Ms Marvel : Récap de l’épisode 2 “Première mission”.

La série poursuit son bonhomme de chemin, je vous invite d’ailleurs à lire mon article sur le premier épisode. On en apprend un peu plus sur l’origine des pouvoirs de Kamala. Grâce à une histoire de famille sur la disparition de l’arrière-arrière-grand-mère et le miracle entourant l’arrière grand-mère au moment de l’indépendance du Pakistan (bravo aux auteurs pour avoir ajouté ces éléments pas super vendeurs dans l’histoire), on comprend que le fameux bracelet pourrait être un artefact révélant les pouvoirs existant déjà dans l’héroïne. Ce catalyseur ressemble finalement au concept de Terrigen des comics.

Il manque encore un mentor pour Kamala Khan. Dans les comics, c’est Wolverine qui tient ce rôle, mais on peut douter que Hugh Jackman participera à la série. En revanche, le fait qu’Ant-Man soit régulièrement évoqué (à l’oral ou par des tests des pouvoirs de Ms Marvel) me fait penser que Scott Lang pourrait bien tenir ce rôle.

 

Pour l’instant Kamala s’en tient à son rôle de super-héroïne de quartier, un peu à la Spider-Man quand il maîtrisait mal ses pouvoirs. C’est assez classique et ça fonctionne bien, mais le DDOC est sur ses traces (comme Spidey dans le MCU) et elle ne s’échappe que grâce à l’intervention de Kamran et de sa mystérieuse mère.

Parmi les trucs cool, Kingo est la star des personnages originaires du sous-continent indien. La mention de l’Eternel (et de son subterfuge pour expliquer sa longévité sur les écrans indiens) est très bien vu et apporte une cohérence à l’ensemble au-delà des tentatives générales de raccrocher l’histoire au MCU.

 

L’acteur qui joue Kingo, Kumail Nanjiani est en ce moment à l’affiche de la série Star Wars, Obi-Wan Kenobi sur Disney+. Sans tirer des plans sur la comète, je me demande ce que cela implique pour l’articulation entre les Eternels et le film Marvels à venir.

Je trouve en revanche que la blague sur les Illumin’aunties tombe un peu à plat après Dr Strange in the Multiverse of madness.

Comme je le disais au début de cet article, la série poursuit son bonhomme de chemin, je la regarde sans déplaisir ni sans excitation. C’est intrigant comme objet, s’il n’y avait pas le fond super-héros, il est probable que je n’y aurais prêté aucune attention.

2 comments

Julortk says:

Je trouve que l’actrice s’en sort super bien.
C’est vrai que ça change de voir l’Angleterre se faire épingler pour le bordel en Inde plutôt que la France pour celui en Afrique ou les essais nucléaires en Océanie.
Le côté musulman change aussi, à la fois dans le quotidien, les rites mais aussi critique notamment sur la séparation homme femme.
J’aime bien

En effet, le traitement du sujet pouvait sembler touchy, mais les auteurs arrivent à faire passer un message assez subtil notamment autour des pratiques religieuses différenciées au sein d’une même famille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *