Seiya) qui me faisaient rêver d’envie dans les étales des magasins comme tous les gamins qui ont connu cette époque.
Bref, en découvrant eBay, la possibilité m’était offerte de faire la chasse à ces figurines devenues introuvables depuis la fin des années 80. A l’origine mon but était de mettre la main sur quelques pièces emblématiques pour moi (Pegase V1, Hagen de Beta…) mais très vite l’engrenage de la passion s’est emparé de moi car finalement mon impulsion à revenir vers cette licence et ces jouets correspondait au moment précis du revival de la série avec la production des OAVS Hadès en 2002.
Le fabricant Bandai rééditait massivement les vintages dans de nouvelles boites, proposait des inédits tirés de la saison Hadès puis quelques temps après lançait la toute première Myth Cloth en 2003 : Seiya de Pégase V2. L’engrenage inarrêtable de la passion était lancé, sans compter qu’en parallèle j’étais retombé dans la série que je redécouvrais avec mes yeux de jeune adulte, complètement fasciné…
Que représente l’univers de Saint Seiya pour toi ? 
Renaud : Un univers fascinant où l’épique, le tragique et la beauté se confondent. C’est le mariage idéal entre l’excitation d’une série mettant en scène des affrontements dantesques, un style graphique d’une beauté incomparable grâce à Araki Shingo et Michi Himeno qui ont su transposer l’excellent concept de Masami Kurumada, et l’exacerbation des sentiments par la mise en scène et la musique majestueuse de Seiji Yokoyama. Il y a tout ce que j’aime dans Saint Seiya et que je ne retrouve que par bribes dans d’autres œuvres.
Est-ce que cette œuvre a façonné ta manière de penser la vie à travers les valeurs qu’elle transmet ?
Renaud : C’est difficile à dire, Saint Seiya a été très important à mes yeux quand j’étais enfant c’est une certitude, mais au même titre que d’autres DA de la même époque comme les Tortues Ninja, Dragon Ball, Biker Mice, Winspector, Power Rangers etc..
Je pense que c’est  Saint Seiya qui m’a scotché en premier à l’époque aussi bien par son intensité, son graphisme et son concept. C’est une œuvre que j’ai toujours gardée dans un coin de ma tête même après l’arrêt de sa diffusion. J’ai vraiment redécouvert Saint Seiya à sa juste valeur à l’âge adulte encore une fois, par le biais de la saga Hadès au départ, en version originale japonaise sous-titrée.
C’est là que j’ai pris conscience des incroyables qualités de la série au-delà de l’aspect esthétique et du concept : sa capacité à générer de l’émotion par la mise en scène de valeurs nobles et fortes comme le sacrifice, la loyauté, l’amitié…  Cela a raisonné profondément en moi c’est indubitable, mais ma façon de voir le monde était déjà bien façonnée à ce moment là, donc je ne pourrais pas dire que c’est Saint Seiya qui m’a orienté dans ma manière de penser la vie, non, mais en revanche les valeurs que la série porte me parlent complètement, et probablement plus que 99% des œuvres de médias divers que j’ai pu voir/lire.
Peux-tu partager avec nous un souvenir en lien avec ton enfance et un jouet ?
Renaud : Elle concernera la première vintage Saint Seiya que j’ai eu : comme je l’ai dit, je regardais le dessin animé à la télé et j’étais déjà passé plusieurs fois devant les étales des magasins où s’amoncelaient toutes les boites jaunes montrant des personnages encore jamais vus avec des armures étincelantes et j’en voulais absolument une. Bien sûr, comme ces figurines coutaient plus de 100 francs pièce, une somme colossale pour des jouets à l’époque, mes parents refusaient catégoriquement de m’en acheter à chaque fois que je les sollicitais. Puis un jour, alors que nous étions en vacances à Mimizan Plage, et que quotidiennement en nous rendant justement à la plage nous passions devant une boutique de souvenirs qui affichait dans sa vitrine des figurines Chevaliers du Zodiaque, ils finirent par céder.
Pénétrant la boutique, je voulais évidemment à tout prix un Pégase V1 car comme tout enfant j’étais attiré principalement par la figure du héros de la série. Malheureusement aucune trace d’aucun des Chevaliers de Bronze dans le magasin, ces derniers étant ceux qui partaient en priorité. Il ne restait que des figurines de personnages que je ne connaissais pas encore car la diffusion n’en était pas là au Club Dorothée : les Guerriers Divins. Comme il était hors de question de repartir sans une de ces figurines, même si ce n’était pas un des héros de mon choix, après un minutieux examen des boîtes, je jetais mon dévolu sur Hagen de Beta, car son visage et sa blondeur rappelaient Hyoga et son armure était celle du cheval à 8 pattes donc selon une filiation indirecte avec Seiya… Bref il avait toutes les qualités pour devenir le héros de mes histoires !
Revenu avec ma boite je passais des heures et des heures à monter et démonter la figurine, la ranger soigneusement dans sa boite, à la chérir avec beaucoup de précaution. J’en prenais un soin maniaque. Puis quelques temps après, rendant visite à mon cousin, j’emmenais la figurine afin de la lui montrer. Et mon cousin avait toujours les derniers jouets à la mode…. du coup il me proposa un échange entre un de ses jouets et ma figurine, me disant même qu’à notre prochaine rencontre nous pourrions annuler l’échange si je le souhaitais… du coup j’acceptais.
Quand je le revis quelques mois après, il tenu parole : je lui ai restitué son jouet et il me rendit ma figurine… sauf qu’il n’y avait plus ni boite, ni blister, que la figurine était rincée au niveau des articulations et que 80% de l’armure était perdue… A ce moment là je me suis maudit intérieurement et ça m’a servit de leçon : je n’ai plus jamais accepté de prêter ou d’échanger quelque chose auquel je tenais vraiment 😀 Et je pense que cette expérience a nourri mon désir de récupérer cette figurine à l’âge adulte, comme une manière supplémentaire de réparer le passé.
Sucré ou salé ?
Renaud : Plutôt salé : quand j’ai un petit creux, je préfère manger un bon bout de fromage ou de la charcuterie avec du pain plutôt que le moindre encas sucré.
Slips, boxers ou caleçons ? 
Renaud : Boxers, le parfait compromis entre maintien et esthétisme !
Quelles sont tes œuvres de chevet empruntées à la pop culture ? 
Renaud : Je ne vais surement pas faire preuve d’une grande originalité en citant la trilogie Retour Vers le Futur de Robert Zemeckis qui est vraiment ma saga de cœur et qui s’est imposée comme telle au fur et à mesure des visionnages au gré des années (je les regarde au moins 1 fois par an depuis que j’ai 7 ans).
 Il y a évidemment beaucoup d’œuvres qui m’ont marqué à diverses étapes de ma vie mais cette saga fait partie des rares dont l’éclat ne ternit pas avec le temps qui passe et ma   maturité qui évolue. Je peux également citer RoboCopEvil DeadTerminatorHighlanderLa Mouche parmi les films qui m’ont le plus influencé. J’aime beaucoup le cinéma de Christopher Nolan pour citer un réalisateur plus récent….
Niveau musique mon groupe de référence est Queen, dont l’éclectisme et la qualité des compositions couvrent pratiquement tous les genres musicaux et qui font que je peux écouter leurs albums depuis des années sans me lasser.
Niveau livre je suis un grand amateur de Stephen King dont j’ai lu une grande partie des romans. Mon préféré est le recueil de nouvelles Différentes Saisons, et en son sein j’adore la nouvelle Le Corps dont fut tiré l’excellent film Stand By Me. J’ai adoré également le livre American Psycho de Brett Easton Ellis qui m’a profondément impacté lors de sa découverte et j’aime aussi beaucoup les nouvelles de l’auteur fantastique HP Lovecraft.
Nous te laissons le mot de la fin
Renaud : Et bien merci à toi Nicko ainsi qu’au site FulguroPop pour m’avoir contacté afin de mettre en lumière ma chaîne et ma passion, c’est une intention que j’apprécie beaucoup d’autant que je trouve que vous faites du super travail.
Lorsqu’on demande un mot de la fin, on espère toujours trouver une phrase de philosophe pertinente à placer pour se donner un air profond mais j’avoue sécher un peu dans ce contexte … lol
Je dirais juste que, puisque le sujet qui nous rassemble ici est la pop culture, qu’il est très bien de célébrer notre enfance, de faire perdurer cette part de magie et de naïveté qui rend la vie plus belle en nous à travers toutes les œuvres qui nous marquent et nous ont marqué, mais qu’il faut pour autant ne jamais oublier non plus d’avoir un pied solide dans le réel où l’ont doit s’accomplir en tant qu’adulte responsable car le but de la vie reste de grandir et d’évoluer, et pas de rester figé les yeux dans le rétroviseur.
Un immense merci à Renaud pour sa disponibilité et sa gentillesse. Nos échanges ont été particulièrement agréables et sympathiques. Je vous invite à consulter sa chaine YouTube où vous y découvrirez de belles vidéos, beaucoup de passion, une diction très fluide et des idées particulièrement intéressantes concernant la thématique du posing. Rendez-vous d’ici peu afin de découvrir ensemble une autre personnalité mordue de pop culture. Merci à tous pour vos lectures. 

15 comments

ZeCnS says:

Un grand merci pour cette interview encore une fois, j’aime beaucoup la mise en forme adoptée !

Nicko says:

Merci à toi Renaud pour ta participation et ta bienveillance 🙂

Olivier Soma says:

Très intéressante interview, où je m’y suis également retrouvé, à travers toutes les références sur les dessins animés et les jouets.

Nicko says:

Merci Olivier ! 🙂

Gus says:

Impressionnant. Je suis resté scotché sur les poses de tes fig…
eBay c’est le mal… ^^ mais c’est tellement bon.
Pour la fin de l’interview, teste la manière du roi Loth, la citation latine : ça veut rien dire mais ça fait bien. ^^

jp says:

J’ai découvert la chaine par des reviews et comparaisons avec du non of. J’ai toujours bien aimé le déroulement des reviews, la mise en pose, les +/- . Même les blocages d’articulations avec l’armure sont parfois mis en avant.

Les Chevaliers du Zodiaque, c’est quand même une série exceptionnelle, et qui fonctionne encore du tonnerre aujourd’hui.
Ta collection est vraiment impressionnante et bénéficie d’une mise en valeur qui fait rêver. Bravo !

Ryuzo says:

Alors je ne vais pas faire dans l’original en disant que cette interview est très sympathique, avec un passionné qui a partagé sa passion pour les CDZ.

Là où je vais faire preuve d’originalité, c’est que ses dioramas mettent incroyablement en valeur ses figurines qui sont déjà elles-mêmes superbes.

Un grand bravo et merci pour le partage 🙏🙏🙏

Merci Renaud pour ce témoignage et ce partage très intéressant.

Et merci Nicko pour ce boulot incroyable.

Nicko says:

My pleasure boss 🙂

Kejalee says:

Excellente interview mettant le feu au cosmos !
Quelle collection à tomber par terre !!!
Les décors sont de toi ou d’un autre artiste ?

Lanace says:

Les série CDZ sont tellement mortelles !
Je ne collectionne pas les Myth Cloths mais je les trouve magnifiques.
Superbe mise en valeur de sa collection, bravo !

ZeCnS says:

Les décors visibles sur les photos sont de Nikki Diorama, Yodin Dioramas, Floky Dioramax, Taizen Dio.

Superbe interview !
Renaud est ce que l’on appelle un passionné authentique !
Un souci de la perfection et une mise en avant soignée à l’extrême donnent à Renaud cette particularité de faire partie des personnes qui réalisent du « magnifique ».
Son interview m’a fait découvrir certaines facettes de lui que je ne connaissais pas et que je savoure, tant certaines facettes justement me font beaucoup penser à moi.
Merci pour ce partage de qualité et de faire vivre notre passion.

La Denise says:

Très belle interview mon poto, tout comme le contenu que tu produis pour nous.

J’attends le calendrier 2023.

La bise.

La Denise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *