FulguroZik : Battle Point Unlimited – Dragon Ball Z (Kenji Yamamoto 1991)

 

Aujourd’hui je pense que je vais faire des heureux, je l’espère en tout cas. La promesse est tenue, je vais aborder une insert song de l’animé Dragon Ball Z mais pas n’importe laquelle. Il s’agit de Battle Point Unlimited, un titre indissociable de Mirai Trunks et de mecha Freezer.

Certaines séquences sont exceptionnelles dans le dessin animé Dragon Ball Z. L’émotion côtoie de près l’action et les affrontements sont souvent sublimés par des musiques remarquables. Battle Point Unlimited s’inscrit dans ces compositions épiques qui transcendent les images.

Sur le plan de la métrique, nous allons voir également que la structure du morceau est très intéressante. Pire, elle contribue même à l’atmosphère si particulière qui se dégage de Battle Point Unlimited.

De Propaganda à Kenji Yamamoto

Battle Point Unlimited est une musique composée par Kenji Yamamoto en 1991. La naissance du titre est un peu particulière puisqu’elle est en fait un condensé de plusieurs morceaux issus de l’album A Secret Wish. Cet opus datant de 1985 a été réalisé par le groupe allemand Propaganda dont le style est assez proche de la new wave avec beaucoup de sonorités électro.

Kenji Yamamoto a littéralement extrait des parties appartenant à différents morceaux de l’opus A Secret Wish tout en les retravaillant. Ces séquences ont été ensuite assemblées pour créer le titre Battle Point Unlimited. Je vous laisse un lien qui illustre les extraits orignaux de l’album A Secret Wish ayant servi pour réaliser l’insert song Battle Point Unlimited.

Par ailleurs, le compositeur japonais est au cœur de différentes affaires de plagiats concernant des reprises plus ou moins explicites de musiques de films pour l’œuvre Dragon Ball Kai (2009). Deux années on été nécessaires pour que des similitudes, plus que troublantes, soient pointées du doigt. La Toei Animation mit fin à sa collaboration avec Kenji Yamamoto en 2011. Certaines OST seront supprimées et de nouvelles verront le jour avec un autre compositeur, Shunsuke Kikuchi.

Battle Point Unlimited

Le titre Battle Point Unlimited est épique. Il est en adéquation parfaite avec la séquence animée qui met en scène l’arrivée de Mirai Trunks. Les nappes introductives aux claviers annoncent l’affrontement avec une progression en crescendo.

La basse est très présente dans le morceau. Elle génère du groove et soutient une rythmique lancinante. Les insertions à la guitare électrique apportent du punch. Une marque de fabrique nipponne qui associe souvent le rock aux sonorités synthétiques.

C’est sur le plan de la métrique que Battle Point Unlimited se veut original. En effet, Kenji Yamamoto a utilisé un découpage en 7/8, c’est à dire qu’une croche a été enlevée aux mesures. Les phrases sont donc plus courtes et en ce sens elles contribuent malicieusement à l’effet de tension. C’est bien pensé et surtout c’est une particularité qui n’appartient pas aux extraits originaux prélevés dans l’album A Secret Wish.

Epilogue

Ce fut un véritable plaisir d’écrire cet épisode de FulguroZik. D’abord parce que j’ai appris des choses. Le travail d’investigation relatif à la genèse de Battle Point Unlimited m’a fait découvrir le compositeur Kenji Yamamoto. Ensuite parce que j’ai rédigé cette production en pensant à des personnes que j’aime beaucoup.

Je vous laisse en lien ci-dessous la séquence originale japonaise mettant en scène Mirai Trunks contre mecha Freezer et qui introduit le titre Battle Point Unlimited (épisode “Another Super Saiyan ?”).

J’ai toujours des frissons lorsque je vois Trunks du futur effectuer sa technique “Burning Attack”. La gestuelle, associée aux effets sonores, est tout simplement magique. Merci à tous pour vos lectures. Cette production est spécialement dédiée à Ryuzo ainsi qu’à Ayorsaint et ses enfants.

 

https://www.youtube.com/watch?v=7Ogo-cuP5wo

17 comments

ayorsaint says:

Du pur bonheur. Après Mega Man X hier je suis gâté.
Mes enfants te remercient aussi Nicko.
Un des moments cultes de Dragon Ball pour tout ce que tu as mentionné. Et après ton extrait video Trunks fini le découpage façon boucher et l’explose sans rien laisser retomber. ÉNORME !!!

Nicko says:

Je t’en prie Aurélien, c’est moi qui te remercie ainsi que tes enfants ! 😀

jp says:

Youpi, merci pour cette présentation bien sympathique, et pour le lien, je vais voir ce que ça donne de suite. Elles sont bien jolies les images d’illustrations que tu as pu trouver. Pour moi, une partie de la musique fait très martiale, et donc Battle est bien approprié. J’ai écouté finalement la vidéo en lien, et oui, je pense que ce n’est pas que de l’inspiration. Propaganda devrait être crédité, mais quel pied et quelle belle réorchestration. Sinon, une partie de cette vidéo (avec des cuivres) me fait penser à une émission qui devait passer sur TF1, mais je n’arrive pas à mettre un nom dessus. Serait-il possible que tu puisses nous combler encore autant la prochaine fois? La loi des séries, jamais 2 sans 3, vivement le prochain FulguroZik.

Nicko says:

Merci beaucoup JP ! 😀

J’ai fait un petit effort concernant les illustrations oui. Mais c’est un peu comme la photo, je ne suis pas très qualifié dans le domaine du graphisme et du montage de visuels.

Je pense que ce n’est pas que de l’inspiration. Propaganda devrait être crédité” Le groupe Propaganda aurait clairement dû être cité. Mais je pense JP que même s’il n’avait été question que d’inspiration, il aurait été juste de rendre hommage à Propaganda. Par honnêteté intellectuelle bien entendu mais également pour ne pas oublier ce que j’appelle souvent avec affection “les pères”. Peu importe le domaine, il y a des gens qui ont œuvré et dressé des piliers sur lesquels d’autres vont construire la suite d’un édifice commun. J’aime cette idée de passage de flambeau. Malheureusement je ne constate que très rarement des citations, des références et des hommages. A titre personnel, je ne manque jamais de dédier mes modestes productions aux gens qui ont contribué, de près ou de loin, à faire vivre des thèmes. C’est encore une fois une démarche d’honnêteté intellectuelle mais c’est aussi de la bienveillance, de l’affection tout simplement.

J’ai écouté attentivement le passage avec les cuivres que tu évoques JP. D’abord bravo pour l’avoir identifié car il me parle beaucoup à moi aussi. Ca m’évoque un jingle ou effectivement un générique de programme des années 80. Mais de là à te dire précisément lequel, j’en suis incapable, désolé. J’espère que tu prendras plaisir à lire les prochains numéros de FulguroZik. Dans tous les cas, j’essayerai de rendre hommage le plus dignement possible aux musiques que je vais évoquer.

Merci encore pour ton soutien et ton message super encourageant ! 😀

ayorsaint says:

Il est vrai que les illustrations sont très belles et qu’elles ont beaucoup plu chez moi.

Nicko says:

Merci Aurélien ! Si tes enfants étaient comblés alors il ne m’en faut pas plus pour être le plus heureux !

KissFan says:

Sais tu mon bon Nicko que tu ne fais pas que des heureux avec ce sujet autour du morceau Battle Point Unlimited (même si G.I. Zik est une rubrique bien sympa)… car il est source d’un choc énorme pour moi : l’exécution expéditive de Mecha-Frieza! Attention Frieza a mérité son sort … c’est l’un personnage de Dragon Ball parmi les plus abjects. Mais il est passé du stade de combattant le plus coriace à vaincre (combien d’épisodes, d’heures de combat contre lui sur Namek?) à un adversaire découpé façon puzzle en une fraction de secondes. Oui, Toriyama nous avait habitué à ça. On revit presque la même chose avec Mecha Frieza qu’avec le cyborg Tao Paï Paï. Mais Frieza, c’était le méchant suprême. Et ouf, quelle baffe à l’époque de découvrir qu’il est toujours en vie après la destruction de Namek, revanchard, avec cette réalisation qui se pose d’abord sur la bouche du personnage qui s’exprime alors que son vaisseau fend l’espace … Et second coup de massue: la révélation de son père. Monstrueux! Sur Terre, l’expression de Yamcha en ressentant la puissance des deux personnages est saisissante de panique. Peut-être ma séquence préférée de tout Dragon Ball Z! L’épisode de la première apparition de Trunks dans lequel le titre Battle Point Unlimited résonne, est superbement dessiné… Mais vraiment, vraiment, j’aurais aimé que Frieza lui offre davantage de résistance, qu’il y ait un combat incertain jusqu’à ce que Trunks se saisisse de son épée, pour légitimer ce qui s’est précédemment passé sur Namek.
J’aurais appris des choses sur la composition Battle Point Unlimited. C’est vrai qu’en matière de musique, la frontière entre hommage, influence et plagiat est parfois mince.

Nicko says:

Je souscris à toutes tes remarques Yamcha !

Freezer est probablement mon personnage favoris dans l’univers de Dragon Ball Z. Non pas que je valide ses actes terribles, loin de là, mais j’aime vraiment son design. Le fait qu’il ait plusieurs étapes de transformation, sa petite taille en opposition à sa gigantesque force, sa troisième forme très reptilienne évoquant un alien, la blancheur de sa transformation finale avec les quelques touches de violet, son évolution en 100% tout en muscles, non vraiment je suis séduit.

La version cybernétique de Freezer est la consécration en termes de style. Le personnage est vraiment original. Cette esthétique le rend d’autant plus inquiétant puisqu’elle se conjugue à cette aura de quasi immortalité. Ce qui rejoins ta remarque, nous avons tous été heurtés par la facilité avec laquelle Trunks du futur expédie le combat qui l’oppose à mecha Freezer.

Et j’ai envie de dire que la symbolique est forte sur le plan scénaristique. L’auteur créé un point de scission net avec une ère désormais datée via des références de puissance qui surclassent tout ce qui a pu être vu. Un nouveau monde est posé avec des normes, des capacités martiales qui vont littéralement transcender ce qui apparaissait comme le summum jusque là. L’arc de Cell est ainsi parfaitement introduit, avec une perspective d’affrontements très violents. Ce n’est que mon point de vue bien entendu.

ayorsaint says:

Carrément de l’avis de Nicko, toute la force de ce passage réside justement dans le fait que Freezer tienne 2 minutes contre Trunks. Et en plus, Toriyama nous fait croire à la solution de facilité avec le méchant increvable pour nous laisser sur le cul et enchaîner avec l’histoire des Cyborg contée par Mirai Trunks. Du pur génie…

jp says:

Je te rejoins sur tous les points que tu cites, mais particulièrement sur le dessin. Comme je l’avais lu ou entendu sur internet, les épisodes de DBZ ne sont pas tous équilibrés qualitativement niveau rendu, et l’épisode de l’arrivée de Trunks est splendide, les visages sont un peu plus carrés (niveau mâchoire), alors que celui qui le suit (pulvérisation des Apéricubes Freezer, mon préféré miam…), la mort de King Cold, est nettement moins joli.

ayorsaint says:

Pour moi, c’est à partir de cet épisode que l’animé va enfin se rapprocher du niveau du manga. Changement de directeur artistique. Bien vu JP.

jp says:

Merci pour l’info, je pensais que c’était une histoire de gros sous et de rapidité de sortie avec 2 équipes en parallèle. Le chef avait fait ce genre de remarque (sur la qualité des dessins et animations) dans Dragon Ball Super et l’épisode final de Mirai Trunks contre Goku black/Zamasu.

ayorsaint says:

Oui il y a ça aussi. Mais à partir de cet episode, tous les épisodes réalisés par l’équipe qui a les moyens seront vraiment très réussis. Il y aura malheureusement quand même des épisodes moins beaux aussi. Ce que je voulais dire c’est que dans la partie Freezer, même les beaux épisodes n’ont pas une direction artistique qui se rapproche assez du manga selon moi.

Ryuzo says:

Merci mon Nicko pour la dédicace ✌️.

C’est un titre mythique qui transcende bien comme tu le dis, en plus un personnage que j’aime beaucoup.

Là t’es bon pour nous faire celui qui est associé à la transformation de Gohan en SSJ2.

Nicko says:

De rien, avec plaisir mon Geronimo ! 😀

J’ai prévu de traiter d’autres musiques relatives à l’univers de Dragon Ball Z. Mais avant j’ai quelques numéros de FulguroZik en tête à réaliser évoquant d’autres animés. Je garde cependant ta suggestion sous le coude 😉

ayorsaint says:

En tout cas on en redemande !!!

Nicko says:

Merci ! 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *