Libre Antenne : Review vintage M.A.S.K. Condor par Julortk

 

Bonjour à tous.

On assiste au grand retour de Julortk dans notre Libre Antenne. Après son Cyberlab, on découvre un jouet d’anthologie : le Condor de Brad Turner pour la gamme de jouets M.A.S.K. créée par Kenner. Cette review nous fait d’autant plus plaisir que Julien avait été le premier à contribuer il y a un peu plus d’un an à cette rubrique qui donne la parole aux lecteurs de FulguroPop.

Un grand classique aujourd’hui dont j’ai envie de parler : Condor de la série M.A.S.K, produit par le fabricant Kenner. 65 francs, c’était son prix.

 

 

Pourquoi Condor ? Parce que tout d’abord c’est le seul que j’ai eu neuf quand j’étais enfant. Ensuite parce que je viens enfin de l’acquérir à nouveau, 35 ans après. Et sans tomber dans l’émotion, j’ai eu pas mal de souvenir qui sont remontés d’un coup.

Est ce que je fais l’affront de vous présenter la gamme M.A.S.K. ? Cette gamme de jouet fabuleux où des véhicules civils se transforment de façon à avoir des facultés de déplacements et d’attaques afin de sauver le monde des méchants (V.E.N.O.M. qui disposent eux aussi de véhicules spéciaux ) ? Cette gamme de jouet qui donne naissance à un dessin animé à grand succès afin d’assurer les ventes de jouets ? Est-ce que je vous parle des séquences cultes du recrutement des agents avec leur montre qui sonne le rappel et la façon dont ils abandonnent leur poste en urgence ? Ou alors la distribution des masques ? Non, vous savez déjà tout ça.

Condor s’inscrit donc dans cette gamme. Derrière son allure de moto de couleur vert bien voyant se cache un hélicoptère armé pour sauver le monde. Son pilote est Brad Turner, rockeur dans le civil, inséparable de ses lunettes de soleil. Ce duo est extrêmement visible dans la série, que ce soit dans le générique ou sa présence est quasi permanente dans les agents choisis pour la mission.

 

 

C’est donc 35 ans après que je reçois dans un petit colis cet objet. Au déballage, c’est amusant car je suis surpris. J’ai mes souvenirs d’enfance sur cet objet et malgré les nombreuses fois où je l’ai vu en vrai dans des boutiques spécialisées, je suis surpris. Oui, je le trouve …. tout petit. Forcément, enfant, il me paraissait bien plus grand. Je m’attendais presqu’au double pour sa taille. C’est complètement stupide car j’ai déjà des jouets M.A.S.K. et je connais l’échelle des personnages. Mais voilà, les souvenirs d’enfance sont là : ce jour où mes parents me l’ont offert et où le soir je l’avais à côté de mon oreiller. Ce lendemain matin où je l’avais retrouvé posé sur ma table de chevet, ma mère m’expliquant que je l’avais mis sous ma tête et qu’il risquait de me faire mal.

Oui, donc il me parait petit, très petit. A tel point que je vérifie avec les autres personnages que je possède si Brad est à la même échelle.

 

 

Le voilà donc enfin, 35 ans après, entre les mains : Condor avec Brad Turner… et ses lunettes de soleil que je n’ai jamais aimé. Même petit, je trouvais que l’effet voulu sur la figurine était raté et qu’on avait un masque d’aviateur plutôt que des lunettes.

 

 

Brad Turner et son masque : Hocus Pocus, qui notamment peut projeter des illusions. Il piègera souvent les agents V.E.N.O.M. grâce à lui.

Figurine et masque sont très fidèles au dessin animé. Le masque est plus long, toute la moitié inférieure qui colle au corps étant un rajout, question de normes de sécurité en Europe il paraît. A l’époque, au bout d’un certain temps, j’avais découpé soigneusement cette excroissance pour obtenir un résultat plus fidèle. Si j’avais réussi le côté esthétique, je me suis vite rendu compte que ça tenait moins bien sur le personnage. Ce n’est qu’à l’avènement d’Internet que j’ai découvert qu’il existait un modèle sans cette excroissance dans certain pays.

 

 

La moto est également très fidèle. Un seul arrangement est apporté et pas des moindres. On s’installe sur cette moto assis comme sur un scooter. Pas question d’espérer chevaucher l’engin à l’instar d’une vraie moto comme dans la série, ce n’est pas prévu au programme. Elle n’a pas de guidon non plus. Des rétros, un beau tableau de bord futuriste en autocollant, mais pas de guidon. On pose simplement les mains du personnage dessus. Elle roule bien et elle ne tombe pas à l’arrêt, une petite barre noire assez discrète sous l’engin sert de béquille. Quelqu’un qui n’y connaît rien ne devine pas qu’un petit hélicoptère se cache dans ses entrailles.

 

 

La transformation est très simple et très efficace. Tout l’ensemble noir pivote presque à 90°. Cela fait apparaître un train d’atterrissage doté de mitrailleuses et à l’avant, cela relève automatiquement un petit canon dans le phare de la moto. On déclipse les pales sur les côtes, on les relèvent manuellement. Il fait basculer la roue arrière vers l’arrière afin d’obtenir un rotor. On tire dans la fameuse petite barre noire qui sert alors de patin de soutien au train d’atterrissage. En basculant, le siège du pilote s’est enfoncé, mais le pilote ne suit pas le mouvement. Une petit pression sur la tête et le voilà bien assis.

Vous constaterez que la chose est quand même assez dangereuse. Le jour où Brad fait coucou à quelqu’un ou se lève pour regarder un truc sera le dernier jour de sa vie sur cet engin.

 

 

Pour l’anecdote, à l’époque, je n’avais jamais réellement percuté que la roue arrière servait de rotor dans le dessin animé. Quand j’ai découvert ça sur le jouet, je le suis demandé si c’est une invention du jouet ou si j c’était pareil dans le dessin animé. Il m’a fallu plusieurs jours pour répondre à cette question. Et oui, pas d’internet, pas de dvd ou de K7, j’ai du attendre de voir une diffusion de la série à la télévision pour constater que c’était bien moi qui n’avait jamais fait attention, la roue servait bien de rotor à l’écran.

 

 

Le jouet que je tiens dans mes mains actuellement rappelle tout ce qui faisait aussi le succès de la gamme :

  • c’est joli, les codes couleurs sont bien choisis,
  • c’est bien réalisé, que ce soit au niveau du moulage, de la peinture ou des chromes,
  • c’est solide ( les mécanismes tenaient très longtemps et sont même réparables pour la plupart ). La plupart des condors ont toujours leurs pales alors que ce ne sont que 2 bouts de plastiques qui ont sûrement été pliés et dépliés des centaines de fois
  • C’est simple d’utilisation. Les transformations étaient très bien pensées, très pratiques et faciles mais pourtant assez spectaculaires pour l’époque (comparé par exemple aux Chevaliers du Zodiaque ou autres Transformers). 
  • C’est super fidèle au dessin animé. Pas besoin de pousser son imagination pour reconnaître et y croire. Et encore aujourd’hui. Alors que dans beaucoup d’autres gammes, nos jouets, que nous avons adorés, se montrent sous leurs vrais jours débarrassés de notre imaginaire enfantin (Seiya et ses copains, je pense à vous, l’Odysseus, le Cyberlab ou l’Arcadia, des bisous pour vous), les jouets M.A.S.K. n’ont rien perdu de leur beauté.

 

Ce modèle, puisque je vous dis tout, je l’ai trouvé sur Vinted. Il m’a coûté environ 50€ frais de port inclus (je dis environ car c’est le compte Vinted de mon épouse et c’est elle qui a finalisé la transaction avec le paiement).

Il a rejoint ceux que je possède déjà et que j’avais eu l’énorme chance de trouver il y a quelques années à un moment où la gamme devait avoir moins de succès vu les prix et leur état. Ils sont tous complets, Thunderhawk m’avait coûté 30€ avec T-Bob offert, Rhino 40€ alors qu’il est complet avec des chromes en bon état Jackhammer 30€, complet avec la petite mitraillette sur le dessus (lui, j’ai juste dû le démonter pour remettre le mécanisme à l’avant en ordre de fonctionnement ).

 

 

J’espère que vous avez pris un certain plaisir peut être à vous replonger dans vos propres souvenirs. A très bientôt.

Ps: un petit bonus : le générique (en anglais) joué par un fan français (Ghost du vieux forum Ikki63). Ça vaut le détour.

https://youtu.be/fcoyn8uxuPw

 

La rédaction de FulguroPop remercie chaleureusement Julien pour sa super review .

Libre Antenne

12 comments

ayorsaint says:

Indéniablement ça m’a replongé dans de beaux souvenirs et j’ai beaucoup apprécié l’aspect très personnel de ta review. On en redemande.

Ryuzo says:

Un modèle mythique de cette gamme, toutes mes félicitations car j’ai replongé directement dans mes souvenirs avec ta revue.

Reste à Hasbro de faire avec M.A.S.K. ce qu’ils font avec les Transformers, à savoir du Masterpiece.

J’espère te relire à nouveau 😉.

ayorsaint says:

J’y ai cru quand ils ont relancé la série en comics… et puis non. L’espoir fait vivre…

Quelle bombe ce petit hélico!
Et la photo à la fin, elle vend du rêve!
Merci pour cette replongée en enfance 🙂

Arrêtez de parler d’un retour de M.A.S.K, çà fait mal au coeur et à chaque fois on finit tous en PLS au final 🙁

jp says:

Ce fut très rafraichissant à lire, et j’espère que les gens qui ne connaissaient pas auront pu te lire dans tes descriptions détaillés et y prendre plaisir. Sinon, 40€ pour un Rhino complet, belle trouvaille, c’est très rare. Sur le forum M.A.S.K. auquel j’étais abonné (mais qui manque d’activité, forcément pas de nouveautés…) on parlait du Jackhammer, et je suis surpris que tu ais pu le démonter, surtout pour le mécanismes de la calandre, bravo. C’est intéressant et ça fait bizarre de revoir les prix en euros. Sinon, la vitre du Condor a souvent tendance à être absente sur les jouets d’occasion, cela fait partie des points à regarder avec les pâles et la béquille (plus rare mais déjà vu). Merci pour ta review et bonne continuation si tu en refais d’autres.

jp says:

Les prix en frcs 🙂

ortk says:

Merci pour vos retours. Le plus dur dans tout ça, c’est de ne pas continuer les achats sur cette gamme.

Nicko says:

Merci à toi Julien pour ta contribution ! 🙂

J’ai aimé dans ton papier les références à ton enfance vis-à-vis de Condor.

Cobra terroriste says:

Super review avec un jouet on ne peut plus mythique.
Qui n’a pas rêvé de le posséder à l’époque ? La grande époque pour nous où tout n’était qu’insouciance.
Je n’ai malheureusement pas eu Condor etant môme… mais d’autres bien sûr.
J’ai à ce jour quasi toute la gamme que je contemple avec un oeil d’enfant… Ca me fait toujours rêver ces magnifiques toys.
Bravo pour ta review très sympa et pleine de nostalgie.

SebMcQueen says:

Un régal cette review ! Mon premier jouet M.A.S.K… Je m’en souviens comme si c’était hier ! L’harmonie parfaite entre la forme, les couleurs et le côté fun de l’objet. Je me réjouis déjà de lire les reviews de Jackhammer, Thunderhawk, Rhino ou même T-Bob et Scott ! 😉

chris says:

Il faisait aussi partie de mes favoris ! J’ai toujours la boîte que mon père avait plié dans le sens des arrêtes et compilé dans un carton à dessins 😇

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *