FulguroZik : Men In Black – The Album (Will Smith 1997)

 

Certains artistes sont facilement qualifiables de talents “multi-cartes” tant ils ont la capacité à être performants dans n’importe quel “costume”. Will Smith fait partie de cette graine au génie polyforme : acteur tantôt comique, tantôt dramatique, héros musclé ou biographique du grand écran, chanteur ou encore comédien de doublage, le Prince de Bel-Air est devenu le roi de l’entertainment.

Aujourd’hui je souhaiterais évoquer l’identité musicale de Will Smith et plus particulièrement son interprétation concernant la musique du film Men In Black. Replongeons ensemble au cœur de l’année 1997. Bonne lecture à tous.

 

 

Des hommes en noir

Le film Men In Black premier du nom est sorti dans les salles françaises courant 1997. J’ai eu la chance de le voir au cinéma durant l’été de cette même année. J’en garde un souvenir marqué par le contexte de l’époque mais bien entendu par l’œuvre elle-même.

Musicalement comme cinématographiquement, Men In Black est un film qui semble moderne, novateur, rafraîchissant mais qui pourtant repose sur des fondations parfaitement ancrées dans la culture populaire. De James Bond en passant par Mission : Impossible ou encore les Envahisseurs et V les Visiteurs, l’univers des agents K et J a été façonné par plusieurs décennies de productions cinématographiques et télévisuelles.

De manière plus précise, Men In Black est initialement une série de bande-dessinées créés en 1990 par l’auteur Lowell Cunningham. Le scénario du film est imprégné de celui relatif à la version papier avec cependant des différences, notamment dans la spécialisation des MIB concernant le contrôle de la présence extra-terrestre sur Terre. Dans les BD, les agents en noir sont assignés à la surveillance du paranormal au sens large du terme.

 

 

Here come the Men In Black !

Le film Men In Black est clairement indissociable de son thème musical principal interprété par Will Smith. Je ne sais pas comment qualifier de manière accurate le style du morceau. Je catégoriserais celui-ci assez spontanément dans la case rap ou R’n’B, peut-être hip hop.

Le chant a une importance capitale dans ces domaines musicaux et Will Smith s’en sort à merveille. Le groove est là et on parle plus précisément de flow dans le langage du rap. Les mots sonnent, chantent, les phrases s’harmonisent et créent des respirations qui, conjuguées à la musique, font bouger la tête.

Justement parlons sonorités. Le titre Men In Black a été construit à partir d’un sample extrait du morceau Forget Me Nots de Patrice Rushen. Que ce soit dans le morceau original ou concernant la réinterprétation pour le film Men In Black, la basse tient une place très importante et apporte énormément de tonus.

Avant de conclure, je souhaiterais absolument évoquer le clip du titre Men In Black. Selon ma référence à l’univers de Ian Fleming, on citera les refrains interprétés par une voix féminine. Mais surtout la partie centrale de la vidéo musicale inclut, à la manière d’un Thriller de Michael Jackson, une chorégraphie collective avec un alien en image de synthèse. C’est à l’image du film : stylé et humoristique.

 

 

Epilogue

Men In Black fait partie des films que j’aime retrouver régulièrement à l’écran. On est assez facilement transporté dans un univers original qui met en scène de manière atypique la vie extra-terrestre. Je vous laisse en lien ci-dessous le clip officiel du morceau Men In Black.

Je vous donne rendez-vous très bientôt dans votre rubrique FulguroZik afin de redécouvrir ensemble d’autres petits bijoux musicaux. En attendant j’ai quelque chose à vous montrer, regardez ce petit dispositif, là, devant vous… Flash !!!! Merci à tous pour vos lectures.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *