FulguroPop

Le magazine de la Pop Culture

Dans l’histoire originale des comics G.I. Joe, la création d’un territoire propre à l’organisation Cobra a constitué une évolution majeure du scénario et a ouvert de nouvelles possibilités d’aventures.
Elle coïncide aussi avec le développement de la gamme de jouets et l’introduction de personnages essentiels comme Serpentor. Elle figure donc de manière centrale dans la guerre civile Cobra que j’ai commencé à évoquer dans un article précédent.

 

Dans les comics, cette mystérieuse île apparaît de façon quasi magique. Elle est au scientifique-en-chef de Cobra à l’époque, le professeur Appel, un membre de la Garde pourpre. Son plan était apparemment simple : convaincre G.I.Joe qu’un bunker sous-marin représentait une menace environnementale. La destruction du bunker assis sur une ligne de faille provoqua un tremblement de terre d’où naquit une île de presque 13 Km² que Cobra pourrait accaparer.

 

 

Le coup de maître du professeur Appel ne suffit pas à sécuriser la propriété de Cobra, d’autant plus que la nouvelle île se trouve au milieu du golfe du Mexique tout près donc des côtes américaines. Les forces de G.I. Joe se sont montrées incapables de déloger Cobra. En effet, le Commander a d’emblée envoyé une armée d’avocats pétitionner plusieurs Etats pour que soit reconnue la souveraineté de Cobra Island.

 

L’île est relativement mystérieuse, puisque la végétation la recouvre presque automatiquement après son émergence.

Elle abrite en son sein un port et une base aérienne de Cobra surplombés par un Terror Drome. Un hôtel de luxe figure aussi sur la liste des installations. Il accueille les dignitaires étrangers intéressés par les ventes d’armes de Cobra.

 

Cobra Island figure à plusieurs reprises dans le dessin-animé Sunbow sans que soient précisés son emplacement ni les circonstances de sa création. Son apparence varie parfois, mais c’est dans le générique de la saison 2 du DA qu’on retrouve les éléments iconiques de la base de Cobra. Elle prend la forme d’un Terror Drome niché sur une falaise entourée par une jungle et des clairières et surplombant une longue plage.

 

 

La base et l’île disparaisse dans le film G.I. Joe: The Movie (lire notre dossier sur le sujet) quand le Sergent Slaughter et ses Marauders infiltrent et détruisent le Terror Drome.

 

Le concept de Cobra Island a continué à être utilisé par Hasbro et par les différents producteurs de médias G.I. Joe (la série Resolute, notamment, mais aussi les comics Devil Due). On l’a retrouvée dans plusieurs jouets ou offres publicitaires depuis une trentaine d’année.

 

L’île a réapparu récemment grâce à la gamme G.I. Joe Classified puisque la série limitée de figurines exclusives pour les magasins Target s’appelle Cobra Island. Au dos de la boîte figure une carte modernisée de l’île.

 

Blaster
A suivre

4 responses to “A première vue : G.I.Joe – la création de Cobra Island”

  1. Nicko Avatar
    Nicko

    Merci Ju pour ce papier aussi rafraîchissant qu’instructif. J’aime définitivement te lire lorsque tu évoques la licence G.I.Joe. En ce qui me concerne, Cobra Island est source de deux références absolues. D’abord un labyrinthe de canaux peu profonds infestés de crocodiles particulièrement hostiles, lesquels ont été conditionnés/dressés par Alligator/Croc Master. Ensuite l’évocation de Cobra Island me renvoie immanquablement au forum éponyme français que j’invite tous les lecteurs à rejoindre si ce n’est déjà fait. Vous y trouverez des membres exceptionnels ainsi qu’une quantité d’archives incommensurables sur la licence G.I.Joe.

    1. Blaster Avatar

      Effectivement, Nicko. J’ai aussi beaucoup pensé au forum en rédigeant cet article. Je suis très reconnaissant à Greg de m’y avoir convié début 2008. J’y ai passé des moments incroyables, et j’aimerais trouver le temps d’y retourner plus souvent.

  2. Cobra Avatar
    Cobra

    Très belle review de notre île préférée.
    Je kiffe ce monde imaginaire qui émerge de nulle part.
    Un super rappel de notre forum de cœur.

  3. Tyler Avatar
    Tyler

    Merci pour ce bel article, G.I.Joe reste une série iconique dans ma nostalgie. Encore une fois, dommage pour la difficulté pour en trouver en France (et à prix correct) mais les dernières figurines que j’ai vu passées que ce soit Hasbro ou Super7 sont vraiment superbes ! Ça donne envie !
    Le forum Cobra Island est vraiment extraordinaire, c’est là-bas que j’ai fait ta connaissance Blaster !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *