A première vue : Gothmog, du Balrog à l’orc

Dans l’incroyable oeuvre de JRR Tolkien, Gothmog est nom qui revient à plusieurs reprises et à des époques différentes.

Dans le Silmarillion, Gothmog est le chef des Balrogs. Il a combattu et blessé mortellement Feanor avec sa hache, avant d’être tué par Echtelion à la bataille de Gondolin. C’est justement la scène représentée dans l’illustration ci-dessous.

https://cdna.artstation.com/p/assets/images/images/007/655/674/large/sander-agelink-balrog-finallq.jpg?1507647992

 

Au troisième Âge, durant la guerre de l’Anneau, le nom est utilisé pour désigner un lieutenant de Morgul, mais Tolkien ne précise pas outre mesure lequel. Morgul désigne par métonymie le Roi Sorcier d’Angmar, le chef des Neuf. En effet, c’est à lui que Sauron confie Minas Morgul, l’ancienne forteresse de Minas Ithil tombée aux mains du Mordor.

On serait tenté de penser que son lieutenant soit un Nazgûl puisque le terme signifie “qui tient lieu de”, une sorte de commandant en second, un adjoint ou un remplaçant. Toutefois, Tolkien reste flou à ce sujet :

Il était mort à présent ; mais Gothmog, le lieutenant de Morgul, les avait jetés dans la mêlée : Orientaux armés de haches, Variags de Khand, Suderons en écarlate et, de l’Extrême Harad, des hommes noirs semblables à des Semi-Trolls avec des yeux blancs et des langues rouges.

Pourtant, Peter Jackson choisi de le représenter sous les traits d’un chef de guerre orc. Un parti pris qui lui a permis d’éclipser les précédentes représentations dans bien des esprits.

Il faut dire qu’au lieu d’un spectre anonyme le Gothmog cinématographique a une vraie gueule bien marquante !

 

Reste une autre possibilité, compte tenu des hommes qu’il dirige dans la bataille et présentés dans la citation plus haut dans cet article : Gothmog pourrait être un être humain. Les armées de Sauron s’appuient sur d’importants contingents humains, mais il est peu probable que l’un de leurs chefs ait dépassé le stade de serviteur du Mordor.

Bref, on en revient assez facilement à l’hypothèse que j’évoquais en premier : celle d’un Nazgûl reprenant le flambeau du Roi sorcier après sa mort de la main d’Eowyn.

L’ambiguïté relative de la description de Tolkien a permis à Jackson de nous offrir un orc lépreux des plus alléchants. C’est heureux, même si ce n’est pas complètement logique. Aussi, peut-on se demander s’il était nécessaire de le nommer Gothmog ?

 

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Star Wars Acolyte : Récap de l’épisode 4 Jour (S01E04)

Retour au présent, enfin en 132 BBY, pour suivre le quatrième épisode de Star Wars…

A Première vue : Alien, xénomorphes dans la brume

Dans le premier film Alien, le 8ème passager de 1979, quand l’équipage du Nostromo explore l’épave…

Star Wars Acolyte : analyse de l’épisode 3, Destin (S01E03)

Pour ce troisième épisode de The Acolyte, on part 16 ans en arrière. Un flashback…